• metalnews.fr

Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Pour tous les débats et discussions autour de la musique...
Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 530
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 21 nov. 2021, 22:44

Virial : Organic Universe ; Transhumanism. Du Trentin à la Bavière, il y a très peu de distance, et ces Italiens aux noms bien germaniques (comme leurs skieurs ou Giorgio Moroder) proposent logiquement un Death technique lourdement inspiré d’Obscura. Christian Muenzner est même invité sur le second disque, qui vient de sortir six ans après le premier. Ils tentent d’apporter au style de leurs idoles une touche plus progressive à la manière de Fractal Universe. Mais ça peine à décoller du niveau débutant. Le plus ennuyeux est qu’il n’y a aucune amélioration d’un album à l’autre. Je me suis laissé peut-être trop emballer par la bande-annonce - les extraits promotionnels.

Xymox : Twist of Shadows. Le premier album de la période pure New Wave, qui arrivait sur le tard de ce mouvement. La moitié des titres, les meilleurs, étaient déjà présents en bonus sur “Medusa” ou furent conservés quelque temps ensuite dans les setlists après le retour de CoX. Il faudra que je complète cette époque mais ce ne sera pas facile.

Suffocation : Souls to Deny. Cet album de reformation fiévreusement attendu était présentable, mais n’a pas la dimension géniale exceptionnelle de deux des précédents. En plus, le chant et l’interprétation étaient un peu mous des articulations à côté de ces performances mythiques. Il fallait accepter que, comme bien d’autres, Suffocation rentre dans le peloton pour son retour dans une compétition dont il était l’un des doyens titrés.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 530
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 25 nov. 2021, 23:18

Domination Campaign : Onward to Glory. Avec ses thématiques belliqueuses et de nombreux riffs à la Bolt Thrower, ce projet parallèle à Psycroptic reste quand même assez parent, surtout en se calant sur les mêmes tempos. On dirait une évolution plus sombre et directe rejetée par le reste des membres, et proposée quand même au public via cet album assez court.

Vomit the Soul : Cold. Entre deux Suffocation, cela rappelle ce que doit être le Death Brutal de base, le plus proche de ses origines, sans cris de porcs qui se vide ni de bruit d’évier qu’on égorge, ni de caisse claire sonnant comme de la vaisselle creuse...

Dead can Dance : Anastasis. Il y avait de la pression quand DCD s’est enfin reformé pour créer à nouveau. Je l’ai usé depuis, mais je ne m’en lasse pas : il est superbe, envoûtant (terme galvaudé mais sincère), très homogène, bouleversant parfois, solennel avec ses crescendos, mais tout à fait abordable.

Black Line : Treason, Sedition and Subversive Activities. Ce plan à quatre siégeant administrativement à Los Angeles rassemble les deux membres de Nitzer Ebb, un de Skinny Puppy et le DJ compositeur Cyrusrex. Ils ont créé ensemble une Electro Pop suave et délicate, très comparable à ce que Depeche Mode fait depuis le départ d’Alan Wilder, mais en plus atmosphérique. C’est suave et puissant (normal, avec un tel chanteur). Il y a une continuité avec NE. Une bonne façon de garder le contact avec les fans qui vieillissent eux aussi.

Obscura : A Valediction. Avec le retour du glorieux line-up d’il y a dix ans, l’intro du premier morceau qui commet une autorepompe maladroite laisse craindre d’abord un vaste accident industriel. Mais cela se dissipe au profit d’une certaine surprise. Obscura va explorer une nouvelle direction Death Mélodique, sous la forte influence de Soilwork confirmée par l’invitation de Bjorn Strid. Les longs solos font parfois penser à Necrophagist, et avec certaines envolées on passe même quelques moments en plein Heavy de Boche… Mais il y a aussi un nouvel hommage à Morbid Angel dans le tas, tout comme l’armature inspirée de Death et Cynic reste bien sensible. La sobriété en termes d’effets est appréciable. Cette étonnante évolution ne va probablement pas donner un de mes disques favoris, mais au moins ça changera un peu. Quand ça joue si bien, on peut faire passer beaucoup de choses.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 530
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 28 nov. 2021, 21:32

Front 242 : Moments 1. En qualité de Père Fondateur, il fallait bien marquer le retour en grâce de l’EBM traditionnelle. À défaut de nouvel album qui ne viendra jamais, ce fut par ce énième live totalement orienté old-school, incluant la réécriture de titres postérieurs à cette période dans un style dur et sec et élagué de quelques couches pour laisser la place à des effets simples et efficaces comme la bonne vieille sirène ou la batterie physique pour doubler le rythme. Cela charrie de beaux souvenirs de cette époque où je me remettais justement à ce style trop rapidement traversé à l’époque de son effondrement.

Lock Up : The Dregs of Hades. Les cinq membres ont enregistré leurs parties chacun dans leur coin du monde avant qu’elles soient mixées ensemble, pour un résultat a priori réussi. J’aime bien cette petite évolution apportée par l’arrivée d’Adam Jarvis qui apporte un jeu plus fin que Nick Barker (chaleureusement remercié dans le livret pour les services rendus). De plus, l’emploi de deux chanteurs ajoute encore de la profondeur ; c’est plus intéressant que lorsque Kevin Sharp était seul. Ce ne sera pas l’album de l’année mais je sens qu’il va me plaire. D’ailleurs ça fait longtemps que je n’ai pas ressorti les anciens.

Atrae Bilis : Apexapien. Ces Vancouverois sont des admirateurs d’Angela Merkel, si j’en crois la jaquette. Leur premier album rappelle bigrement celui d’Ulcerate, il y a un compromis très ressemblant entre Death brutal classique et dissonances Post-Core et Post-Black que les Néo-Zélandais ont plus franchement explorés par la suite. Même la production est similaire. Toutefois, leurs riffs sont moins tendus, plus massifs. Et surtout, les huit titres sont enchaînés sans coupure et sans que les compositions ne permettent de repérer un début et une fin de morceau. Heureusement que c’est court.

Soror Dolorosa : No More Heroes. La copulation tant rêvée entre les Sisters, le Cure le plus sombre, The Mission, les Chameleons et Joy Division, sous une illustration avenante… La beauté des mélodies et la sincérité de l’expression en font un probable chef-d'œuvre avec les tubes qui manquaient jusque là. Et c’est Français. Du Midi, même.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 530
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 04 déc. 2021, 15:17

Down : II - A Bustle in your Hedgerow. J’ai adoré cet album, bien plus varié et extraverti, beaucoup plus facile à aborder certes mais sonnant plus sale, pourtant. La grosse part Bluesy se fond parfaitement avec des riffs massifs à la Sabbath sur lesquels Phil Anselmo livre probablement la prestation la plus fine de sa carrière.

Obscura : A Valediction. Ce n’est pas du tout l’album que j’attendais après “Diluvium” et avec le retour du line-up de la glorieuse époque. Ce Death très mélodique, virtuose et relativement dépouillé n’est pas ce que je préfère absolument, mais cela apporte une certaine nouveauté dans la discographie du groupe malgré quelques repompes trop visibles, et on n’a plus de doute sur l’identité du patron en son sein.

Clan of Xymox : Limbo. Cet énième album conçu en confinement ne fait que reprendre une vieille version Electro chargée d’effets faciles ; n’empêche que le vieux Moorings n’est jamais en mal de mélodies nouvelles, parfois inspirées. C’est du “fan service”, mais le propre de cette méthode est qu’elle marche assez bien auprès de sa cible, à défaut de faire avancer l’artiste.

Elegant Machinery : Shattered Ground. Il y avait des progrès sur ce second album, en termes de compos et de chant. Si par extraordinaire un fan de Depeche Mode 81-85, Yazoo et compagnie lit ce message, il peut y aller… Bon après il faut juste passer sur le fait que l’un des membres est actuellement l’une des figures éminentes du parti le plus à droite du parlement Suédois.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
Simony
Messages : 694
Inscription : 09 juil. 2016, 13:58
Localisation : Grand Est

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar Simony » 06 déc. 2021, 10:19

RBD a écrit :Clan of Xymox : Limbo. Cet énième album conçu en confinement ne fait que reprendre une vieille version Electro chargée d’effets faciles ; n’empêche que le vieux Moorings n’est jamais en mal de mélodies nouvelles, parfois inspirées. C’est du “fan service”, mais le propre de cette méthode est qu’elle marche assez bien auprès de sa cible, à défaut de faire avancer l’artiste.


Pour moi ce nouvel album est d'une pauvreté abyssale comparé à Spiders On The Wall, là il y avait de la mélodie facile aussi mais les titres étaient bien plus intéressants, "Big Brother" et "Lockdown" sont quand même bien vides et ne m'ont pas du tout donné envie d'explorer plus loin cette nouvelle offrande. Une nouvelle fois déçu par ce groupe que j'ai laissé de côté après Notes From The Underground jusqu'à Days Of Black qui retrouvait cette étincelle qui me parle.
All is well that ends in hell

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 530
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 06 déc. 2021, 18:30

Simony a écrit :Pour moi ce nouvel album est d'une pauvreté abyssale comparé à Spiders On The Wall, là il y avait de la mélodie facile aussi mais les titres étaient bien plus intéressants, "Big Brother" et "Lockdown" sont quand même bien vides et ne m'ont pas du tout donné envie d'explorer plus loin cette nouvelle offrande. Une nouvelle fois déçu par ce groupe que j'ai laissé de côté après Notes From The Underground jusqu'à Days Of Black qui retrouvait cette étincelle qui me parle.


Mon point faible avec CoX c'est que je suis très sensible à l'écriture mélodique de Ronny Moorings. Après il est clairement en-dessous de "Spider..." à plusieurs points de vue, et je t'annonce qu'il ne finira pas au tableau d'honneur de la fin d'année. J'avais beaucoup aimé "In Love we Trust" à l'époque, solide sous toutes ses couches de caramel, meringue et chocolat.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 530
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 10 déc. 2021, 23:59

Asphyx : Incoming Death. Même avec le départ du batteur historique, on attend d’un groupe pareil qu’il ne fasse aucune concession tout en se maintenant à un haut niveau constant qui implique de varier un peu sa production. Difficile, mais ce long album y parvient assez bien en alternant le rapide et le lent, les bons riffs et un chant imparable. Et puis y’a deux reprises plutôt pointues.

Anna von Hausswolff. Le concert et ce qui s’est passé ailleurs après m’ont donné une envie pressante d’en écouter. Je ne suis pas fan fan fan de son travail mais il est ambitieux et beau, je retournerai la voir une troisième fois si l’occasion se présente. N’en déplaisent aux idiots qui foncent sur n’importe quelle rumeur.

Lock Up : The Dregs of Hades. Il me botte bien ce nouveau, il va finir classé.

Atrae Bilis : Apexapien. Pas besoin de l’auditionner cent fois pour le comprendre, finalement, mais il me fait plaisir, mêlant sans s’étaler une tradition et une évolution du Death Metal que j’apprécie toutes deux.

Linea Aspera : I et II. Ils tournent allègrement en boucle. Si la tournée reprend, il faudra se bouger ! C’est périlleux de se lancer dans un style qui n’en est pas vraiment un comme la Dark-Wave, il faut vraiment que l’on aie quelque chose à apporter au-delà des cadres des styles apparentés. Zoé Zanias (Alison Lewis de son vrai nom) module son organe puissant et haut perché selon des émotions sincères. La musique qui l’accompagne trouve une cohérence sur une base EBM et Electro minimale qui participe au lent renouvellement de ce style dont le retour en grâce est préempté par la scène Tek.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
Simony
Messages : 694
Inscription : 09 juil. 2016, 13:58
Localisation : Grand Est

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar Simony » 14 déc. 2021, 21:43

CARNIVORE _ Carnivore ce groupe !!!! cet album !!!! Intemporel, indémodable !
A PALE HORSE NAMED DEATH _ Infernum In Terra ce nouvel opus signé Sal Abruscato est vraiment de très grande qualité, la noirceur continue à gagner du terrain dans le style de ce groupe dont la production gagne encore en lourdeur. Aucun faux pas pour le moment pour ce groupe.
All is well that ends in hell

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 530
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 15 déc. 2021, 22:47

Suffocation : The Close of a Chapter - Live in Quebec City. Ce n’est pas le live qui vient de sortir, c’est le légendaire de 2005 qui a été maintes fois réédité - à fort juste titre. Il va être difficile de faire aussi bien.

Divers albums de 2021 qui peuvent montrer certaines qualités, mais qui ne finiront pas dans le classement annuel : Carcass, White Stones, Damnation, Aepoch

Asphyx : Necroceros. Un bon album d’Asphyx bien rêche, c’est devenu une routine qui empêche peut-être aussi de décrocher un prix dans une année aussi chargée. Mais avec plusieurs mois de recul et le réexamen de la discographie antérieure, je le réévalue quand même à la hausse, il me paraît même mieux que le précédent.

Dead can Dance : In Concert. Ce double live, dans sa version complète et non pas en bonus de l’album précédent, est dans un esprit bien différent du premier car c’est une compilation et non pas un vrai concert intégral. On entend bien un cadre différent, les grandes arènes au lieu des salles intimes. Le programme est très axé sur “Anastasis” (pas dans la version bonus) ou des titres puissants, mais ça me va très bien.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 530
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 20 déc. 2021, 19:49

Plague : Portraits of Mind. Je reviens avec plaisir à cet album de 2020 rattrapé cette année, calé entre Morgoth et Death sous une pochette relativement simple du maître Girardi.

Soror Dolorosa : Apollo. Cet album ample marque une évolution vers le Rock Gothique à atmosphères, façon Sisters période “Floodland”, U2 période “The Joshua Tree”, The Cure “Disintegration” et The Chameleons “Strange Times”. C’est long mais léger à l’oreille, lumineux mais triste.

Spectrum of Delusion : Esoteric Entity. Ce Death Technique qui met une basse libre bien en avant n’est pas franchement original, mais suffisamment bien ficelé pour attirer l’attention des amateurs du style. Cela promettait au moins un bon groupe de deuxième division.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 530
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 23 déc. 2021, 19:29

Failure : Magnified. On en parlait. Le deuxième album, le plus célèbre, de ce groupe moins connu du public que les têtes de proue du Rock-Metal-Grunge Alterno ricain des mythiques années 90 mais souvent cité par les musiciens. Et pour cause, il n’est pas moins bon. Sans qu’il puisse être taxé d'être un disque joyeux, il apporte un peu de fraîcheur à l’esprit dans une période où on en a besoin.

The Temple. Ils auraient sorti ça sous le nom d’Ulcerate cela n’aurait choqué personne. Au début c’est surtout la surcharge d’influence de Deathspell Omega qui m’a frappée ; puis en y revenant la part Neurosis se révèle bien présente elle aussi. Une version d’Ulcerate un peu moins Death derrière le growl, en somme. Pas de surprise, mais cela me fait autant plaisir qu’un véritable album d’un groupe qui est dans mes premiers favoris depuis bien longtemps.

Hyperdontia : Hideous Entity. Je conservais un vague souvenir blasé de ce groupe Turco-Danois (!), mais cet album de 2021 offre un mélange bien velu d’Incantation et Cannibal Corpse, cohérent avec les scènes de leurs pays respectifs. Les amateurs qui ne connaîtraient pas encore se devraient d’essayer.

Grand Supreme Blood Court : Bow Down Before the Blood Court. Je ne ressors pas souvent l’unique album de ce projet parallèle à Asphyx, monté surtout pour permettre à l’ancien membre Eric Daniels de conserver une activité musicale à sa mesure lorsque sa santé ne lui permettait pas de rembarquer dans son groupe reformé. Si ce ne sont pas des amis, ça ! Le produit sonne lourdement comme sa souche d’origine, mais plus bas du front et purement Death à l’antique, sans passages Doom, jusqu’au dernier titre qui l’est totalement à l’inverse. Avec la reformation définitive de Soulburn, autre formation née jadis des cendres d’Asphyx à l’initiative d’Eric Daniels, ce groupe-ci a cessé toute activité en bons termes.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 530
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 27 déc. 2021, 19:15

Une excursion longue (mais peut-être pas exhaustive) dans les bilans du site post-punk.com, même si le site a mauvaise réputation. Comme je suis cette actualité avec moins d’attention que celle du Metal, je regarde si je n’ai pas laissé passer quelque chose cette année d’absolument fait pour moi dans ces rayons. A priori, non.

Down : Diary of a Mad Band. Dans sa version audio, ce live qui remonte en réalité à la période postérieure au II est assez jouissif avec son Phil Anselmo bien perché et ses interprétations chargées. Il fait remonter des souvenirs.

Ceremony of Silence : Outis. Le premier album de ce duo sorti de la scène black Slovaque (!) qui voulait se lancer dans le Death dissonant plutôt dans le courant d’Ulcerate. C’est un succès prometteur, un disque court et construit qui évite le piège des longueurs pour l’ambiance. Il y a une marge de progression évidente qui maintient en haleine pour une suite.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 530
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 31 déc. 2021, 18:09

Suffocation. Au début, cet album éponyme m’avait plu à cause de deux intros et un plan surprenant à la batterie. Mais en fait il est très mou et pour les riffs, ils n’avaient pas la queue d’une idée.

The Flaying : Unhope. L’album du commencement pour ce groupe Québécois, qui se lançait sur du Death mélodique encore basique mais pas mauvais, avec une basse baladeuse, le gros son excellent compensant les hésitations du débutant.

Deviant Process : Nurture. L’une de mes plus grosses satisfactions musicales de 2021, en fin de compte, ils ont compris la grosseur des tiers entre technicité, bourrinage et complexité.

Elegant Machinery : Yesterday Man. L’antidote complet à tout ce qui précède : Synth Pop ultra mélodique avec un bon chant. C’est la saison des sucreries.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 530
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 03 janv. 2022, 11:58

Abnormality : Contaminating the Hive Mind. Bien que les cordes soient sous-mixées cela reste un début enthousiasmant, avec des solos de guitare enlevés, une batterie tapée de partout et le growl vivifiant de Mallika. Quel dommage qu’ils se soient séparés !

Aenigmatum : Deconsecrate. Encore un groupe Portlandais ! Ils ont mangé beaucoup de Gorguts et d’Immolation quand ils étaient gamins on dirait, mais ça plaira à du monde.

ESSES : Offering. Toujours de Portland, Oregon, ceux-là disent qu’ils font du Death Rock et cette étiquette est familière à leur public local, mais cela ressemble bien plus à du Siouxsie contemporain.

Du black épique conseillé par les collègues de Metalnews via les sélections de fin d’année : Stormkeep, Passéisme… C’est vrai qu’ils sont bons derrière ces pochettes dignes de jeux de rôle à l’ancienne. En plus, c’est de saison.

Dead can Dance : Dyonisus. Il a fallu digérer la surprise du virage après un album que j’avais adoré. Mais le duo est parvenu à explorer de nouveaux terrains (à leur âge !) tout en renouant avec des idées très anciennes, le tout avec finesse et simplicité.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 530
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 07 janv. 2022, 22:06

Vomit the Soul : Cold. Je le ressors volontiers depuis qu’il est arrivé. Ce n’est pas l’album de 2021 mais un bon petit disque frais de Death brutal nature est tellement jouissif en revenant du travail.

The Flaying : Angry, Undead. Tout en restant assez mélodiques, ils se sont réincorporés par cet album court à leur scène nationale technico-brutale, toujours avec cette basse mise en valeur et un sérieux de professionnel. J’aime encore mieux que le premier.

Cynic : Ascension Codes. Au-delà de leur participation à un album légendaire de Chuck Schuldiner, je n’ai jamais beaucoup accroché à Cynic, pas même à “Focus”, et pas non plus sur scène. Là, ce nouveau disque est vraiment du Rock Metal Atmo spatial… Y’a certainement des fans.

Down : Over the Under. L’attente était moindre mais c’est une bonne synthèse des deux précédents par un groupe qui avait la pêche, Phil Anselmo en premier, lui qui était alors en pleine rédemption. L’ambiance de l’album est même relativement joyeuse dans sa première partie.

Et la - modeste - intégrale de Linea Aspera. Je ne m’en lasse pas depuis que j’ai découvert, alors même qu’il y a beaucoup de groupes pouvant revendiquer la même étiquette fourre-tout. Le fond très froid, EBM et Industriel, de la musique, sublime la capacité de fine expression au chant sur des textes un peu travaillés d’Alison Lewis, là où tant d’autres marmonnent pour singer les blasés sur des arrangements évanescents.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 530
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 11 janv. 2022, 22:48

Spectrum of Delusion : Neoconception. À charge, ce second album souffre d’un manque d’originalité entre Death, Beyond Creation et l’Obscura des débuts, d’un growleur à la peine et d’une production lisse. À son avantage, les compos ont progressé en qualité, il y a un concept à l’ensemble, et la basse conserve une place majeure très appréciable.

1914 : Where Fear and Weapon Meet. Ce n’est pas un terrain familier pour moi, mais il a fait sensation. C’est plutôt du Black, mais pas franchement de puriste avec ces samples historiques, ses reprises, un concept bien concret, et ce growl en guise de chant comme font tous ces groupes des pays de l’Est. Je comprends que cela ait pu attirer un large public (de Metalleux quand même).

Nuovo Testamento : New Earth. L’un des gros succès de l’année passée là aussi, apparemment un supergroupe de la scène Italienne. Les Bolonais (Bolognais se rapporte à la sauce) balancent de la New Wave pêchue, à la Yazoo, New Order, Eurythmics, Propaganda… Pour ceux qui lisent encore, on pourrait évidemment ajouter l’Italo-Disco en se basant sur leur nationalité et le fait que c’est revenu à la mode.

Dormant Ordeal : The Grand Scheme of Things. Selon la formule désormais usuelle, cet album correspond à mes attentes. Le trio persiste dans la voie du Death dissonant, agressif et sombre, en y apportant un ton épique touchant à l’héroïque quand certains soli arrivent. Et puis avec un sample de mouches, depuis Coroner, je suis forcément conquis. On va approfondir avec joie ce disque qui aurait pu finir classé s’il était arrivé à temps.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 530
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 16 janv. 2022, 13:48

Suffocation : Blood Oath. Il montrait au moins un progrès en matière de composition mais le collectif n’avait plus de souffle, et la production non plus. En méditant sur cette pochette à la Unique Leader, on pouvait regretter que malgré un mieux, Suffocation restait noyé dans la masse du peloton des groupes du genre qu’il avait pourtant largement contribué à fonder.

The Chameleons : The Fans and the Bellows. Cette compilation des premières années du groupe permettait de voir qu’ils avaient dès le départ une chose à apporter parmi l’autre masse, toute aussi dense, du Post-Punk de la grande époque. Et elle regroupe aussi deux producteurs devenus ensuite légendaires dans des styles extrêmement différents : Steve Lillywhite et Colin Richardson. Oui, le Colin Richardson.

Beyond Creation : The Aura. Voilà un petit moment que je n’y étais pas revenu. Moi qui goûte peu au gavage de soli pied au plancher, j’avais été tout de suite charmé par ce premier essai où sans faire aucun mélange de genre ni utiliser aucun sample, le groupe s’appliquait à changer régulièrement de vitesse derrière des soli généralement mid-tempo ou lents, laissant exprimer une sensibilité qui fait toute la différence. D’ailleurs, je vois que je les ai encore bien en tête.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
Simony
Messages : 694
Inscription : 09 juil. 2016, 13:58
Localisation : Grand Est

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar Simony » 18 janv. 2022, 07:59

NEONPOCALYPSE _ -ISH [Swiss Dark Night - 2022] Darkwave sympathique, pas de quoi bouleverser le monde mais intéressant
VERBUM _ Exhortation to the Impure [Iron Bonehead Productions - 2022] Doom Black Metal, groupe originaire du Chili, j'y reviendrai pour me décider sur un éventuel achat, cet album est bien dense et gavé d'ambiances qui me parlent.
GRAVES FOR GODS _ The Oldest Gods [Sleeping Church Records - 2022] Doom Death Metal, ce premier album est une petite fierté pour ce petit label. Groupe Australien très prometteur qui s'adresse aux amateurs de MY DYING BRIDE, PARADISE LOST, ANATHEMA, le trio Peaceville des 90's mais aussi certains groupes de Death Metal pas avards en riffs et ambiances Doom
All is well that ends in hell

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 530
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 18 janv. 2022, 22:11

Fear Factory : Concrete. C’était à la fois le premier album du groupe et de Ross Robinson, en 91. À cette époque, Burton Bell faisait le figurant dans le clip de “Smell Like Teen Spirits”. Mais après un litige contractuel et un procès (déjà !) avec le futur célèbre producteur, le disque ne fut pas publié, et le groupe reprit une grande partie de ses titres pour le vrai-faux premier album qui suivit voire certains plans pour le suivant. Roadrunner le diffusa une douzaine d’années plus tard pour rentabiliser le catalogue du combo qui venait de se séparer. Et ils ont eu raison car il y avait un bon disque de Death Metal industriel, plus sale mais pêchu et inspiré, dont il aurait été dommage de laisser les inédits oubliés. La troupe nombreuse des fans très sévères avec FF y trouveraient matière à les aimer un peu mieux.

Abnormality : Mechanisms of Omniscience. Il faut aller au-delà d’une pochette moche (conçue par la chanteuse). C’est du très bon Death brutal de tradition qui assure bien sans prendre de risques superflus, sous une production un peu lisse sans doute faite pour draguer un public d’amateurs non passionnés.

Les albums solos de Lisa Gerrard et Brendan Perry de 2021. C’est mieux quand ils sont ensemble mais ils ne sont pas mauvais. Lui révèle franchement une part profonde de son inspiration, et elle remet enfin un peu de rythme dans son menu.

Replicant : Malignant Reality. C’est Ricain et chez Transcending Obscurity. Encore un groupe qui voudrait être Gorguts. Remarquez, c’est bien fait et les fans se devraient d’y jeter une oreille attentive. Mais alors… en ce moment les Québécois sont tirés de leur place de référence de deuxième rang par une vague de jeunes formations qui apparaissent entièrement dans leur sillage.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."


Revenir vers « Discussions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron

Who Is Online

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

Birthday

Aucun membre ne fête son anniversaire aujourd’hui.

Contact Us