• metalnews.fr

Ici on cause cinoche, films, etc...

Pour tous les débats et discussions autour de la musique...
Avatar de l’utilisateur
Jus de cadavre
Messages : 182
Inscription : 30 oct. 2016, 18:04
Localisation : Rennes / Vitré

Ici on cause cinoche, films, etc...

Messagepar Jus de cadavre » 06 oct. 2017, 16:17

Tout est dans le titre... Vos dernière claques cinématographiques, vos découvertes etc...

De mon coté je viens de voir ONLY GOD FORGIVES de Nicolas Winding Refn... J'ai adoré, même si pas autant que son Valhalla Rising. Très violent une fois de plus, rien n'est suggéré, on voit tout :D !

Sinon au ciné : VALERIAN, une bouse intergalactique, je m'en doutais, mais je voulais le voir par moi même....

Et sinon revu pour le plaisir : HOSTEL, j'ai mieux aimé que la première fois (ou j'avais trouvé ça trop classique), j'ai mieux apprécié le coté voyageurs, backpackers qui je trouve est finalement très réaliste ! Pour le reste bah c'est du gore américain quoi...
"If you want a picture of the future, imagine a boot stamping on a human face, forever."

Hoover
Messages : 10
Inscription : 25 sept. 2017, 20:37

Re: Ici on cause cinoche, films, etc...

Messagepar Hoover » 07 oct. 2017, 00:40

Jus de cadavre a écrit :De mon coté je viens de voir ONLY GOD FORGIVES de Nicolas Winding Refn... J'ai adoré, même si pas autant que son Valhalla Rising. Très violent une fois de plus, rien n'est suggéré, on voit tout :D !

Je la trouve vraiment inégale la filmographie de Refn. Je n'aime pas les deux que tu cites (surtout Valhalla rising dont j'attendais beaucoup plus), comme je n'aime pas Bronson. A côté de ça j'apprécie beaucoup Drive, The neon demon et (surtout) la formidable trilogie Pusher (mention spéciale pour le deuxième avec Mads Mikkelsen).

Mais bon un cinéaste intéressant définitivement, même dans ses ratages.

Avatar de l’utilisateur
JérémBVL
Messages : 201
Inscription : 23 août 2016, 18:09
Localisation : Lens

Re: Ici on cause cinoche, films, etc...

Messagepar JérémBVL » 08 oct. 2017, 08:35

Personnellement j'ai bris une belle claque avec la nouvelle adaptation de "Ça" de Stephen King! Bill Skarsgård est impressionnant en Pennywise et la réal d'Andrés Muschietti est toujours aussi excellente depuis l'excellent "Mama"!

Avatar de l’utilisateur
Jus de cadavre
Messages : 182
Inscription : 30 oct. 2016, 18:04
Localisation : Rennes / Vitré

Re: Ici on cause cinoche, films, etc...

Messagepar Jus de cadavre » 22 oct. 2017, 18:00

Au cinoche :

BLADE RUNNER 2049 : la branlée cinématographique ! J'ai adoré ! J'avais bien sur vu l'original, mais je n'en suis pas un grand fan (oui pourtant c'est culte etc...). Mais celui ci est énorme !
"If you want a picture of the future, imagine a boot stamping on a human face, forever."

Avatar de l’utilisateur
Jus de cadavre
Messages : 182
Inscription : 30 oct. 2016, 18:04
Localisation : Rennes / Vitré

Re: Ici on cause cinoche, films, etc...

Messagepar Jus de cadavre » 01 nov. 2017, 15:01

Hier soirée Halloween dans le petit ciné du coin.

Annabelle 2 : je n'ai pas vu le premier, mais je ne le regarderais pas... Trop classique, trop "déjà vu" comme genre de film...

CA : là c'est autre chose ! J'ai vraiment aimé ! Original et apparemment assez fidèle au roman de King. Un bon moment, même si assez grand public finalement...
"If you want a picture of the future, imagine a boot stamping on a human face, forever."

Avatar de l’utilisateur
Jus de cadavre
Messages : 182
Inscription : 30 oct. 2016, 18:04
Localisation : Rennes / Vitré

Re: Ici on cause cinoche, films, etc...

Messagepar Jus de cadavre » 16 déc. 2017, 00:28

STAR WARS - épisode 8. Pleins de choses à dire... il m'a surpris déjà. Déçu par le manque de révélations... pas aussi bon que prévu selon moi. Bref il faut que je le revois !
"If you want a picture of the future, imagine a boot stamping on a human face, forever."

Avatar de l’utilisateur
Jus de cadavre
Messages : 182
Inscription : 30 oct. 2016, 18:04
Localisation : Rennes / Vitré

Re: Ici on cause cinoche, films, etc...

Messagepar Jus de cadavre » 20 déc. 2017, 17:07

Hier rerererevu mais avec ma copine cette fois ci : le film le plus épique de tout les temps : LE 13EME GUERRIER.
Il me fascine ce film...
"If you want a picture of the future, imagine a boot stamping on a human face, forever."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 113
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Ici on cause cinoche, films, etc...

Messagepar RBD » 21 déc. 2017, 13:15

Deux classiques que je n'avais pas revu depuis l'adolescence :

L’armée des ombres”, de Melville d’après le roman de Kessel. De la part de deux soldats de la France Libre, il faut y chercher une certaine authenticité. Même si c’est un film tardif de Melville, on y observe encore très bien comment sa forme austère, froide et solitaire avait pu influencer la nouvelle vague, tout en étant résolument différent dans le fond, en mieux.

Bladerunner”, le premier Ridley Scott que j’avais vu, à quinze ans tout juste. C’était évidemment une grande claque. Par la suite j’ai moins aimé ses autres films, mais restait toujours le souvenir de celui-ci pour rattraper les plus fortes déceptions. Je m’en souvenais encore bien malgré tout ce temps, mais il n’a rien perdu de sa beauté malgré le décalage technologique. Maintenant on constate combien il a influencé tout le cinéma SF jusqu’à aujourd’hui. J’ai retrouvé quelques samples familiers (pompés pour des albums postérieurs à mon premier visionnage). La fin véritable, que je découvrais, est bien plus cohérente et intéressante. Ayant aussi lu dans l’intervalle la nouvelle qui l’a inspiré, et malgré ma grande dévotion envers P. K. Dick, j’admets que Scott a tiré de la trame quelque chose de grandiose quoique sensiblement différent.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 113
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Ici on cause cinoche, films, etc...

Messagepar RBD » 26 déc. 2017, 14:02

Star Wars VIII. D’abord, je confesse que j’ai un peu mieux pris mon pied que sur le VII ; je m’attendais à ce que ça s’arrête une fois la grande bataille stellaire terminée.
L’humour, décrié par certains, n’est franchement pas plus débile que celui de la trilogie centrale. J’ai été plus agacé par le traitement Disney des animaux présents, reflet de l’évolution de notre époque peut-être aussi.

[ce qui suit n'est pas un grand saut de paragraphe, mais un passage qui ne doit pas être lu par ceux qui n'ont pas encore vu le film, un "spoiler" comme ils disent, je le mets en blanc et vous n'avez qu'à sélectionner avec le curseur pour me lire]
Dans le récit, plusieurs points faibles m’ont choqué comme la fausse mort ridiculement spectaculaire de Leia (et comme en plus Carrie Fisher elle-même… bref !), et surtout le sacrifice de Snoke, méchant prometteur, avant qu’on aie eu le temps de faire vraiment connaissance. C’est incompréhensible sauf à ce que des révélations arrivent au IX, ou plus vraisemblablement qu’on réserve déjà les boulevards pour les futures histoires parallèles concernant cette trilogie-ci.
Et puis y'a toujours les invraisemblances habituelles... le coup de kamikaze retournant le sort de la bataille (pourquoi attendre que la moitié des capsules soient parties en chaleur et lumière ?). Et l'intermède sur Canto Bight est-il réellement utile à l'ensemble ? Heureusement qu'il y a quelques bonnes idées qui compensent (qui rééquilibrent, pour parler Jedi...)


N’étant pas un ayatollah de la saga, je suis ouvert à des évolutions. La démarche du brisement et de l’autodérision de certains dogmes me séduit assez : on passe de la description d’un monde et du mythe qui le fait vivre, au constat qu’en fait il est peut-être nuisible, et qu’il faudra le détruire pour survivre… ce qui est un canon de la bonne fantasy. Et cette direction serait géniale si le IX venait terminer une bonne fois pour toutes la grande épopée. Comme pour prendre par la main les millions de fans figés dans un culte vieux de quarante ans, grands enfants qui s’enferment au milieu de leurs collection de figurines, les libérer de la légende qui les y maintient et en faire des adultes… STOP !!!
N’importe quoi, hélas, ce n’est pas le vrai plan. Dégagé des aspects trop contraignants du mythe, Disney pourra rentabiliser son investissement en produisant tous les deux ans un grand opéra spatial sous l’enseigne commerciale de Star Wars, qui piochera quelques références au bon plaisir des scénaristes. C’est encore plus clair que toutes les déclarations des gens du métier sur l’impossibilité actuellement de faire monter des nouveautés à grands moyens par les grands studios qui ne veulent plus prendre aucun risque, mais seulement investir à coup sûr.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".

Avatar de l’utilisateur
Jus de cadavre
Messages : 182
Inscription : 30 oct. 2016, 18:04
Localisation : Rennes / Vitré

Re: Ici on cause cinoche, films, etc...

Messagepar Jus de cadavre » 31 déc. 2017, 19:07

Très bonne analyse RBD concernant SW...
"If you want a picture of the future, imagine a boot stamping on a human face, forever."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 113
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Ici on cause cinoche, films, etc...

Messagepar RBD » 03 févr. 2018, 21:20

"À tombeau ouvert". Le film de Scorsese au pitch le plus scorsésien possible (trois nuits aux côtés d'un ambulancier dans New York, désabusé mais obsédé par sa mission de sauveteur). Je ne suis pas fan de Nicolas Cage, bien qu'il soit un Coppola et que sa mine inexpressive convienne parfois. Comment avoir osé refaire un film aussi proche de "Taxi Driver", sans pouvoir toucher sa sublimité corrosive et contagieuse, avec un peu de la légèreté picaresque d'"After Hours" ? Pas un navet rasoir, mais pas un grand Scorsese.

Léon Morin, prêtre” (1961) est un classique de Melville qui me manquait, d'après un roman autofictif à grand succès des années 50.
Pendant l'Occupation, une jeune veuve communiste part s'amuser à provoquer un jeune prêtre (Bébel en personne !). Mais la tranquille assurance de ses réponses va au contraire la déstabiliser. Pendant que se déroulent la guerre puis la Libération, la jeune mère seule va tisser une relation, puis une conversion... et le fondement inconscient et tout à fait biologique va fatalement surgir.
Les termes de l'intrigue ont largement vieilli, mais on peut le prendre comme un témoignage sur l'époque. Melville filme très "nouvelle vague" à la façon de ses disciples proclamés, donnant toutefois un ton léger très inattendu impensable chez Godard, Truffaut et leur bande. Dans des moments troubles au milieu de gens tourmentés, seul le personnage du prêtre est plein, héroïque et sans nuances, parfaitement dans le style Belmondo qui y trouve un rôle qui vaut le détour car plus authentique, dépouillé des cascades et de la gouaille. Emmanuelle Riva est très bien aussi dans une composition plus passionnelle. Pour une fois Melville ne faisait pas un film d'hommes, mais au contraire sur une femme et plein de personnages secondaires féminins.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 113
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Ici on cause cinoche, films, etc...

Messagepar RBD » 19 févr. 2018, 23:34

Les heures sombres”, de Joe Wright. Le récit des premiers jours du ministère Churchill, encore mal assuré pendant que la France s’effondre. Dans la forme ça n’a guère d’intérêt pour le cinéphile, c’est filmé et mis en scène très professionnellement mais sans génie, avec de rares effets bien patauds (servir plus d’un décollage vertical par film est une faute lourde) et une scénarisation mille fois revue. Toutefois, Gary Oldman est effectivement stupéfiant de vérité et Kristin Scott-Thomas remarquable également.
Je me demandais plutôt : pourquoi en France on ne fait plus de grands films historiques de base comme cela ? Il n’y a plus que les anglo-saxons ou les russes pour se payer ça (ces derniers embauchent d’ailleurs Depardieu à l’occasion). On en reste depuis très longtemps à des téléfilms de qualité très variable. Y’aurait eu un truc à faire avec Clemenceau Président du Conseil en 17, par exemple ! J’aurais peut-être dû aller voir “l’échange des princesses”, certes...
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".

Avatar de l’utilisateur
Simony
Messages : 497
Inscription : 09 juil. 2016, 13:58
Localisation : Grand Est

Re: Ici on cause cinoche, films, etc...

Messagepar Simony » 20 févr. 2018, 09:38

Je voulais justement aller le voir et le temps m'a manqué. Le rôle de Gary Oldman m'a beaucoup intéressé et j'aurais voulu le voir. J'essaierai de le choper sur le petit écran, c'est pas pareil mais bon...
All is well that ends in hell

Avatar de l’utilisateur
Jus de cadavre
Messages : 182
Inscription : 30 oct. 2016, 18:04
Localisation : Rennes / Vitré

Re: Ici on cause cinoche, films, etc...

Messagepar Jus de cadavre » 21 févr. 2018, 19:55

EVEREST : pas mal du tout, les films de montagne c'est chiant, mais pas la. Une histoire vrai d'une tragique ascension...
LE MAJORDOME : plus ricain tu meurs, mais c'est pas mal, un genre de Forest Gump en serieux quoi... L'histoire ricaine vu à travers les yeux d'une seule personne.
"If you want a picture of the future, imagine a boot stamping on a human face, forever."


Revenir vers « Discussions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités

Who Is Online

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités

Birthday

Aucun membre ne fête son anniversaire aujourd’hui.

Contact Us