• metalnews.fr

Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Pour tous les débats et discussions autour de la musique...
grozeil
Messages : 5
Inscription : 26 avr. 2021, 00:56

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar grozeil » 02 mai 2021, 17:18

Aaaaah... Le Death's Door premier du nom a été ma porte d'entrée dans le death en 1990. Qu'est ce que j'ai adoré cette compiation!!!

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 514
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 06 mai 2021, 19:59

Thy Catafalque : Geometria. Ce Metal Folk expérimental (mais pas barré) devenu culte au fil d’une production fournie ne me touche pas beaucoup. Mais le nouveau projet plus velu d’un ancien participant, sur le point d’arriver, m’a donné envie d’y regoûter quand même.

Cryptopsy : The Best of Us Bleed. Quand les vétérans Québécois ont regagné un peu de leur prestige, Century Media qui les avait dégagés a subitement pensé à tout ce qu’on pouvait encore en tirer par cette double compilation aussi opportuniste qu’hypocrite enchaînant best of, inédits, raretés, extraits de concerts et de répétitions… C’était bâti évidemment autant à l’adresse du vieux fan du groupe que de l’amateur de Death curieux de découvrir une gloire sur le retour.

Dimension Zero : He Who Shall Not Bleed. Je me souviens il y a très longtemps, quand Xavier Théret (Overmars, Neige Morte, etc…) habitait Montpellier nous nous rencontrions souvent. Une fois où nous déplorions la nullité de la scène Death mélodique Suédoise alors en pleine expansion, il avait précisé qu’il y en avait un seul bon, c’était Dimension Zero. Il avait raison. Né comme un projet parallèle d’In Flames dans ses premières années, ce groupe légèrement plus direct, très orthodoxe et peu soucieux d’effets demeure capable de réconcilier les métalleux plus extrêmes avec ce genre sans pour autant forcer sa nature.

Gojira : Fortitude. Ils ont déterré Andy Wallace et Ted Jensen pour faire leur album le plus varié depuis Empalot, très loin des heures où on les trouvait monolithiques et froids. On sent la tension créatrice entre des frères Duplantier en veine d’ouverture musicale et le binôme Andreu-Labadie soucieux d’apporter quand même des riffs solides. Une forte inspiration Mastodon a indubitablement rassemblé tout le monde. Je n’aime pas trop l’emploi des choeurs et notamment ceux de “The Chant” qui semble une bonne scie, même s’il passe mieux au milieu d’un disque que servi seul. Mais les premières impressions sur l’ensemble restent positives. On s’éloigne des sensations un peu Stoner de “Magma”, bien que le son soit très proche. Mais il faut encore l’explorer.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 514
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 10 mai 2021, 22:36

Korn : Issues. J’avais déjà lâché Korn à l’époque. Cela change plutôt que de revenir sempiternellement aux deux premiers, comme je le connais mal on retrouve un peu les sensations de la découverte devant ce Néo mieux maîtrisé et gentiment sombre. Mais j’ai trop changé pour avoir envie de renouer.

Front 242 : Tyranny > For You <. Le début des années 90 était l’apogée de l’EBM, les meneurs étaient au sommet de leur art et le style était populaire comme jamais. Ce disque est le plus vendu je crois, avec son EBM toujours pure mais moins directe, démontrant que le ralentissement fait redécouvrir le plaisir. De plus, l’adjonction encore modérée d’effets de synthé épaississait les compos pour créer une ambiance un peu nouvelle aussi, introduisant une sombre étrangeté dans le fond du rythme.

Atheist : Unquestionable Presence. Dans leur courant on pense d’abord à Cynic et Death, mais y’avait Atheist aussi. Bon, j’apprécie moins que le Schuldiner band ou des groupes plus récents (et plus Néandertaliens) mais c’est beaucoup moins ringard aujourd’hui que ce que ça pouvait sembler à une époque.

General Surgery : A Collection of Depravation. Tout groupe de Goregrind sérieux va produire au moins une compilation récapitulative de ses splits et EPs dans sa vie, éventuellement gorgée comme ici de chutes de sessions pour faire le poids. Il manque certes ceux de la première période de palpitations mais ils ont été réédités à part, y’a qu’à chercher. La fidélité constante au même style frappe au long des extraits, ils n’ont jamais dévié ni varié en qualité dans leur production. Et ô surprise, comme bonus final… une reprise de Carcass.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 514
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 15 mai 2021, 22:51

Opprobrium : Mandatory Evac. Avec un son affreux, son interprétation arthritique, un manque d’inspiration total et une pochette enfantine, voici à l’aise l’un des pires albums de ma discothèque. Merci, Metal Mind. Mais comment les deux frères ne se sont-ils rendus compte de rien ?

Dead Can Dance : S/T. J’aime ce premier album autant que les autres, il me fait autant voyager de par sa singularité. Les titres sont moins travaillés mais les racines Post-Punk du groupe lui donnaient une dimension unique, qui a été délaissée ensuite, mais dont la trace est heureusement conservée pour l’Histoire.

Gojira : Fortitude. On commence à être plus sûr de ses impressions. Derrière le côté Psyché-Mastodon, il y a un Joe Duplantier qui voulait chanter, explorer ses capacités et des sensations vocales, clairement. La seconde partie est moins emballante selon moi, y compris lorsqu’elle se remet à bourrer. Mais je crois que je vais bien l’aimer même s’il n’a pas l’impact d’un “Magma” ou de chefs-d’oeuvre plus anciens. Vivement la tournée, si le monde d’après l’autorise !
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
Jus de cadavre
Messages : 332
Inscription : 30 oct. 2016, 18:04
Localisation : Rennes / Vitré

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar Jus de cadavre » 20 mai 2021, 12:54

Des BO (Dark knight, The Mission, Le treizième guerrier) j'aime beaucoup écouter ce genre de choses...

En Metal AZARATH ! Tuerie ce groupe avec Inferno à la batterie...
"If you want a picture of the future, imagine a boot stamping on a human face, forever."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 514
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 20 mai 2021, 13:16

Ha ha, quand j'étais enfant mes parents ont gavé mes jeunes oreilles avec la BO de "Mission".

Dearly Beheaded : Chamber of One. Quelle tannée !! En se radicalisant, les Mancuniens ont laissé l’un des meilleurs albums de Power Thrashcore des années 90, qui soutient la comparaison avec les classiques les plus lourds de PanterA et Machine Head. Le son n’a rien perdu de sa puissance clinique, le chant s’était adapté, le batteur était un vrai mutant et quelques traces de Hardcore ne faisaient pas de mal. La reprise de Voïvod transcendait même l’original. J’ai eu la chance de pouvoir les voir en tournée avec Loudblast et Oversoul, ils ne jouaient quasiment que cet album et rien du reste. C’est bien regrettable qu’ils se soient séparés peu après, car ils avaient les épaules assez solides pour évoluer.

Les deux nouveaux morceaux que Clan of Xymox a mis en ligne. Comme la tournée de promo de “Spider on the Wall” n’a pu avoir lieu, le père Moorings s’est occupé en composant un nouvel album inspiré par les récentes expériences collectives, qui devrait vite venir. On semble retourner une nouvelle fois vers une musique plus sobre, en tout cas les traditionnels clips cheap sont bien là… Je trouve à première vue un extrait pas mal et l’autre moins, on verra le produit complet.

Front 242 : USA 91. Ils ont bien fait de publier ce live cet hiver, trente ans après, qui est très bien restauré et qui a un intérêt historique. Sur la tournée d’un album qui marchait bien alors qu’il amorçait un virage, ils allaient encore plus loin dans cette direction d’Electro plus complexe en consacrant la première moitié du set à des relectures épaissies de textures éloignées des originaux, avançant même deux titres encore inédits qui seront repris deux ans plus tard seulement sur l’album suivant. La seconde partie est plus old-school, classique et efficace comme toujours.

Cryptopsy : S/T. Lâché par son label et perdu dans le grand Nord, le groupe vit Jon Levasseur revenir le temps d’un album autoproduit pour remettre ses anciens compères d’aplomb, en reprenant le style de la période di Salvo. S’il manque la part audacieuse qui en faisait le sel, ce retour à leur marque de brutalité intense, variée et maîtrisée permit en effet une réconciliation avec beaucoup d’anciens fans.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 514
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 23 mai 2021, 23:48

Après ma dernière lecture, un parcours des multiples projets parallèles à New Order nés au cours des périodes d’inactivité du groupe principal (Electronic, Revenge, Monaco, The Other Two, Bad Lieutenant, Freebass). J’ai une préférence pour ceux de Peter Hook, mais rien ne vaut la formation-mère.

Opprobrium : Supernatural Death. Cette compilation reprend le premier album en intégralité (version Scott Latour), plus des démos de titres majoritairement inédits… pour les fans.

Terrorizer : World Downfall. Comment trois pointures du Death Metal naissant ont aussi contribué à la fondation du Grindcore et plus largement encore à la popularisation du blast-beat. Cette maîtrise technique très supérieure pour l’époque et la pertinence des compos en ont fait un classique éternel.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
Simony
Messages : 689
Inscription : 09 juil. 2016, 13:58
Localisation : Grand Est

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar Simony » 27 mai 2021, 17:04

SLAYER Undisputed Attitude : j'aime beaucoup cet album de reprises Punk Hardcore, je trouve que ça leur va bien et puis j'ai toujours eu un faible pour "Gemini" qui conclut ce disque.
LORD VICAR The Black Powder : en termes de Doom Metal, ce groupe est sans conteste dans le haut du panier et ce dernier opus ne déroge pas à la règle.
MALACHI Malachi : du Sludge bien cradingue sur lequel un violon est omniprésent, l'ambiance est extraordinaire et si les morceaux s'étirent régulièrement, ils ne tombent jamais dans l'ennui.
TEITANBLOOD The Baneful Choir : en Black intense, ce groupe se pose là, un excellent album à écouter à volume très fort et dans l'obscurité, absolument excellent !
All is well that ends in hell

Hoover
Messages : 24
Inscription : 25 sept. 2017, 20:37

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar Hoover » 28 mai 2021, 17:41

Simony a écrit :SLAYER Undisputed Attitude : j'aime beaucoup cet album de reprises Punk Hardcore, je trouve que ça leur va bien et puis j'ai toujours eu un faible pour "Gemini" qui conclut ce disque.

Bien d'accord, j'ai aussi toujours bien aimé cet album (c'est sur "I hate you" que je bloque, titre parfait quand on est un peu énervé). :lol:

Au passage une série de vidéos intéressante par Nemtheanga de Primordial, celle ci sur Slayer justement:


Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 514
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 30 mai 2021, 00:05

Slayer : The Repentless Killogy. Ceux-là alors, ils ont su s’arrêter juste quand il le fallait, comme pour ajouter à une légende parfaitement amenée à terme. Les guitares sont sous-mixées et Tom mange quelques versets comme d’habitude, mais pour des pré-retraités, y’avait une vigueur enviable. Et puis ça charrie des souvenirs intenses.

Dead Can Dance : Garden of the Arcane Delights EP + John Peel Sessions. Celui-là aussi, c’est un souvenir de voyage. L’EP marque le passage du Post-Punk au grand style du duo, et vaut le détour.

Opprobrium : The Fallen Entities. L’ultime album à ce jour après dix ans d’écart… qui était opportun pour sauver l’honneur. Ça ne vole pas bien haut comme Death-Thrash, par manque de pêche et de grande inspiration, mais au moins c’est présentable.

Les vieilles compilations gravées que je faisais à l’époque où Youtube et les streams n’étaient pas développés et que la promotion passait par des téléchargements de titres sur myspace (souvent en lien au bas des chroniques de Violent Solutions), ou parfois les sites de labels. Toute une époque. Et c’était aussi celle où je me suis momentanément passionné pendant deux ans pour la Dark-Electro… Je suis incapable d’apprécier ça maintenant, ça me paraît aussi loin que les chansons qu’on peut aimer enfant. La musique laisse parfois des expériences étranges.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 514
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 03 juin 2021, 23:25

Cryptopsy : The Book of Suffering Tome 1. Remis sur pied, le groupe ne semble plus vouloir faire d’albums et se contenter, comme d’autres, de produire un EP de temps à autre tout en continuant à tourner. Mais si tous les EPs sont aussi bons que celui-là, je suis preneur pour que ça dure longtemps ! Restant dans le grand style du groupe à la suite de l’album éponyme, il prend plus de risques ce qui le ramène au niveau des albums de l’époque mythique.

Des nouveautés Death Metal, il y a pas mal de choses sympathiques, dont l’originalité est variable, sans qu’aucune ne me semble totalement emballante. Sauf un petit machin venu d’Europe centrale dont je reparlerai.

La reprise par Gojira d’”Escape” de Metallica, datant de 2006… C’est une excellente réappropriation respectueuse, le riff s’adapte parfaitement au Gojira de cette époque. Et surtout il y avait le solo, restitué fidèlement, annonçant déjà que longtemps plus tard ils s’y mettraient.

Lisa Gerrard & Jules Maxwell : Burn. La promo ne mentait pas en exhortant les fans à s’y intéresser. C’est un disque court (35 minutes, étonnant de sa part) où les huit morceaux mettent en avant les rythmiques. Elles n'ont pas la rapidité du Crust mais sont bien marquées, ce qui prend le contrepied de tous les derniers travaux de Maman Lisa hors DCD et la pousse à revivifier son chant hors des belles vocalises lénifiantes.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 514
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 07 juin 2021, 14:23

Front 242 : 06.21.03.11. Up Evil. L’év(i)lution entamée était finalement portée beaucoup plus loin que les pronostics. Cherchant comme les autres à cette période à renouveler son EBM, la formation meneuse se rapprocha de la Techno et du Big Beat qu’elle avait contribué à annoncer, pour créer une Electro Indus épaisse, sombre, immersive, cérébrale et exigeante. C’était fort éloigné de la formule habituelle et renouait plutôt avec l’esprit expérimental des débuts, nanti de moyens bien plus larges. Après des années d’écoute il passe à l’aise, mais ce n’est pas évident au premier abord. Il ne faut sans doute pas découvrir F242 par cet album, même si ce nouveau style dura presque aussi longtemps que la période EBM pure.

Gojira : Fortitude et Magma. Je confirme avoir une préférence pour le précédent même si maintenant le nouveau est adopté. D’ailleurs il a un point commun avec le Front 242 : Andy Wallace. Il était partout !

Unfathomable Ruination : Decennium Ruinae. Je retente régulièrement cette tête de liste de la dernière génération de Death brutal mais je n’y arrive pas : je n’aime pas la caisse claire que d’autres apprécient tant, ni le chant façon évier, ni le mélange trop large d’influences attrape-tout.

Soft Kill : À peu près toute la disco’, en fond ces derniers jours. En fait, le virage avait eu lieu discrètement avec le mini “Let’s Believe in Love”, sans qu’on s’en aperçoive, vers un registre plus Indie Rock laissant entrer le soleil, la grosse guitare par moments et des idées différentes tout simplement. J’adore toujours “Savior” même s’il pouvait laisser d’anciens fans sur le bord de la nouvelle route, par contre le dernier a trop d’idées faibles et de longueurs inutiles aux côtés de titres plus potables, et on n’y était pas trop habitué après un premier répertoire Cold Wave de très haut niveau.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 514
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 10 juin 2021, 20:49

Mass Infection : The Age of Recreation. Premier album. Déjà dans l’Antiquité les Grecs chambraient ceux qui venaient de Béotie comme étant des primaires, lourds, grossiers… alors quand ils font du Death Metal 25 siècles plus tard, c’est forcément brutal ET mélodique en même temps sans se poser de questions, simple et très efficace.

Dead Can Dance : Spleen and Ideal. Il ne faut pas avoir peur de monter le volume (ils ne s’en privent pas en concert !). Il y a encore des traces de Post-Punk pour une oreille un minimum avertie, mais ça ne fait que rendre l’expérience encore plus particulière. L’évolution franchement entamée ici emmenait dans une aventure musicale hors du commun.

Damnation : Majesty in Degradation. Voilà le premier EP d’un nouveau groupe monté par un ex-Thy Catafalque et d’autres vieux briscards de la scène hongroise plutôt méconnue il faut reconnaître. Ils servent du Death Metal entre Immolation et Bolt Thrower, maîtrisé (le choix de l’expérience…), puissant, aux compos exigeantes, bourru comme j’aime.

Terrorizer : Darker Days Ahead. Un album de reformation virant à la catastrophe industrielle : la production dans le brouillard, le growl quelconque, la guitare mollassonne, la basse inaudible… et Jesse Pintado qui meurt au moment où il sort !
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 514
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 14 juin 2021, 20:18

Die Krupps : Vision 2020 Vision. C'est un disque efficace sans plus, prévisible à part la reprise décalée de Genesis. Mais le thème apocalyptique était… visionnaire !

My Dying Bride : The Angel and the Dark River. Je regrette de ne pas avoir pu les voir jadis, notamment lors d’une tournée de The Gathering qui devait initialement les embarquer ainsi qu’Opeth encore jeune groupe à l’époque. Et ce fut SUP tout seul à la place. Et plus jamais l’occasion ne se présenta. Ce n’est pas que je sois spécialement fan, mais ça fonctionne plus que bien et j’aurais été curieux d’y goûter en 3D.

Du Metal extrême d’Europe orientale. C’est peut-être l’effet d’une déformation mais j’y trouve un côté assez romantique à employer parfois leurs langues ou du français-langue étrangère, à croiser sans complexe du Black avec de la Folk de chez eux ou à se mettre à l’avant-garde dans une recherche d’originalité assez artiste. Sinon il y a aussi le Grind Tchèque bien sûr.

Cryptopsy : The Book of Suffering Tome II. Dernier volume en cours, qui commence à dater… Cet EP est très légèrement en-dessous du précédent mais reste dans le style chéri des fans.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 514
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 20 juin 2021, 12:30

Mass Infection : For I Am Genocide. Légèrement mieux direct et bourrin, cet album n’en gardait pas moins une base mélodique qui le rend très facile à apprécier, tout en vieillissant bien. John Mc Entee vient pousser la chansonnette sur le dernier titre. À ce stade, c’était du bon Death de Pro D2.

Brendan Perry : Songs of Disenchantment. Restons en Grèce avec ces dix reprises de Rebetiko par le maître, en hommage à ses souvenirs de fréquentations de jeunesse à Melbourne. Cela sent bon la Méditerranée orientale, on rentre dedans du premier coup, la proximité avec ses morceaux habituels est saisissante et c’est interprété avec cœur. Quoique… il a décidé de chanter les textes traduits en anglais pour les rendre accessibles au plus grand nombre, ce qui est un peu dommage à mon sens. Ce choix artistique est à rapprocher de ses vieilles querelles avec Lisa Gerrard sur son chant sans paroles.

Psycroptic : The Isle of Disenchantment. … Restons en Australie (le pays du désenchantement, il faut croire !!!) avec le premier album de ce qui est devenu une valeur sûre au deuxième rang de la scène, habituée des tournées loin de chez eux. La formule Death sous forte inspiration de PanterA avec des thématiques plus SF-Fantasy rattachables au courant technique et Matthew Chalk au chant était déjà définie, mais gardait encore une plaisante verdeur de débutant qui en fait un album agréable pour les puristes.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 514
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 25 juin 2021, 12:18

Asphyx : Le DVD bonus de Necroceros. Nous sommes désormais habitués, voire blasés des bonus tirés d’un concert quelque part en Allemagne occidentale… Mais celui-ci synthétise les deux soirées d’anniversaire du groupe, trente années dignement fêtées. On avait invité tous les anciens membres encore vivants qui se succèdent pour jouer sur des morceaux de leurs époques respectives. Les longues interventions rigolardes de Martin van Drunen en allemand ou parfois en anglais traduisent l’enthousiasme général dans une salle serrée comme une fosse commune, sous le regard bienveillant d’un warpig géant (Motörhead) surplombant le côté de la salle. Par contre le son laisse franchement à désirer, même pour Asphyx : la guitare et la batterie, très crades, écrasent le chant (et la basse, pour ce qu’on l’entend de toute façon).

Terrorizer : Hordes of Zombies. Le retour de David Vincent accoucha d’une nouvelle déception, à peine moins dure que la précédente. Un titre de collégien, du Death Grind primaire sans inspiration composé par les deux membres non historiques, un son moins horrible mais à la limite du faisandé quand même… La basse ne se laisse même pas percevoir. Au moins Season of Mist peut dire qu’ils ont signé un grand nom de plus.

Front 242 : 05.22.09.12 Off. Pendant du précédent comme la pochette le dit clairement, cet album était tout aussi costaud et suivait la même démarche de rupture en faveur des musiques de l’époque qu’ils avaient contribué à inspirer… mais il est plus facile à aborder et à aimer. Il introduit le Breakbeat dans l'Electro Indus, incluant notamment du chant féminin alors même que les vocaux sont assez peu employés, entre Chemical Brothers et FrontLineAssembly. C’est d’abord un album immersif lui aussi, mais les gros titres pris isolément font leur petit effet dans le style.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 514
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 01 juil. 2021, 23:41

Damnation : Majesty in Degradation. Ce n’est pas tellement le style de Death que j’écoute habituellement, mais je trouve ce mini tout à fait prometteur. Espérons qu’ils s’accrochent.

Die Krupps : Songs from the Dark Side of Heaven. Cette compilation cathartique s’adresse au côté éclectique attendu des fans du groupe, car elle brasse au-delà des inspirations évidentes de ses trois avatars connus. Mais le BÖC (oui), Queen, ou The Stranglers repris avec Ross the Boss (inconcevable !!) sont convenablement adaptés à un univers EBM Metal franchement éloigné en théorie, aussi bien que des choix bien plus faciles comme Neon Judgement ou Fad Gadget. C’est plutôt une agréable surprise.

Mass Infection : Shadow’s Became Flesh. Ce virage entre deux styles de pur Death Metal est goûteux. À la faveur d’un changement de personnel, ils se sont mis dans le sillage de Suffocation, Immolation voire Ulcerate dans des accès de dissonance, même si quelques passages rappellent leur style passé… Parler d’opportunisme dans ces territoires musicaux ne serait pas sérieux.

Quelques titres de Your Shapeless Beauty au hasard d’une compile maison. Dans mes premières années de Metalleux, les Arlésiens étaient l’une des fiertés de la scène régionale (bon, Arles est en Provence et ils ont passé la moitié de leur temps vers Paris mais ça reste des voisins et cousins). Depuis lors, il n’y a eu que des réunions avortées. Leur Doom Death prenait pourtant un ultime virage intéressant vers un style épuré avec un son ultra propre.

Whispering Sons : Several Others. Pas de grand virage évidemment pour ce second album fortement attendu, dans lequel on s’immerge prudemment tant c’est à fleur de peau. Peut-être une recherche accrue de finesse pour une œuvre moins cathartique, moins synthétique aussi paradoxalement, mais encore compacte.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 514
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 05 juil. 2021, 20:39

Quelques perfs de mon cousin qui trace une magnifique carrière de ténor… Son grand rôle est Tamino dans “La flûte enchantée”, mais il en a touché un paquet d’autres, il a nettement progressé depuis l’unique fois où je l’ai entendu en récital, il y a huit ou dix ans, il met beaucoup plus de sentiment. C’est assez émouvant, quand on sait d’où il partait.

Terrorizer : Caustic Attack. Le Seigneur a comblé Pete Sandoval de ses grâces en récompense de sa conversion, dès ici-bas : une production correcte, un bon mixage, et même des compositions plutôt inspirées. Cet album potable inattendu est comme un signe pour le fan désespéré qui ne croyait plus. À la limite, on pourrait arrêter là de peur d’un nouvel accident.

Asphyx : Embrace the Death. Ce premier album avorté fut finalement édité plus tard, mais à la mauvaise période pour le Death Metal, puis réédité encore lorsqu’Asphyx reformé atteignit un statut jamais touché naguère. Je préférais la pochette originale, mais cette ultime version apporte plein de bonus pour le fan, souvent très rares, parfois inédits. La touche mélodique faisait mouche dans un Death Doom lugubre qui comble l’intégriste qui gît au fond de nous, c'eût été dommage d’être privé du témoignage de cette toute première époque.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 514
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 08 juil. 2021, 23:42

Revenge : One True Passion. Les états d’âme de Bernie Sumner ayant entraîné le premier arrêt de New Order pendant qu’il se lançait dans Electronic, Peter Hook lança sa propre boutique sous un nom annonciateur des difficultés futures. Cet unique album est très proche de ce que faisait la maison mère, en plus pêchu, ce qui compense que ce soit de qualité légèrement moindre. Hookie en profitait pour rappeler qu’il est un chanteur honnête à défaut d’être transcendant. C’est parfait pour cette saison.

Dead can Dance : Within the Realm of a Dying Sun. En délaissant entièrement le Post-Punk, ils ont donné l’un des albums les plus puissants que je connaisse. Comme tous les très grands disques, sa production n’a pas pris une ride. Il vaut les plus grandes expéditions vers des territoires... imaginaires.

Gojira : Fortitude. Le moment où on reprend une sortie récente après un intervalle plus ou moins long depuis sa découverte est une étape cruciale pour son appréciation durable. Il en ressort que c’est un bon album, pas le meilleur de Gojira à cause de quelques temps faibles et d’un vague déjà-vu inévitable, mais il fait agréablement le boulot tout en tentant de nouvelles choses, même si elles penchent vers la facilité.

Psycroptic : The Scepter of the Ancients. C’est l’album par lequel ils ont effleuré le niveau suprême, avant de retomber un peu par la suite. Il y a un souffle épique dans les textes et dans la musique qui amène ce Death Metal plutôt-technique-mais-bourrin pas très loin des grands classiques.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 514
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 12 juil. 2021, 12:56

Une cure de Black avec WitTR, Mayhem… cela apporte ombre et fraîcheur à nos moments d’énervement.

Front 242 : Angels versus Animals. Un album de remixes complétant les deux albums précédents, histoire que les jumeaux soient trois. La direction Electro-Techno-Indus-Metal ne dévie pas, de toute façon. Y’a même KMFDM qui participe.

Whispering Sons : Several Others. Il n’y a plus toute l’énergie claustrophobe du premier album, c’est plutôt du Post-Punk de chambre, privilégiant la mesure et des atmosphères à la manière de “Mask” ou “Closer”, bien que le chant de Fenne Kuppens apporte une personnalité propre. Un ou deux titres permettent néanmoins d’expulser les tensions contenues au cours de ce disque qui est tout autant à fleur de peau, mais moins angoissé. Sa brièveté est d’ailleurs un gage d’intensité.

Fear Factory : Agression Continuum. Depuis fort longtemps j’ai des attentes très basses envers tout nouvel album de Fear Factory, et je trouve celui-ci étonnamment bon. Le meilleur depuis “Mechanize”, à première vue, et dans un style assez différent car plus osé sur les violons synthétiques.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 514
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 17 juil. 2021, 11:40

Le plus important dans la discographie de Blessure Grave. C’est pas énorme, mais suffisant pour parler d’un ensemble. L’investissement d’un des membres dans Soft Kill a entraîné la mise en coma du groupe après quelques années, à part quelques reformations très ponctuelles. On se croirait dans des sessions cachées d’un Cure de la période trilogie noire qui se serait complètement lâché vers un Shoegaze lugubre, souterrain et sale. Parfois ça se ressemble un peu beaucoup d’un titre à l’autre, mais ça gagnerait beaucoup à éviter l’oubli.

Asphyx : The Rack. Que des classiques ! Lui, sans parler du vieux live en bonus, il a gagné à la réédition remasterisée je trouve. J’ai mis du temps à apprécier Asphyx en raison d’une première carrière inégale et brisée comme ces colonnes ornant certaines tombes. Mais force est d’admettre que c’est un disque fondateur pour tout un courant aujourd’hui fort pratiqué, et d’en profiter tout simplement.

Fear Factory : Agression Continuum. Il y a eu certes mieux dans un passé lointain (sans parler du très lointain) mais c’est une bonne petite surprise. L’usage du simple violon synthétique en rafales comme effet n’est pas spécialement varié, mais l’album est suffisamment inspiré pour que ce choix étriqué ne me gêne. Les quelques temps faibles ne nuisent pas au plaisir que l’on s’étonne d’éprouver à ce point et aussi longtemps, là où on s’était habitué à n’avoir que quelques poussées de temps à autre. Il y a même un solo tenté (primaire à souhait, mais un solo de Dino Cazares quand même). Cela motive à ressortir le catalogue antérieur, té.

Dead can Dance : The Serpent’s Egg. Relevant un pari difficile après un grand chef-d'œuvre, c’est un disque tout aussi envoûtant bien que les inspirations médiévales et naturalistes le rendent un peu plus proche de mondes réels. Pour beaucoup c’est l’album de référence donnant une idée globale sur DCD, ce que je conteste sans mettre du tout en cause son exceptionnelle qualité.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 514
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 24 juil. 2021, 20:37

Psycroptic : Symbols of Failure. Il était difficile de succéder à un album acclamé en ayant perdu son chanteur. Jason Peppiatt n’en restera pas moins définitivement et le style de cet album révèlera la position durable du groupe : un Death technique mais bourrin inspiré par PanterA, avec quelques arrangements futuristes. La production a vieilli, par contre.

Tout Karmacipher. J’en ai déjà parlé, vous savez : les Hongkongais qui font du Ulcerate. Cela sonne beaucoup plus fait à la maison, évidemment, avec quelques rares pointes de Jazz. Le genre n’est pas encore saturé pour que je m’en lasse…

Liaisons Dangereuses. J’y reviens souvent depuis que je l’ai acquis. Pendant trop longtemps j’ai négligé ce disque très important pour l’EBM, avec un tas de mauvaises raisons. Il arrive qu’un projet parallèle soit meilleur que le plus connu.

Brought by Pain : The Dreamer’s Will. Cela faisait un bail que je n’avais pas resservi du Death technique Québécois, alors que j’en ai un bon rayon. Partagés entre plusieurs groupes (dont Beyond Creation, Equipoise ou Unhuman), les membres seraient en train de préparer un second album alors que celui-ci a déjà dix ans. J’aime l’angle assez mélodique mais prioritairement puissant, différent de leurs projets principaux et proche de groupes plus anciens et velus.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
Simony
Messages : 689
Inscription : 09 juil. 2016, 13:58
Localisation : Grand Est

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar Simony » 26 juil. 2021, 22:47

PARADISE LOST _ At The Mill : j'avais vu la prestation en streaming à l'époque, cela semble fidèle à ce que j'ai peu entendre. A défaut de public, cela fait un best-of plutôt sympathique avec des versions différentes des versions studios. Pas indispensable mais en tant que fan, ça passe.

POSSESSED _ Seven Churches : dans le genre efficace, ça se place là !

VIOLATOR _ Putrid Stench : Je ne suis pas un féru de Thrash Metal mais ce groupe le pratique de façon si sale et si violente que ça ne peut que me toucher... loin des assauts inoffensifs de la vieille garde ayant trop peur de décevoir pour sortir du sentier ou de la nouvelle garde trop occupée à refaire ce qui a déjà été fait et puis c'est surtout la production actuelle du style qui m'insupporte, VIOLATOR, eux restent égaux à eux-mêmes, sales ! Une sortie de feu-Infernö Records :(
All is well that ends in hell

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 514
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 29 juil. 2021, 23:46

J'ai un camarade ultra mordu de Thrash qui ne jure que par Violator, il a déjà franchi la moitié de l'Europe rien que pour les voir.

The Cure : Staring at the Sea - the Singles. Ressortir de temps à autre cette compilation classique fait du bien, il n’y a (presque) pas de morceaux embarrassants. En voiture, on entend même des lignes qui ne ressortent pas autant à la maison sur des morceaux qu’on connaît depuis des siècles pourtant.

Asphyx : Last One on Earth + Crush the Cenotaph EP. Finalement c’est vraiment une référence, du moins chez moi, un monument redécouvert après une première rencontre trop précoce. Le remastering est un peu trop gonflette pour des titres qui n’en ont pas besoin, mais les bonus compensent à l’aise (l’EP en entier et un peu plus). Sombre, agressif, épique, il paraissait lancer le groupe à fond sur la rampe, mais il fallut attendre quinze ans avant de rattraper le niveau de cet album.

Dead can Dance : Aion. Originalement construit sur une base de musique médiévale tirant à nouveau (mais pas autant qu’ensuite) sur du world-néoclassique, ce disque court est très capiteux tellement il est varié.

Slipknot : Vol. 3 : The Subliminal Verses. C’est nul d’avoir cette idée en raison du décès de Joey Jordison, mais c’est souvent comme ça. D’autant qu’en fait je n’ai jamais aimé Slipknot qui est arrivé quand moi je sortais du Néo, et l’unique fois où je les ai vus ne m’a pas laissé un fameux souvenir malgré la circonstance atténuante d’avoir le son pourri habituellement dévolu aux premières parties de MetallicA… Hélas, sans faire injure aux morts, je n’ai toujours pas eu de révélation tardive à cette triste occasion.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
Simony
Messages : 689
Inscription : 09 juil. 2016, 13:58
Localisation : Grand Est

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar Simony » 30 juil. 2021, 13:17

J'ai cette compilation de THE CURE et je partage totalement ton avis RBD, ça passe toujours bien.

Pour ASPHYX, cet album est vraiment énorme au même titre que The Rack et quelques autres sont franchement de haut niveau, par contre je n'ai pas succombé au dernier album tant le précédent m'avait beaucoup emballé puis lassé tellement je n'arrivais pas à en retenir grand chose...

SLIPKNOT, je reste sur Iowa, le troisième album est déjà bourré de moments vraiment là pour exploser au grand public. C'est louable, attention, c'est juste que ça me parle beaucoup moins que la brutalité noire du deuxième album.
All is well that ends in hell

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 514
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 06 août 2021, 23:15

Les deux albums de Fixmer & Mc Carthy. Cette collaboration entre le DJ Français et le chanteur de Nitzer Ebb est intéressante. Le premier album est de la pure EBM penchant plutôt vers la Tek, naturellement. Le second se lançait dans une Electro Pop sobre, sèche mais dansante, plus facile à aborder mais très solide, variée, expressive grâce à la voix magnifique du Père Doug… Il faut que je mette la main sur le dernier single.

Domination Campaign : Onward to Glory. Ce projet parallèle de deux membres de Psycroptic ne déboussolera pas les vieux clients comme moi. C’est une version plus bas du front, plus directe de la maison mère sur les mêmes tempos. Avec un nom pareil on ne s'étonnera pas que des riffs rappelent Bolt Thrower ou Morbid Angel. Il ne fera pas le disque de l’année mais ça passera aisément quelques auditions de plus.

Brought by Pain : Crafted by Society. Le mini 3 titres qui complète la discographie. Il est encore mieux que l’album, avec un son plus propre bien que plus compressé. Avec l’évolution qui semble se dessiner chez Beyond Creation, ce projet satisfera ceux qui préfèrent que ce soit plus tanique.

Modern Cubism : Les plaintes d'un Icare. Premier volume de ce projet auquel Jean-Luc De Meyer prête sa voix bruxellaire à un projet fort différent de son Front 242. La musique ne sert qu’à accompagner des poèmes de Baudelaire. Sans être de la chanson, c’est toujours de l’EBM pure mais moins élaborée, assez atmosphérique de sorte à faire penser à Kirlian Camera à ce niveau, même si l’on se fixe plus que d’habitude sur des textes dont la force et la finesse sont suffisamment exceptionnelles pour compenser le manque de puissance que l’on pourrait trouver à l’accompagnement s’il était nu. C’est original.

Plus le dernier Gojira et des compiles maison de Grindcore sur les routes estivales.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 514
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 14 août 2021, 23:34

Asphyx : l'album éponyme, le troisième, avec un personnel profondément renouvelé et un son trop compressé par Andy Classen. C'est hyper Doom, et long en conséquence. Les compos ne sont pas mauvaises, mais le rendu n'est pas génial et ce n’étaient pas les bonnes années pour le Death Metal.

Damageplan : Newfoundpower. L'unique album du groupe des frères Darrell après Pantera n'a pas vieilli. Leur Metal Rock bien ricain et traditionnel rafraîchit plaisamment les kilomètres sous canicule.

Dead Can Dance : A Passage in Time. Cette vieille compilation reprend des morceaux intouchables mais elle est mal troussée quant à leur enchaînement. Il y a deux inédits en plus.

Et des compiles maison de Death de seconde zone d’il y a une douzaine d’années. C’est sympathique sans qu’il y ait des trucs inoubliables.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 514
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 24 août 2021, 15:16

Deviant Process : Paroxysm. L’annonce de la suite pour cet automne sur un gros label indé justifie amplement que l’on ressorte ce premier album. Parmi le flot continu de Death technique Québécois déversé par le Saint-Laurent, celui gardait le meilleur cap à mon goût : un fond d’agressivité est conservé constamment, quitte à monter des plans un peu plus primaires là où trop préfèrent montrer comme ils jouent bien.

Psycroptic : Ob(servant). À partir de là, ils confirmaient qu’ils se calaient sur un modèle d’album qu’ils ont répété constamment depuis lors. Le bon son et le choix d’un growl naturel malgré les limites de Peppiatt m’avaient plu même si treize ans plus tard il ne reste pas leur meilleur.

Quelques sorties récentes de Death technique, dans la foulée. Je n’en retiens rien qui soit un minimum original ou marquant… à part Virial.

Opeth : In cauda venenum. C’est peut-être le meilleur des quatre derniers, même si je ne suis définitivement pas fan de cette période en cours depuis déjà dix ans.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 514
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 31 août 2021, 23:56

Hollenthon. C’est un vieux nom que les vieux fouineurs reconnaîtront, du Death Metal symphonique par des membres de Pungent Stench (donc Autrichien). Cela vaut le détour pour sa créativité, parfois Folk, plus sombre que Septic Flesh sans tomber dans un Dimmu Death Metal. C’est assez velu sans tomber dans la machine à laver plein régime en fond façon Monolith Deathcult et Fleshgod Apocalypse.

Modern Cubism : Live Complaints. Un petit live d'EBM littéraire, anecdotique par rapport à l’album qu’il reprend, mais sympathique.

Front 242 : Live Code etc. Dans la foulée… Premier des lives de cette période, il offre une Electro chargée mais bien musclée, où les plus anciens titres sont réadaptés à cette sauce similaire à celle des albums studios qui précédaient.

Suffocation : Human Waste. Ce MCD séminal est fondateur non seulement pour le groupe mais aussi pour un label devenu depuis fameux (Relapse). Malgré des imperfections qui ne rendent ces six titres qu’encore plus sauvages, il a pu accrocher l’attention d’un autre label alors plus important, ce qui explique pourquoi Suffocation n’a été véritablement connu du monde qu’avec un léger retard, avec le monumental premier album.

On passera sur la bande-son du mariage de ma petite cousine et les miettes de Black et de Deathcore pris en fond sur les routes du retour.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 514
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 05 sept. 2021, 00:31

Asphyx : God Cries. Avec ses breaks bien balancés, ses riffs agressifs, ces cris haineux et sa brièveté, c’est l’un des albums les plus sombres de toute ma discothèque. D’ailleurs le chanteur Theo Loomans, qui était le premier du groupe avant Martin van Drunen, s’est mis dans un platane deux ans après.

L’intégrale de Wake. L’évolution du Grindcore au Post-Death-Metal-Sludge est un des cas les plus étonnants des dernières années. Des coups pareils, ça laisse généralement de grands groupes.

Dead Can Dance : Into the Labyrinth. La rupture audacieuse avec le périmètre antérieur qu’on aurait pu croire définitif cachait en fait des ambitions de plus en plus divergentes. Au final une nouvelle inspiration venue d’Afrique, le style plus épuré et moderne étaient expérimentés entre des titres splendides, envoûtants, et d’autres plus faibles.

Sepultura : Sepulquarta. Ce ne sont ni des répétitions, ni des concerts normaux, témoignage de cette expérience mondiale bien particulière. Mais c’est bien l’esprit maison ouverte et expérimental de Sepultura. Cela fait plaisir de retrouver des titres de diverses périodes avec une spontanéité quasi live, les invités apportant des touches plus ou moins pertinentes et parfois même insensibles. C’est sympathique mais assez anecdotique en fin de compte.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 514
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 09 sept. 2021, 22:41

In Vain : The Latter Rain. Le premier album des Norvégiens est devenu culte, même si la suite n’a pas beaucoup dévié. Du Progressif ils ont retenu l’esprit expérimental, convoquant plusieurs instruments et styles pour enrichir un Metal extrême plutôt Death. Cela fait un album plein d’émotions différentes, et franchement épique.

Une compilation perso de classiques du Death avec des cornes : Krisiun, Immolation, Morbid Angel… et du Desolator, formation Suédoise beaucoup plus jeune qui croise ces influences avec d’autres plus scandinaves comme Blood Red Throne, c’est pas mal du tout.

Modern Cubism : … Tout le firmament autour. Cette fois ils se sont attaqués au poète Belge contemporain d’expression française Norge, dans le même type d’habillage Electro plutôt simple mais puissant, et plus menaçant. Cela permet de découvrir un auteur peu connu chez nous, même si quelques mixages ratés gênent parfois les vocaux.

Setentia : Darkness Transcend. J’avais tout de suite aimé ces compatriotes d’Ulcerate qui faisaient à peu près pareil qu’eux en tirant quand même vers le Death technique voire le Djent. Aujourd'hui on dirait un pont avec le style plus ouvert de Wake. De toute façon avec trois guitares ça reste bien massif. C’est dommage que la suite ne vienne pas.

Future Faces : Revolt. Intéressant de ressortir l’EP inaugural après l’album. Ces quatre titres se ressemblaient beaucoup mais étaient déjà excellents, bouleversants même, et donnaient de grands espoirs. La direction très focalisée Post-Punk Shoegaze à fort volume réverbéré ne laissait pas penser pourtant que le propos pourrait s’élargir si vite.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
Simony
Messages : 689
Inscription : 09 juil. 2016, 13:58
Localisation : Grand Est

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar Simony » 13 sept. 2021, 22:15

PARADISE LOST _ Obsidian : vraiment je suis fan de ce groupe, mais cet album est vraiment excellent, il laisse derrière les récentes sorties du groupe...

IRON MAIDEN _ Senjutsu : je l'aime bien cet album, autant le précédent est rangé et va prendre la poussière, autant celui-ci, à défaut d'être un classique, demande du temps pour être appréhender, je retrouve l'ambiance des albums solos de Bruce Dickinson lorsque Adrian Smith était à ses côtés, quelques idées qui rappellent The X Factor, Dance Of Death, Brave New World et même A Matter Of Life And Death que j'adore. Bref ! C'est bon pour moi.
All is well that ends in hell

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 514
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 14 sept. 2021, 19:33

Front 242 : Mut@ge. Mix@ge. Une compilation de remixes par The Orb, The Prodigy, Underworld venant rendre tribut, il y a 25 ans. Ils conservaient le style multicouches du groupe à l’époque, sur des rythmes tranquilles, et ça laisse un goût vieilli qu’on appréciera diversement.

Psycroptic : Initiation. Au bout d’un certain temps dans leur carrière, les Tasmaniens ont acquis une bonne réputation de chiens de la route. Un live devait marquer cette appréciable qualité. Il commence d’ailleurs à dater alors que l’album studio à promouvoir n’était pas le meilleur et qu’ils ont largement progressé encore sur scène depuis dix ans (déjà !).

Asphyx : On the Wings of Inferno. Cette nouvelle tentative de relancer Asphyx au pire moment avait failli tomber à l’eau avec l’inondation du studio… et la perte n’aurait pas été dramatique tant ce court album est peu inspiré. On put longtemps croire que la séparation qui s’ensuivit serait définitive, jusqu’à ce qu’un retour en grâce…

Une vieille compilation que j’avais faite il y a fort longtemps, emmanchant Doom, Folk, “Gothique”, Symphonique, Atmosphérique… Toute une époque ! Comment oublier Morgion, Daemonarch, In the Woods… aux côtés d’autres plus connus de nos jours ?
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 514
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 17 sept. 2021, 22:52

Future Faces : Euphoria. J’y reviens souvent. Il est magnifique, plus aventureux que ce qu’on attendait car il emploie aussi une Electro minimale et glaciale, tout en demeurant cohérent à ce haut niveau. Il faut juste se faire à cette production étouffée qui change pas mal de choses. La Suisse aussi a ses jeunes premiers au rayon Post-Punk. Puissent-ils tourner prochainement.

Suffocation : Effigy of the Forgotten. Souvent imité, parfois tutoyé… Il nous rappelle que le meilleur Brutal reste basique, authentique et très exigeant : pas d’intros samplées à rallonges, pas de trucages faux-fuyants, pas de gravity blasts sur la caisse claire, pas de surpitchages des growls, pas d'obsession sur l’effet attendu en live, pas de monotonie rythmique, pas de vulgarité tape-à-l’oeil… C’est significatif qu’on accole parfois le qualificatif de “technique” à Suffocation maintenant, alors que dans les années 90 cette association à Cynic ou Atheist aurait fait réagir.

Du Deserted Fear en vrac. L’évolution de ces Allemands de l’Est est pourtant bien sensible, même dans le désordre. Partis dans le sillage de Bolt Thrower et Asphyx / Hail of Bullets, ils ont dérivé plutôt à la remorque d’Amon Amarth et de toute la scène de Götebörg à force de tirer vers un riffing Heavy traditionnel. C’est un peu dommage à mon avis.

Scamp : Mirror-Faced Reality. Il faut reprendre la disco’ antérieure maintenant que le nouvel opus est enfin achevé ! J’aime bien ce premier qui marquait un style lui aussi exigeant, mêlant polyrythmie, Thrashcore et mélodies dans des compos pas franchement immédiates mais solides.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 514
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 22 sept. 2021, 22:47

Ophidian I : Desolate. Je partais avec un bon préjugé sur ces Islandais, mais leur Death technique se revendique clairement d’Archspire, Necrophagist… et ça ne me va pas. Cela peut en séduire d’autres.

Dead can Dance : Toward the Within. Ce live est superbe, plus intéressant que l’autre grâce à ses nombreux inédits et à ce qu’il est pris sur un seul concert dans une salle moyenne. Mais cela montrait aussi qu’ils avaient déjà du mal à se mettre d’accord sur des titres de leur répertoire propre.

Carcass : Torn Arteries. L’autorepompe de titres d’anciennes compilations pour nommer des morceaux voulait peut-être être drôle, mais suggérait lourdement aussi une baisse d’inspiration. Mais en fait, il n’est pas tellement moins bon que “Surgical Steel”, poursuivant la même approche de riffs collés de manière à faire des morceaux. À ceux qui avaient été déçus de l’album de reformation, vont se joindre ceux qui rêvaient d’un grand disque comme dans les années 90 après un tour de chauffe, c’est sûr.

Cobalt 60 : Elemental. Premier album de la collaboration entre J-L De Meyer de Front 242 et Dominique Lallement de K-Bereit, il permettait au premier de renouer avec une EBM rapide, de puriste mais personnelle et un peu expérimentale, d’excellent niveau, parfois en français.

Cobalt 60 : Twelve. Cette seconde collaboration des mêmes évoluait cette fois dans une Indus Rythmique menée au trot, par moments déjantée, avec même de la guitare dedans.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 514
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 27 sept. 2021, 22:50

Psycroptic : The Inherited Repression. On savait déjà que Psycroptic ne dévierait plus de son style et ferait à peu près le même album à intervalle régulier. Mais quand on apprécie, ce n’est pas gênant. Nous avons tous des groupes que nous aimons comme ça dans nos collections. Et puis le fait est qu’il était un cheveu au-dessus du précédent.

Clan of Xymox : Limbo. L’affaire est vite entendue : Pépé Moorings a fait un album tout de suite après “Spider on the Wall” pour s’occuper pendant les confinements. En sort un disque a priori bien lambda, en tout cas inférieur au précédent, revenant à cause des contraintes techniques à la période pure Electro de “Farewell” et “Breaking Point”.

Un retour sur des sorties récentes. Ce Fear Factory n’est pas un grand disque comme naguère, mais il est assez bonnard, en fait. Et le Buried a si bien tué la compétition en début d’année que je n’ai pas trouvé grand chose d’intéressant en brutal dans les mois qui ont suivi.

Une session Punk classique : Sex Pistols, Métal Urbain, The Damned, Discharge.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 514
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 04 oct. 2021, 19:20

In Vain : Mantra. Bien qu’il soit plus direct, globalement lent, très lourd voire sauropodesque tout en demeurant assez mélodique, je conserve un gros faible pour cet album par lequel j’ai découvert le groupe. Il y a même un coup de saxo.

White Stones : Dancing Into Oblivion. Il est vite venu après le premier et il est court, après son intro en français. C’est une version Death Metal de l’Opeth actuel, et non une résurrection de l’ancien Opeth. Remarquez, avec ses quelques gros riffs saturés et ses growls, il me botte mieux que ce que fait Akerfeldt depuis dix ans. Ce n’est pas l’album de l’année, mais il console un peu plus les vieux fans blessés. Peut-être Martin Mendez aimerait-il qu’on le compare moins à son patron, mais vu le produit c’est parfaitement inévitable.

Le premier Kylesa, Ufomammut “Ecate”, Mastodon “Blood Mountain”, A Perfect Circle “Merde, non !”... le concert de reprise au Black Sheep m’a donné envie de resservir des gros groupes relevant du style de programmation de la salle.

[b]Suffocation[/b] : Breeding the Spawn. De bons morceaux, une production horriblement molle et étouffée même pour les années 90, c'est tellement évident que depuis ils en ont réenregistré au bas mot la moitié au fil des albums.

Front 242 : Reboot - Live. Cet autre live de la période où les membres se consacraient plutôt à leurs autres projets sert principalement des versions largement revues des vieux tubes, dans des versions Electro-Indus épaisses bourrées de couches d’harmonies sifflantes et de distorsions (sauf les vocaux, quasiment).
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 514
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 09 oct. 2021, 15:29

Des nouveautés Death Metal. Je ne vais pas tout acheter, mais l’automne 2021 s’annonce plus bandant que le reste de l’année. Il a dû se passer quelque chose, les mois derniers.

Scamp : The Deadcalm. Cet album très consistant a demandé du travail. Il transforme le Post-Thrash classique avec des mélodies bien plus complexes que ce que la Scandinavie donne habituellement. Les breaks arrivent de partout au point qu’on peut parler de polyrythmie. Le premier chanteur de Mnemic a prêté sa voix puissante à ce disque homogène mais difficilement épuisable.

Soror Dolorosa : Severance. J’ai la version rééditée de ce premier opus prometteur où des vétérans de la scène Black Toulousaine combinaient… Bauhaus, Christian Death, The Cure, les Sisters ou Joy Division période “Closer”. Au milieu de tout ça, ils commençaient à dessiner une personnalité et une esthétique propre, soulignée par l’effort sur l’emballage.

Un live récent de Death in June sur Youtube pour meubler une insomnie… choix étrange peut-être s’il n’y avait cette circonstance. Sous un certain angle, c’est à mourir de rire, ou fascinant de simplicité.

Asphyx : Death… the Brutal Way. Dix ans plus tard, le retour en grâce du Death mid-tempo à l’européenne justifiait une reprise d’activité d’abord sur scène, puis sur album, avec le retour du premier mythique chanteur qu’on ne présente plus. Bien qu’écrit principalement par le nouveau guitariste Paul Baayens, il reprend avec fougue la formule des premiers albums qui restaient encore dans les mémoires la contribution la plus importante du groupe.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 514
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 14 oct. 2021, 23:04

Psycroptic : Psycroptic. Ce choix d’en faire un album éponyme se justifiait car il est dans le haut de la fourchette de qualité des productions du groupe, sans dévier du cap habituel.

Meshuggah : Nothing. Avec des articulations alors rarement entendues et ses riffs bien lourds, il ne pouvait pas laisser indifférent. La scène ne serait pas la même aujourd’hui sans ce groupe, même s’il ne ramenait pas encore grand monde sur son nom seul.

Dead Can Dance : Spiritchaser. Je pense que ce n’est pas seulement un effet d’habitude si je peux apprécier cet album de World évaporée. DCD, même quand c’est moins bon ça reste bien bon, mais c’est certainement le moins bon. Au reste on a longtemps cru qu’on ne pourrait plus jamais les remettre ensemble dans un studio, après.

The Southern Death Cult : The Southern Death Cult. C’est le premier groupe de Ian Astbury, qui a indirectement débouché sur the Cult. Son chant si reconnaissable et le look indien rend évidemment la filiation limpide, mais ce début était encore plus Gothic Rock, proche des Sisters of Mercy ou encore plus The Mission.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 514
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 20 oct. 2021, 22:11

Suffocation : Pierced from Within. Les très grands albums de Brutal, on les connaît sur le bout des moignons aussi bien que les classiques plus accessibles. Il faut dire que Scott Burns lui-même avait lustré ses productions en quelques années, les rendant plus claires sans perdre en puissance. Mais le groupe n’avait pas non plus perdu la main question composition… ils tentaient même une intro mélodique !

Deformatory : Inversion of the Unseen Horizon. Le Canada anglophone se met à la remorque de la scène francophone depuis quelque temps. Ce n’est pas leur approche bien brutale, propre, directe et variant les riffs qui va me déranger, ni la présence d’un concept global, les fans d’Origin s’y retrouveront… mais il me manque un sentiment, un feeling, un duende qui seraient plus marquants qu’une saga SF originale et compliquée. Cela se joue à si peu, parfois.

Inside Treatment : Underneath my Purple Shades. De l’EBM suédoise datant de trente ans pile, qui n’a pas survécu au changement de mode comme beaucoup. On les mettrait entre Leaether Strip, Bigod 20 et Plastic Noise Experience.

Deviant Process : Nurture. Hou là ! Comme espéré après une longue attente, ils ont grimpé d’un bon niveau dans la maîtrise d’un Death technique pur Québecois garanti… Les références citées par le label ne sont pas mensongères, mais domine quand même Beyond Creation période “Earthborn Evolution”. Les compos sont bien complexes, ardues et massives ; quand arrive la reprise finale d’Obliveon la différence fait drôle.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
Simony
Messages : 689
Inscription : 09 juil. 2016, 13:58
Localisation : Grand Est

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar Simony » 22 oct. 2021, 18:02

PARADISE LOST _ Gothic : un classique que j'ai longtemps mis de côté lorsque j'ai découvert le groupe à cause de sa production (cette batterie :o ) mais aujourd'hui... mais quel album !
BELL WITCH _ Mirror Reaper : le 2CD passe super bien, aucune longueur, de jolis moments, une ambiance bien morne, un vrai bon album, on verra si je remonte un peu dans la discographie à l'occasion
A PALE HORSE NAMED DEATH _ And Hell Will Follow Me | Lay My Soul To Waste | When The World Becomes Undone : avant de m'attaquer au petit dernier, je me remets la discographie de ce groupe unique et j'ai un petit penchant pour le troisième lors de cette séance d'écoute mais ça varie en fonction des jours et de l'humeur.
All is well that ends in hell

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 514
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 24 oct. 2021, 23:11

Asphyx : Live Death Doom. Maintenant on est blasé des lives d’Asphyx dans des festivals allemands mais c’est le seul disponible aussi en version audio simple. Il se consacre autant à la promotion de l’album de reformation qu’à la célébration du plus ancien passé, avec un son bien cru et les commentaires hilares de Martin van Drunen.

Quelques sets de DJs techno cités dans le bouquin que je lis actuellement. À Montpellier, on côtoie inévitablement tout ce monde, je l’ai parfois exploré un peu lors de soirées aventureuses, ou en allant même un soir au Sonar il y a quelques années pour une tête d’affiche. Mais malgré le fait que cet univers soit historiquement tributaire d’une partie de ma discothèque non Metal, mon intérêt y trouve vite ses limites, aujourd’hui comme il y a vingt ans. Après, il y a un vif débat pour savoir où se situent les véritables héritiers de la première scène EBM, tellement les succédants sont dissemblables.

Dead Can Dance : Wake. Ce n’est qu’une double compilation par laquelle 4AD capitalisait sur l’une de ses gloires retirées, mais j’ai une certaine affection pour elle, les souvenirs qu’elle charrie. Je l’ai même offerte une paire de fois à des gens à qui je pensais utile de faire découvrir ce groupe alors disparu.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
Simony
Messages : 689
Inscription : 09 juil. 2016, 13:58
Localisation : Grand Est

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar Simony » 25 oct. 2021, 10:06

MY DYING BRIDE _ Feel The Misery : la production a beau me gêné, les morceaux pas tous du même niveau, ce groupe réussi toujours a me séduire par je ne sais quel tour de passe-passe...
A PERFECT CIRCLE _ Mer De Noms : indémodable, toujours aussi excellent. A partir du moment où il y a du Maynard dans l'équation de toute façon...
SHE PAST AWAY _ Disko Anksiyete : j'ai longtemps essayé de résister à ce groupe, me disant que de toute façon il n'y avait rien d'original et puis j'ai entendu le titre "Agit" et là tout s'est ouvert dans ma tête. Album absolument énorme et les précédents sont également très bons. Et mince... j'ai craqué !
OLDD WVRMS _ Codex Tenebris : ultime album d'un groupe au potentiel énorme, malheureusement, celui-ci a rendu les armes. Dommage !
All is well that ends in hell

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 514
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 29 oct. 2021, 12:47

Front 242 : Still & Raw. Un mini après dix ans éparpillés chacun dans ses projets annexes, et qui venait comme antidote à tout ce qui faisait F 242 avant : c’est de l’Electro quasiment ambient, suavement rythmée, où seul Jean-Luc De Meyer chante à bas volume filtré au mixage. Cela renouait avec l’esprit expérimental de “Geography”, mais ça ne pouvait que dérouter les fans qui espéraient encore à une époque où l’EBM était au fond du seau. Etrangement, ça n’a pas vieilli d’un poil.

Deviant Process : Nurture. Il me fait vraiment plaisir. D’abord parce qu’il confirme un espoir qui tardait à l’être, le groupe épaississant son propos sans dévier des bases posées par le premier album en 2016, y compris les breaks flamenco. Ensuite parce que cela faisait un petit bail que je n’avais rien vu de bien dans tout ce qui est Death Technique ou Québécois - ou les deux. J’affectionne la scène de la Belle Province depuis bien longtemps mais je ne gobe quand même pas aveuglément tout ce qui en vient comme d’autres.

In Vain : Aenigma. Là aussi, je ne m’attendais pas à ce qu’il me régale comme ça encore maintenant. Ils ont créé une manière différente de faire du Death Progressif, épique à mort, toujours puissant et même massif quand il le faut, multi-instrumentiste bien entendu, sous la férule de Jens Bogren. C’est un parfait exemple vérifiant la théorie du troisième album.

Toujours avec ma lecture actuelle en toile de fond, un set du DJ Phase Fatale, New-Yorkais réfugié musical à Berlin. Il déverse une techno très inspirée de l’EBM classique, assez sèche, plutôt dure, froide et sombre, marquée du souvenir du Post-Punk. Il y en a bien d’autres qui font cela depuis dix ans mais il est à la pointe du mouvement. Le revival de l’EBM a été possible par cette reconnaissance assumée par plusieurs DJs notamment Français, et au final il s’est principalement manifesté par l’arrivée de nouveaux mixeurs comme celui-ci. Le bénéfice pour la scène originelle s’est limité au retour en grâce des Grands Anciens fondateurs et à un petit gain de popularité pour la fraternité des intégristes qu’on confond souvent avec des Skins… Quelques rares projets essaient d’explorer des terrains nouveaux tout en conservant la façon de faire originelle.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
Simony
Messages : 689
Inscription : 09 juil. 2016, 13:58
Localisation : Grand Est

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar Simony » 30 oct. 2021, 10:11

A PERFECT CIRCLE _ Thirteenth Step : les 2 premiers sont de toute façon écoutable en boucle !
BATHORY _ Under The Sign Of The Black Mark : classique parmi les classiques, pas besoin d'en dire plus
IRON MAIDEN _ Senjutsu : oui j'aime bien y revenir, vraiment très bon album pour ma part.
ABIGOR _ Verwüstung / Invoke The Dark Age : déjà ce premier album montre les prémices des capacités de ce groupe.
WHISPERING SONS _ Image : en attendant de me procurer le petit dernier, cet album-ci me satisfait toujours.
All is well that ends in hell

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 514
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 06 nov. 2021, 21:31

Soror Dolorosa : Blind Scenes. Le combo a précisé et élevé son propos avec un son du Drudenhaus au top également. L’inspiration de Cure et des Chameleons se fait plus forte, les mélodies plus mélancoliques et l’interprétation moins sale alors même que, paradoxalement, le chant se fait légèrement plus grave façon Eldritch ou Curtis.

Aepoch : Hiraeth. Décidément ils aiment le format mini. Le jeu s’est posé, le rythme est globalement un peu ralenti et l'interprétation a perdu de sa fureur. C’est toujours bon mais ça perd en originalité dans un Death technique largement concurrentiel.

Psycroptic : As the Kingdom Drowns. Les Tasmaniens étaient sur un mouvement ascendant qui s’affermissait par un surcroît de pêche, voire de colère, inespéré depuis quinze ans. En plus il est enrichi par quelques choeurs féminins dans le lointain, totalement inédits mais pertinents. Et une pochette de Lewandowski, au style ultra reconnaissable. De quoi ravir les fans.

Down : NOLA. J’ai aimé cet album dès le début, alors que j’étais encore petit novice fan tout récent de PanterA. Mais avec le temps et de nombreux concerts de Stoner et Sludge, je l’ai apprécié encore de mieux en mieux, alors même que je n’ai jamais eu le désir d’élargir beaucoup ma discothèque à tout ce mouvement.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
Simony
Messages : 689
Inscription : 09 juil. 2016, 13:58
Localisation : Grand Est

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar Simony » 06 nov. 2021, 22:56

DEVOURING STAR _ The Arteries of Heresy : Un Black Metal intense comme je l'aime.
SERPENT NOIR Eromysticism : difficile de surpasser cet album parfait de bout en bout.
All is well that ends in hell

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 514
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 09 nov. 2021, 22:28

Une petite cure de Black avec Regarde les Hommes Tomber, Der weg einer freiheit, Nachtmystium, Aosoth, Windir… Il commence à faire frisquet.

Suffocation : Despise the Sun. Ce mini est devenu culte alors qu’il est mal apprécié par le groupe. C’était leur dernière publication avant la séparation emblématique du gros creux de popularité du Death Metal, et l’une des dernières aussi pour Scott Burns qui leur avait concocté une production surchargée sur une interprétation pleine de colère.

Front 242 : Pulse. L’ultime album dans la lignée du mini qui l’annonçait tant par l’emballage que par le contenu en contrepied total à la production antérieure du groupe. Cette Electro onctueuse très majoritairement sans paroles est faite pour l’écoute rêveuse en stéréo et pas du tout pour les pistes de clubs. C’est consistant - vingt titres - et c’est intemporel, mais ce n’est pas facile à apprécier. Encore une fois, à l’époque l’EBM classique paraissait en déroute totale et définitive.

Asphyx : Deathhammer. Sous un emballage luxueux et bonifié devenu habituel, ils se montraient en pleine forme et débarrassés des complexes du recommençant qui traînaient encore sur le précédent. Le son est par contre hyper agressif sur des riffs glauques et sombres alternant et mêlant Death et Doom, comme l’excellente prestation de Martin van Drunen. C’est tellement typé que ça fera fuir les modérés, mais ça faisait surtout leur meilleur album depuis… vingt ans, alors qu’il en a déjà presque dix.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 514
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 14 nov. 2021, 00:09

Psycroptic : The Watcher of All. C’est étrange de briser doublement la routine ainsi, après une carrière assez longue à présent, à la fois avec ce format single inédit chez eux, et par l’agressivité directe de ces deux nouveaux titres, jamais vue non plus chez les Tasmaniens. Sans doute est-ce lié à la lancée d’un projet parallèle par deux membres, mais comment ?

Une exploration de la programmation de la prochaine édition de l’Ombra Festival de Barcelone. Instructif pour avoir un panorama de la face la plus sombre de la Tek actuelle et de ses influences plus anciennes.

In Vain : Currents. Pris à part, cet album est varié, épique et entraînant dans le sillage d’un excellent chanteur. Mais les Norvégiens étaient un peu en panne d’idées nouvelles derrière la nouvelle brouette d’invités, il est d’ailleurs plus court, et laisse un goût de petite déception après les trois précédents. Typiquement le disque à propos duquel on vous balance “Oui mais s’il était venu avant les autres, ou s’il était d’un nouveau groupe, tu le trouverais bien !”.

Bleedskin : Blood Reign. C’est le premier essai de ce jeune groupe Belge avec deux jeunes femmes comme beugleuse et comme guitariste, détail qui éclaire certaines thématiques choisies parmi les registres classiques. C’est du Death plutôt brutal et moderne à l’Américaine (Cannibal / Dying Fetus en clair) qui voudrait trouver sa voie à côté d’Aborted. On verra ce que ça donne ensuite.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 514
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 18 nov. 2021, 23:54

Linea Aspera : Preservation Bias. Avant de faire un nouvel album, le duo avait publié cette brève compilation d’une grosse demi-heure pour étoffer une discographie encore bien courte. Elle posait très bien leur personnalité sous l’étiquette Dark-Wave derrière laquelle il est difficile d’attirer l’attention : la très forte inspiration de l’EBM classique et de la Minimal Wave donne du nerf à des synthés glaçants sur le chant habité de Zoé Zanias.

Vomit the Soul : Cold. Sous la massue de Stefano Morabito, ce retour reste dans le pur Death Metal, mais n’est ni dans le demi-Slam du premier album ni dans les riffs chuintants du deuxième. C’est du Death brutal traditionnel à l’Américaine, avec une basse qui slappe efficacement, un growl barbare et des compos non formatées. On pense beaucoup à leurs compatriotes de Septycal Gorge, au meilleur Beheaded, plus largement à Suffocation ou un Deeds of Flesh débarrassé de sa caisse claire. Et évidemment, c’est chez Unique Leader !

Revulsion. Du Death old-school pur, quasiment sans effets et surtout sans forcer, aux compos pareillement non formatées, digestes et débarrassées de tout délayage, posé mais pas franchement mou. C’est fait pour être apprécié simplement. On y revient toujours.

Elegant Machinery : Degraded Faces. Le genre de Synth Pop ultra mélodique, douce et légère, qui horrifie la plupart des gens. En plus ce premier album arrivait en 91, quand ce style auparavant dominant devenait le summum du ringard, bouté d’un côté par le Rock de retour et de l’autre par la musique de DJs. N’empêche que ces Suédois n’avaient rien à envier à leurs modèles. Un titre était même devenu un petit tube en Espagne.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."


Revenir vers « Discussions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités

Who Is Online

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités

Birthday

Aucun membre ne fête son anniversaire aujourd’hui.

Contact Us