• metalnews.fr

Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Pour tous les débats et discussions autour de la musique...
Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 21 nov. 2021, 22:44

Virial : Organic Universe ; Transhumanism. Du Trentin à la Bavière, il y a très peu de distance, et ces Italiens aux noms bien germaniques (comme leurs skieurs ou Giorgio Moroder) proposent logiquement un Death technique lourdement inspiré d’Obscura. Christian Muenzner est même invité sur le second disque, qui vient de sortir six ans après le premier. Ils tentent d’apporter au style de leurs idoles une touche plus progressive à la manière de Fractal Universe. Mais ça peine à décoller du niveau débutant. Le plus ennuyeux est qu’il n’y a aucune amélioration d’un album à l’autre. Je me suis laissé peut-être trop emballer par la bande-annonce - les extraits promotionnels.

Xymox : Twist of Shadows. Le premier album de la période pure New Wave, qui arrivait sur le tard de ce mouvement. La moitié des titres, les meilleurs, étaient déjà présents en bonus sur “Medusa” ou furent conservés quelque temps ensuite dans les setlists après le retour de CoX. Il faudra que je complète cette époque mais ce ne sera pas facile.

Suffocation : Souls to Deny. Cet album de reformation fiévreusement attendu était présentable, mais n’a pas la dimension géniale exceptionnelle de deux des précédents. En plus, le chant et l’interprétation étaient un peu mous des articulations à côté de ces performances mythiques. Il fallait accepter que, comme bien d’autres, Suffocation rentre dans le peloton pour son retour dans une compétition dont il était l’un des doyens titrés.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 25 nov. 2021, 23:18

Domination Campaign : Onward to Glory. Avec ses thématiques belliqueuses et de nombreux riffs à la Bolt Thrower, ce projet parallèle à Psycroptic reste quand même assez parent, surtout en se calant sur les mêmes tempos. On dirait une évolution plus sombre et directe rejetée par le reste des membres, et proposée quand même au public via cet album assez court.

Vomit the Soul : Cold. Entre deux Suffocation, cela rappelle ce que doit être le Death Brutal de base, le plus proche de ses origines, sans cris de porcs qui se vide ni de bruit d’évier qu’on égorge, ni de caisse claire sonnant comme de la vaisselle creuse...

Dead can Dance : Anastasis. Il y avait de la pression quand DCD s’est enfin reformé pour créer à nouveau. Je l’ai usé depuis, mais je ne m’en lasse pas : il est superbe, envoûtant (terme galvaudé mais sincère), très homogène, bouleversant parfois, solennel avec ses crescendos, mais tout à fait abordable.

Black Line : Treason, Sedition and Subversive Activities. Ce plan à quatre siégeant administrativement à Los Angeles rassemble les deux membres de Nitzer Ebb, un de Skinny Puppy et le DJ compositeur Cyrusrex. Ils ont créé ensemble une Electro Pop suave et délicate, très comparable à ce que Depeche Mode fait depuis le départ d’Alan Wilder, mais en plus atmosphérique. C’est suave et puissant (normal, avec un tel chanteur). Il y a une continuité avec NE. Une bonne façon de garder le contact avec les fans qui vieillissent eux aussi.

Obscura : A Valediction. Avec le retour du glorieux line-up d’il y a dix ans, l’intro du premier morceau qui commet une autorepompe maladroite laisse craindre d’abord un vaste accident industriel. Mais cela se dissipe au profit d’une certaine surprise. Obscura va explorer une nouvelle direction Death Mélodique, sous la forte influence de Soilwork confirmée par l’invitation de Bjorn Strid. Les longs solos font parfois penser à Necrophagist, et avec certaines envolées on passe même quelques moments en plein Heavy de Boche… Mais il y a aussi un nouvel hommage à Morbid Angel dans le tas, tout comme l’armature inspirée de Death et Cynic reste bien sensible. La sobriété en termes d’effets est appréciable. Cette étonnante évolution ne va probablement pas donner un de mes disques favoris, mais au moins ça changera un peu. Quand ça joue si bien, on peut faire passer beaucoup de choses.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 28 nov. 2021, 21:32

Front 242 : Moments 1. En qualité de Père Fondateur, il fallait bien marquer le retour en grâce de l’EBM traditionnelle. À défaut de nouvel album qui ne viendra jamais, ce fut par ce énième live totalement orienté old-school, incluant la réécriture de titres postérieurs à cette période dans un style dur et sec et élagué de quelques couches pour laisser la place à des effets simples et efficaces comme la bonne vieille sirène ou la batterie physique pour doubler le rythme. Cela charrie de beaux souvenirs de cette époque où je me remettais justement à ce style trop rapidement traversé à l’époque de son effondrement.

Lock Up : The Dregs of Hades. Les cinq membres ont enregistré leurs parties chacun dans leur coin du monde avant qu’elles soient mixées ensemble, pour un résultat a priori réussi. J’aime bien cette petite évolution apportée par l’arrivée d’Adam Jarvis qui apporte un jeu plus fin que Nick Barker (chaleureusement remercié dans le livret pour les services rendus). De plus, l’emploi de deux chanteurs ajoute encore de la profondeur ; c’est plus intéressant que lorsque Kevin Sharp était seul. Ce ne sera pas l’album de l’année mais je sens qu’il va me plaire. D’ailleurs ça fait longtemps que je n’ai pas ressorti les anciens.

Atrae Bilis : Apexapien. Ces Vancouverois sont des admirateurs d’Angela Merkel, si j’en crois la jaquette. Leur premier album rappelle bigrement celui d’Ulcerate, il y a un compromis très ressemblant entre Death brutal classique et dissonances Post-Core et Post-Black que les Néo-Zélandais ont plus franchement explorés par la suite. Même la production est similaire. Toutefois, leurs riffs sont moins tendus, plus massifs. Et surtout, les huit titres sont enchaînés sans coupure et sans que les compositions ne permettent de repérer un début et une fin de morceau. Heureusement que c’est court.

Soror Dolorosa : No More Heroes. La copulation tant rêvée entre les Sisters, le Cure le plus sombre, The Mission, les Chameleons et Joy Division, sous une illustration avenante… La beauté des mélodies et la sincérité de l’expression en font un probable chef-d'œuvre avec les tubes qui manquaient jusque là. Et c’est Français. Du Midi, même.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 04 déc. 2021, 15:17

Down : II - A Bustle in your Hedgerow. J’ai adoré cet album, bien plus varié et extraverti, beaucoup plus facile à aborder certes mais sonnant plus sale, pourtant. La grosse part Bluesy se fond parfaitement avec des riffs massifs à la Sabbath sur lesquels Phil Anselmo livre probablement la prestation la plus fine de sa carrière.

Obscura : A Valediction. Ce n’est pas du tout l’album que j’attendais après “Diluvium” et avec le retour du line-up de la glorieuse époque. Ce Death très mélodique, virtuose et relativement dépouillé n’est pas ce que je préfère absolument, mais cela apporte une certaine nouveauté dans la discographie du groupe malgré quelques repompes trop visibles, et on n’a plus de doute sur l’identité du patron en son sein.

Clan of Xymox : Limbo. Cet énième album conçu en confinement ne fait que reprendre une vieille version Electro chargée d’effets faciles ; n’empêche que le vieux Moorings n’est jamais en mal de mélodies nouvelles, parfois inspirées. C’est du “fan service”, mais le propre de cette méthode est qu’elle marche assez bien auprès de sa cible, à défaut de faire avancer l’artiste.

Elegant Machinery : Shattered Ground. Il y avait des progrès sur ce second album, en termes de compos et de chant. Si par extraordinaire un fan de Depeche Mode 81-85, Yazoo et compagnie lit ce message, il peut y aller… Bon après il faut juste passer sur le fait que l’un des membres est actuellement l’une des figures éminentes du parti le plus à droite du parlement Suédois.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
Simony
Messages : 715
Inscription : 09 juil. 2016, 13:58
Localisation : Grand Est

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar Simony » 06 déc. 2021, 10:19

RBD a écrit :Clan of Xymox : Limbo. Cet énième album conçu en confinement ne fait que reprendre une vieille version Electro chargée d’effets faciles ; n’empêche que le vieux Moorings n’est jamais en mal de mélodies nouvelles, parfois inspirées. C’est du “fan service”, mais le propre de cette méthode est qu’elle marche assez bien auprès de sa cible, à défaut de faire avancer l’artiste.


Pour moi ce nouvel album est d'une pauvreté abyssale comparé à Spiders On The Wall, là il y avait de la mélodie facile aussi mais les titres étaient bien plus intéressants, "Big Brother" et "Lockdown" sont quand même bien vides et ne m'ont pas du tout donné envie d'explorer plus loin cette nouvelle offrande. Une nouvelle fois déçu par ce groupe que j'ai laissé de côté après Notes From The Underground jusqu'à Days Of Black qui retrouvait cette étincelle qui me parle.
All is well that ends in hell

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 06 déc. 2021, 18:30

Simony a écrit :Pour moi ce nouvel album est d'une pauvreté abyssale comparé à Spiders On The Wall, là il y avait de la mélodie facile aussi mais les titres étaient bien plus intéressants, "Big Brother" et "Lockdown" sont quand même bien vides et ne m'ont pas du tout donné envie d'explorer plus loin cette nouvelle offrande. Une nouvelle fois déçu par ce groupe que j'ai laissé de côté après Notes From The Underground jusqu'à Days Of Black qui retrouvait cette étincelle qui me parle.


Mon point faible avec CoX c'est que je suis très sensible à l'écriture mélodique de Ronny Moorings. Après il est clairement en-dessous de "Spider..." à plusieurs points de vue, et je t'annonce qu'il ne finira pas au tableau d'honneur de la fin d'année. J'avais beaucoup aimé "In Love we Trust" à l'époque, solide sous toutes ses couches de caramel, meringue et chocolat.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 10 déc. 2021, 23:59

Asphyx : Incoming Death. Même avec le départ du batteur historique, on attend d’un groupe pareil qu’il ne fasse aucune concession tout en se maintenant à un haut niveau constant qui implique de varier un peu sa production. Difficile, mais ce long album y parvient assez bien en alternant le rapide et le lent, les bons riffs et un chant imparable. Et puis y’a deux reprises plutôt pointues.

Anna von Hausswolff. Le concert et ce qui s’est passé ailleurs après m’ont donné une envie pressante d’en écouter. Je ne suis pas fan fan fan de son travail mais il est ambitieux et beau, je retournerai la voir une troisième fois si l’occasion se présente. N’en déplaisent aux idiots qui foncent sur n’importe quelle rumeur.

Lock Up : The Dregs of Hades. Il me botte bien ce nouveau, il va finir classé.

Atrae Bilis : Apexapien. Pas besoin de l’auditionner cent fois pour le comprendre, finalement, mais il me fait plaisir, mêlant sans s’étaler une tradition et une évolution du Death Metal que j’apprécie toutes deux.

Linea Aspera : I et II. Ils tournent allègrement en boucle. Si la tournée reprend, il faudra se bouger ! C’est périlleux de se lancer dans un style qui n’en est pas vraiment un comme la Dark-Wave, il faut vraiment que l’on aie quelque chose à apporter au-delà des cadres des styles apparentés. Zoé Zanias (Alison Lewis de son vrai nom) module son organe puissant et haut perché selon des émotions sincères. La musique qui l’accompagne trouve une cohérence sur une base EBM et Electro minimale qui participe au lent renouvellement de ce style dont le retour en grâce est préempté par la scène Tek.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
Simony
Messages : 715
Inscription : 09 juil. 2016, 13:58
Localisation : Grand Est

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar Simony » 14 déc. 2021, 21:43

CARNIVORE _ Carnivore ce groupe !!!! cet album !!!! Intemporel, indémodable !
A PALE HORSE NAMED DEATH _ Infernum In Terra ce nouvel opus signé Sal Abruscato est vraiment de très grande qualité, la noirceur continue à gagner du terrain dans le style de ce groupe dont la production gagne encore en lourdeur. Aucun faux pas pour le moment pour ce groupe.
All is well that ends in hell

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 15 déc. 2021, 22:47

Suffocation : The Close of a Chapter - Live in Quebec City. Ce n’est pas le live qui vient de sortir, c’est le légendaire de 2005 qui a été maintes fois réédité - à fort juste titre. Il va être difficile de faire aussi bien.

Divers albums de 2021 qui peuvent montrer certaines qualités, mais qui ne finiront pas dans le classement annuel : Carcass, White Stones, Damnation, Aepoch

Asphyx : Necroceros. Un bon album d’Asphyx bien rêche, c’est devenu une routine qui empêche peut-être aussi de décrocher un prix dans une année aussi chargée. Mais avec plusieurs mois de recul et le réexamen de la discographie antérieure, je le réévalue quand même à la hausse, il me paraît même mieux que le précédent.

Dead can Dance : In Concert. Ce double live, dans sa version complète et non pas en bonus de l’album précédent, est dans un esprit bien différent du premier car c’est une compilation et non pas un vrai concert intégral. On entend bien un cadre différent, les grandes arènes au lieu des salles intimes. Le programme est très axé sur “Anastasis” (pas dans la version bonus) ou des titres puissants, mais ça me va très bien.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 20 déc. 2021, 19:49

Plague : Portraits of Mind. Je reviens avec plaisir à cet album de 2020 rattrapé cette année, calé entre Morgoth et Death sous une pochette relativement simple du maître Girardi.

Soror Dolorosa : Apollo. Cet album ample marque une évolution vers le Rock Gothique à atmosphères, façon Sisters période “Floodland”, U2 période “The Joshua Tree”, The Cure “Disintegration” et The Chameleons “Strange Times”. C’est long mais léger à l’oreille, lumineux mais triste.

Spectrum of Delusion : Esoteric Entity. Ce Death Technique qui met une basse libre bien en avant n’est pas franchement original, mais suffisamment bien ficelé pour attirer l’attention des amateurs du style. Cela promettait au moins un bon groupe de deuxième division.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 23 déc. 2021, 19:29

Failure : Magnified. On en parlait. Le deuxième album, le plus célèbre, de ce groupe moins connu du public que les têtes de proue du Rock-Metal-Grunge Alterno ricain des mythiques années 90 mais souvent cité par les musiciens. Et pour cause, il n’est pas moins bon. Sans qu’il puisse être taxé d'être un disque joyeux, il apporte un peu de fraîcheur à l’esprit dans une période où on en a besoin.

The Temple. Ils auraient sorti ça sous le nom d’Ulcerate cela n’aurait choqué personne. Au début c’est surtout la surcharge d’influence de Deathspell Omega qui m’a frappée ; puis en y revenant la part Neurosis se révèle bien présente elle aussi. Une version d’Ulcerate un peu moins Death derrière le growl, en somme. Pas de surprise, mais cela me fait autant plaisir qu’un véritable album d’un groupe qui est dans mes premiers favoris depuis bien longtemps.

Hyperdontia : Hideous Entity. Je conservais un vague souvenir blasé de ce groupe Turco-Danois (!), mais cet album de 2021 offre un mélange bien velu d’Incantation et Cannibal Corpse, cohérent avec les scènes de leurs pays respectifs. Les amateurs qui ne connaîtraient pas encore se devraient d’essayer.

Grand Supreme Blood Court : Bow Down Before the Blood Court. Je ne ressors pas souvent l’unique album de ce projet parallèle à Asphyx, monté surtout pour permettre à l’ancien membre Eric Daniels de conserver une activité musicale à sa mesure lorsque sa santé ne lui permettait pas de rembarquer dans son groupe reformé. Si ce ne sont pas des amis, ça ! Le produit sonne lourdement comme sa souche d’origine, mais plus bas du front et purement Death à l’antique, sans passages Doom, jusqu’au dernier titre qui l’est totalement à l’inverse. Avec la reformation définitive de Soulburn, autre formation née jadis des cendres d’Asphyx à l’initiative d’Eric Daniels, ce groupe-ci a cessé toute activité en bons termes.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 27 déc. 2021, 19:15

Une excursion longue (mais peut-être pas exhaustive) dans les bilans du site post-punk.com, même si le site a mauvaise réputation. Comme je suis cette actualité avec moins d’attention que celle du Metal, je regarde si je n’ai pas laissé passer quelque chose cette année d’absolument fait pour moi dans ces rayons. A priori, non.

Down : Diary of a Mad Band. Dans sa version audio, ce live qui remonte en réalité à la période postérieure au II est assez jouissif avec son Phil Anselmo bien perché et ses interprétations chargées. Il fait remonter des souvenirs.

Ceremony of Silence : Outis. Le premier album de ce duo sorti de la scène black Slovaque (!) qui voulait se lancer dans le Death dissonant plutôt dans le courant d’Ulcerate. C’est un succès prometteur, un disque court et construit qui évite le piège des longueurs pour l’ambiance. Il y a une marge de progression évidente qui maintient en haleine pour une suite.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 31 déc. 2021, 18:09

Suffocation. Au début, cet album éponyme m’avait plu à cause de deux intros et un plan surprenant à la batterie. Mais en fait il est très mou et pour les riffs, ils n’avaient pas la queue d’une idée.

The Flaying : Unhope. L’album du commencement pour ce groupe Québécois, qui se lançait sur du Death mélodique encore basique mais pas mauvais, avec une basse baladeuse, le gros son excellent compensant les hésitations du débutant.

Deviant Process : Nurture. L’une de mes plus grosses satisfactions musicales de 2021, en fin de compte, ils ont compris la grosseur des tiers entre technicité, bourrinage et complexité.

Elegant Machinery : Yesterday Man. L’antidote complet à tout ce qui précède : Synth Pop ultra mélodique avec un bon chant. C’est la saison des sucreries.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 03 janv. 2022, 11:58

Abnormality : Contaminating the Hive Mind. Bien que les cordes soient sous-mixées cela reste un début enthousiasmant, avec des solos de guitare enlevés, une batterie tapée de partout et le growl vivifiant de Mallika. Quel dommage qu’ils se soient séparés !

Aenigmatum : Deconsecrate. Encore un groupe Portlandais ! Ils ont mangé beaucoup de Gorguts et d’Immolation quand ils étaient gamins on dirait, mais ça plaira à du monde.

ESSES : Offering. Toujours de Portland, Oregon, ceux-là disent qu’ils font du Death Rock et cette étiquette est familière à leur public local, mais cela ressemble bien plus à du Siouxsie contemporain.

Du black épique conseillé par les collègues de Metalnews via les sélections de fin d’année : Stormkeep, Passéisme… C’est vrai qu’ils sont bons derrière ces pochettes dignes de jeux de rôle à l’ancienne. En plus, c’est de saison.

Dead can Dance : Dyonisus. Il a fallu digérer la surprise du virage après un album que j’avais adoré. Mais le duo est parvenu à explorer de nouveaux terrains (à leur âge !) tout en renouant avec des idées très anciennes, le tout avec finesse et simplicité.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 07 janv. 2022, 22:06

Vomit the Soul : Cold. Je le ressors volontiers depuis qu’il est arrivé. Ce n’est pas l’album de 2021 mais un bon petit disque frais de Death brutal nature est tellement jouissif en revenant du travail.

The Flaying : Angry, Undead. Tout en restant assez mélodiques, ils se sont réincorporés par cet album court à leur scène nationale technico-brutale, toujours avec cette basse mise en valeur et un sérieux de professionnel. J’aime encore mieux que le premier.

Cynic : Ascension Codes. Au-delà de leur participation à un album légendaire de Chuck Schuldiner, je n’ai jamais beaucoup accroché à Cynic, pas même à “Focus”, et pas non plus sur scène. Là, ce nouveau disque est vraiment du Rock Metal Atmo spatial… Y’a certainement des fans.

Down : Over the Under. L’attente était moindre mais c’est une bonne synthèse des deux précédents par un groupe qui avait la pêche, Phil Anselmo en premier, lui qui était alors en pleine rédemption. L’ambiance de l’album est même relativement joyeuse dans sa première partie.

Et la - modeste - intégrale de Linea Aspera. Je ne m’en lasse pas depuis que j’ai découvert, alors même qu’il y a beaucoup de groupes pouvant revendiquer la même étiquette fourre-tout. Le fond très froid, EBM et Industriel, de la musique, sublime la capacité de fine expression au chant sur des textes un peu travaillés d’Alison Lewis, là où tant d’autres marmonnent pour singer les blasés sur des arrangements évanescents.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 11 janv. 2022, 22:48

Spectrum of Delusion : Neoconception. À charge, ce second album souffre d’un manque d’originalité entre Death, Beyond Creation et l’Obscura des débuts, d’un growleur à la peine et d’une production lisse. À son avantage, les compos ont progressé en qualité, il y a un concept à l’ensemble, et la basse conserve une place majeure très appréciable.

1914 : Where Fear and Weapon Meet. Ce n’est pas un terrain familier pour moi, mais il a fait sensation. C’est plutôt du Black, mais pas franchement de puriste avec ces samples historiques, ses reprises, un concept bien concret, et ce growl en guise de chant comme font tous ces groupes des pays de l’Est. Je comprends que cela ait pu attirer un large public (de Metalleux quand même).

Nuovo Testamento : New Earth. L’un des gros succès de l’année passée là aussi, apparemment un supergroupe de la scène Italienne. Les Bolonais (Bolognais se rapporte à la sauce) balancent de la New Wave pêchue, à la Yazoo, New Order, Eurythmics, Propaganda… Pour ceux qui lisent encore, on pourrait évidemment ajouter l’Italo-Disco en se basant sur leur nationalité et le fait que c’est revenu à la mode.

Dormant Ordeal : The Grand Scheme of Things. Selon la formule désormais usuelle, cet album correspond à mes attentes. Le trio persiste dans la voie du Death dissonant, agressif et sombre, en y apportant un ton épique touchant à l’héroïque quand certains soli arrivent. Et puis avec un sample de mouches, depuis Coroner, je suis forcément conquis. On va approfondir avec joie ce disque qui aurait pu finir classé s’il était arrivé à temps.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 16 janv. 2022, 13:48

Suffocation : Blood Oath. Il montrait au moins un progrès en matière de composition mais le collectif n’avait plus de souffle, et la production non plus. En méditant sur cette pochette à la Unique Leader, on pouvait regretter que malgré un mieux, Suffocation restait noyé dans la masse du peloton des groupes du genre qu’il avait pourtant largement contribué à fonder.

The Chameleons : The Fans and the Bellows. Cette compilation des premières années du groupe permettait de voir qu’ils avaient dès le départ une chose à apporter parmi l’autre masse, toute aussi dense, du Post-Punk de la grande époque. Et elle regroupe aussi deux producteurs devenus ensuite légendaires dans des styles extrêmement différents : Steve Lillywhite et Colin Richardson. Oui, le Colin Richardson.

Beyond Creation : The Aura. Voilà un petit moment que je n’y étais pas revenu. Moi qui goûte peu au gavage de soli pied au plancher, j’avais été tout de suite charmé par ce premier essai où sans faire aucun mélange de genre ni utiliser aucun sample, le groupe s’appliquait à changer régulièrement de vitesse derrière des soli généralement mid-tempo ou lents, laissant exprimer une sensibilité qui fait toute la différence. D’ailleurs, je vois que je les ai encore bien en tête.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
Simony
Messages : 715
Inscription : 09 juil. 2016, 13:58
Localisation : Grand Est

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar Simony » 18 janv. 2022, 07:59

NEONPOCALYPSE _ -ISH [Swiss Dark Night - 2022] Darkwave sympathique, pas de quoi bouleverser le monde mais intéressant
VERBUM _ Exhortation to the Impure [Iron Bonehead Productions - 2022] Doom Black Metal, groupe originaire du Chili, j'y reviendrai pour me décider sur un éventuel achat, cet album est bien dense et gavé d'ambiances qui me parlent.
GRAVES FOR GODS _ The Oldest Gods [Sleeping Church Records - 2022] Doom Death Metal, ce premier album est une petite fierté pour ce petit label. Groupe Australien très prometteur qui s'adresse aux amateurs de MY DYING BRIDE, PARADISE LOST, ANATHEMA, le trio Peaceville des 90's mais aussi certains groupes de Death Metal pas avards en riffs et ambiances Doom
All is well that ends in hell

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 18 janv. 2022, 22:11

Fear Factory : Concrete. C’était à la fois le premier album du groupe et de Ross Robinson, en 91. À cette époque, Burton Bell faisait le figurant dans le clip de “Smell Like Teen Spirits”. Mais après un litige contractuel et un procès (déjà !) avec le futur célèbre producteur, le disque ne fut pas publié, et le groupe reprit une grande partie de ses titres pour le vrai-faux premier album qui suivit voire certains plans pour le suivant. Roadrunner le diffusa une douzaine d’années plus tard pour rentabiliser le catalogue du combo qui venait de se séparer. Et ils ont eu raison car il y avait un bon disque de Death Metal industriel, plus sale mais pêchu et inspiré, dont il aurait été dommage de laisser les inédits oubliés. La troupe nombreuse des fans très sévères avec FF y trouveraient matière à les aimer un peu mieux.

Abnormality : Mechanisms of Omniscience. Il faut aller au-delà d’une pochette moche (conçue par la chanteuse). C’est du très bon Death brutal de tradition qui assure bien sans prendre de risques superflus, sous une production un peu lisse sans doute faite pour draguer un public d’amateurs non passionnés.

Les albums solos de Lisa Gerrard et Brendan Perry de 2021. C’est mieux quand ils sont ensemble mais ils ne sont pas mauvais. Lui révèle franchement une part profonde de son inspiration, et elle remet enfin un peu de rythme dans son menu.

Replicant : Malignant Reality. C’est Ricain et chez Transcending Obscurity. Encore un groupe qui voudrait être Gorguts. Remarquez, c’est bien fait et les fans se devraient d’y jeter une oreille attentive. Mais alors… en ce moment les Québécois sont tirés de leur place de référence de deuxième rang par une vague de jeunes formations qui apparaissent entièrement dans leur sillage.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 22 janv. 2022, 00:30

Du Eskimo Callboy… Je dois reconnaître qu’il y a quelques trucs que j’écoute qui ne seraient pas très loin musicalement. Mais je ne les trouve pas drôles du tout.

Des recommandations de Death technique de l’an dernier. On ne sait jamais.

Down : IV - Part I. Dix ans presque que cette série d’EP a commencé et elle reste bloquée à mi-chemin. J’apprécie mieux maintenant ce premier volume outrageusement Sabbathien, malgré un mixage curieux avec ces guitares comme en retrait, et certaines compos inégales pour une légende de ce niveau.

Elegant Machinery : A Soft Exchange. Cet album de reformation de 2008 profite de meilleurs moyens techniques. Les basses synthétiques prennent plus d’importance, les effets sont plus nombreux et le son plus fin, ce qui rend la formule sensiblement plus épaisse. Pourtant, il s’agit toujours d’une Synth Pop ultra mélodique profondément ancrée dans une certaine époque, dans un habillage beaucoup plus moderne. Les compositions sont plus travaillées qu’elles ne l’avaient jamais été par le passé, il y a une brochette de tubes. Je crois que c’est leur meilleur disque, même si ce style fait fuir beaucoup de monde.

Skeletal Remains : Beyond the Flesh. Dix ans déjà là aussi. À une époque où les revivals HM-2 à la Suédoise ou Néo-Thrash emportaient tout, eux se plaçaient dans le Death Floridien. C’est sans complexe, et primaire comme un bon gros vin IGP.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 25 janv. 2022, 12:57

Michel Anoia : Nervures. Le dernier album des Lyonnais est conforme à mes souvenirs sur scène, mêlant HC, Death, Grind, Psychédélisme dans un brutal élan d’émotions. Les références à Cephalic Carnage et Psyopus ne mentent pas. D’ailleurs, ce n’est pas le style à prétendre faire autre chose que ce qu’ils font.

Diskord : Degenerations. Dans un créneau très voisin, ce combo brise les clichés sur la scène Norvégienne. Les vrais passionnés de Death ultrafoutraque doivent connaître et les vénérer depuis longtemps. C’est mixé par Colin Marston, pas étonnant. À jeun, c’est costaud ! Il faudrait peut-être que je me drogue un peu plus pour apprécier pleinement.

Interpol : Marauder. Je n’avais entendu qu’un single, distraitement. Il est pas mal, faut admettre. Le groupe tente prudemment quelques petits détails sans dévier d’un style où ils s’épanouissent toujours. C’est étrange comment ce virage du Rock Indie vers un Post-Punk revisité, mouvement que les New-Yorkais ont largement incarné, a contribué à relancer la popularité de leurs anciens inspirateurs jusqu’aux tréfonds de la scène, et indirectement l’existence d’un nouvelle vague (...) de combos de pur Post-Punk orthodoxe se produisant dans des caves puis, pour les meilleurs, sur des scènes intermédiaires. Le parcours musical des membres de Whispering Sons en est un parfait exemple.

Obscura : A Valediction. S’ils avaient déboulé en début de carrière avec ce style, je ne pense pas que ça m’aurait emballé. Néanmoins, au sixième album, cela apporte un renouvellement qui les grandit encore. Normalement c’est au-delà de ce que je peux avaler au niveau de la proportion de solos, mais ils ont un souffle épique et même un peu d’âme.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 30 janv. 2022, 12:55

Une balade dans la scène Death Metal danoise… Ce qui s’est passé là-bas est intéressant. La place de ce petit pays dans la planète Metal est ancienne, mais quand des scènes importantes sont apparues dans les autres pays scandinaves dès les débuts du Death Metal en Europe (Suède, Finlande, le Black Norvégien en réaction…), ils se sont limités à apporter deux groupes cultes au niveau intermédiaire (Illdisposed et Infernal Torment, plus Hatesphere ou Konkhra en élargissant). Jusqu’à maintenant où, dans le sillage du Kill-Town Fest, est apparue toute une farandole macabre et très homogène de combos comme Taphos, Phrenelith, Undergang, Baest et j’en passe.

Suffocation : Pinnacle of Bedlam. On n’y croyait plus, ce fut un authentique “Pierced from Within II”, le meilleur album depuis la reformation incontestablement… Dave Culross apporta pour la seconde fois sa rigueur (même si sur scène c’est Kevin Talley qui prit brillamment le relais quelque temps), et le collectif entier avait retrouvé une pêche de débutants. D’ailleurs, j’ai le t-shirt.

The Chameleons : Script of the Bridge. Arrivés un peu en retard sur la vague et sans aucun charisme, ils ont pondu là l’un des plus beaux et des plus fascinants chefs-d’oeuvre qui soient dans le Post-Punk. Les mélodies étranges, lentes, tristes et éthérées qu’ils y ont exprimées sont uniques et inspirent donc encore beaucoup de groupes. Elles leur valent aussi des compliments appuyés de pairs vieillissants de leur génération. Le travail de production puissante et très ciselée sur chaque instrument de Colin Richardson, proche du U2 de cette époque, annonçait même la méthode qui en ferait dix ans plus tard un producteur recherché sur le terrain pourtant fort éloigné du Metal extrême.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 05 févr. 2022, 20:15

Beyond Creation : Earthborn Evolution. Il continue à être mon préféré des trois, même si la joie de découvrir à sa réception qu’il comblait mes grandes attentes est passée, maintenant. Il trouvait les équilibres parfaits entre puissance bourrue, émotion et technicité. Le risque de varier était enfin pris, au profit de la basse comme on l’espérait, l’inspiration du Jazz s’affirmant à mesure qu’on avance dans l’album. Et Chris Donaldson avait su bien faire accoucher cela, de l’autre côté de la vitre du studio. Le point le moins fort restait le growl : une performance plus audacieuse aurait pu donner encore une autre dimension (si elle avait été réussie). Mais au moins, il ne gâche rien.

Abnormality : Sociopathic Constructs. Concis et redoutable, on ne se doutait pas que ce serait le pinacle final d’une carrière homogène. Bien que signé chez Metal Blade le groupe n’aura fait aucune concession. Cette production toujours un peu froide était clairement un choix et pas un geste maladroit d’édulcoration. Leur Death brutal restait intense, dans le droit fil de Suffocation ou Cryptopsy, bénéficiant du growl nature et impeccable d’une chanteuse inoubliable (Mallika… que deviens-tu…). Le vrai point faible demeurera plutôt le riffing, honnête mais pas suprême. Malgré son exposition, Abnormality est toujours resté un combo de tradition s’adressant en priorité aux puristes.

Un live de Bowie de 2002. Quelle élégance, quel raffinement, et quel répertoire ! Et pourtant, la setlist n’est pas spécialement focalisée sur les vieux tubes, il y avait un album à promouvoir.

Down : IV - II. Avec le départ (momentané) de Kirk Windstein, Down n’était peut-être plus tout à fait Down mais ce deuxième volume est un peu meilleur que le premier. Même si Phil Anselmo était un peu en-dessous, lui. Huit ans après, l’absence de suite laisse de profonds doutes.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 09 févr. 2022, 11:58

Morost : Solace in Solitude. Le premier album de ce groupe Slovène remonte déjà à 2014. Leur Death Metal progressif se ressentait fatalement de l’inspiration d’Opeth mais de façon largement digérée. Ils n’en retenaient que les passages les plus puissants et sombres pour y exprimer des idées propres, souvent avec le soutien d’un synthé discret. Le chant clair est proscrit. On finit par rentrer dans cet univers propre, là où le plantage était un piège béant. Cela me rappelle lorsque j’avais découvert Paean.

Rein : Reincarnation. J’aime bien ce petit album où l’artiste Suédoise a mélangé EBM énergique de tradition et Electropop contemporaine un peu Synthwave. C’est encore vert, mais expressif.

Fear Factory : Soul of A New Machine. C’est le tout premier album de Death Metal que j’ai acheté, à quelques jours près. C’est dire si FF a eu de l’importance dans mon parcours. Il n’a pas pris une ride, avec sa part industrielle, percus, intros et samples de films classiques, ainsi que les envolées au chant clair. La lourdeur et la précision des riffs y sont aussi pour quelque chose. Il ne faut pas l’oublier parmi les grands classiques de l’époque.

Recoil : Hydrology plus 1+2. Mute compila les deux premiers enregistrements du projet indépendant d’Alan Wilder sur un seul disque farci jusqu’à la gorge. Antidote revendiqué à Depeche Mode alors que le groupe devenait énorme dans la seconde moitié des années 80, il servait en effet de longs morceaux d’Electro sans paroles d’un quart d’heure en moyenne, qui reprenaient souvent des détails déjà entendus chez DM - voire chez d’autres artistes du label paraît-il. Son rôle d’arrangeur génial apparaît encore plus évident, même s’il l’on ne peut aborder ces créations expérimentales que comme des paysages sonores changeants.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 13 févr. 2022, 23:07

Skeletal Remains : Condemned to Misery. Montrant une très belle progression en termes de compositions, c’est l’album qui m’a convaincu. Malgré une production trop étouffante pour faire comme en 1990. Cela ne peut laisser indifférents tous les fans du Morrisound, Death, Obituary et tous les autres.

Graveyard : The Sea Grave. C’est le surgeon Barcelonais du revival Death Metal qui, depuis quinze ans, barbote gaiement dans un cloaque d’obédience plutôt Suédoise et l’adoration assumée des Grands Anciens. Cthulhu fhtagn et HM-2, quoi. Ce n’est évidemment guère original (celui qui vient de dire “Cthulhu stagne…” sera précipité dans l’antre de Tsathoggua) mais ça roule.

Pharmakon : Devour. Des décennies plus tard, la scène Indus-Noise se porte toujours à merveille. Je ne sais pas ce que cette jeune femme a dans la tête, mais le résultat est effrayant.

Morost : Forged Entropy. Sept ans après le premier album et avec d’inévitables changements de personnel, on peut parler de refondation. Mais la direction restait la même, en mieux abouti. Ils parviennent à sublimer leurs inspirations (Opeth, Ghost Brigade ou Gojira sous leurs profils les plus sombres et velus) en extirpant quasi entièrement passages acoustiques et chant clair. Cette voie plus extrême permet de dessiner un univers propre, après une intro parlée en Slovène qui rappelle forcément Laibach - alors que musicalement cela n’a rien à voir.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 17 févr. 2022, 01:04

Recoil : Bloodline. Au moment où Depeche Mode était au sommet de sa gloire entre “Violator” et “Songs of Faith and Devotion”, Alan Wilder relançait son projet à côté qui suivait une évolution comparable. On arrivait dans une Electro farcie de samples, inspirée par le Rock de son époque, le style Ethno et plus encore par le Trip-Hop, malgré un hommage à Kraftwerk glissé au milieu. L’invitation de divers chanteurs était aussi un changement notable qui rendait la musique plus humaine (Doug McCarthy, Moby pas encore très connu, Diamanda Galas non remerciée, le chanteur de Curve…). C’était aussi l’époque où il était possible de commencer un album par une reprise.

Napalm Death : Resentment is Always Seismic. Ils sont increvables. Ce mini album destiné à rompre le mauvais rythme pris depuis quelques années renoue avec le son plus Crust des années 2000. Il mêle encore à un Grind Death cette fibre True Indus (un chant féminin fait même un retour !), deux reprises, un coup de basse par ici et encore un peu d’expérimentation pour finir. Cet EP un peu bâtard apporte plus que bien des discographies entières. C’est impressionnant.

Bestia Ater : Anno Bestia Chrysalis. Deux figures de la scène Bulgare ont pondu ensemble ce petit album de Death Metal qu’on jurerait Polonais en fait, par sa thématique bien cornue-barbichue et sa parenté plus qu’évidente avec des groupes comme Vader, Hate, Behemoth.

Suffocation : … Of the Dark Light. Avec un personnel encore renouvelé, Suffocation conservait une certaine pêche, une sincérité qui n’avait pas toujours été là. C’est valorisé par un son bien propre qui claquait convenablement, grâce à Zeuss, et sa courte durée. Ce sont plus les compositions qui manquent légèrement d’inspiration, avec des idées bizarres parfois, et surtout un abus des plans lents certes familiers pour les fans fidèles mais point trop n’en faut, surtout que l’album précédent était remarquable. Avec le temps, cet ultime disque studio à ce jour passe mieux que d’autres de la seconde période.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
Simony
Messages : 715
Inscription : 09 juil. 2016, 13:58
Localisation : Grand Est

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar Simony » 19 févr. 2022, 13:17

HOODED MENACE _ The Tritonus Bell : ce Doom Death Metal classieux ne me déçoit jamais même si il a arrêté de me surprendre désormais.

DEUS MORTEM _ Emanations Of The Black Light : Intense, noir, brutal, du Black Metal quoi !

CANDLEMASS _ Ancient Dreams : c'est pas mon préféré bien entendu mais cela reste tellement au-dessus de ce qu'ils proposent maintenant... Je trouve que Messiah accentue un peu trop le tremolo dans sa voix sur cet album, mais on lui pardonne quand même !

PERTURBATOR _ Lustful Sacraments : première fois qu'un album de PERTURBATOR me plaît autant, ce qu'il avait proposé jusque là ne m'avait pas tellement convaincu, celui-ci est tout simplement excellent à mes oreilles
All is well that ends in hell

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 23 févr. 2022, 12:57

Les deux premiers albums de Nasty Surgeons, maintenant que j’apprends six mois après que le troisième est sorti - ils ont changé de label, aussi. Ces Castillans balançaient un Death Grind entre General Surgery et Aborted, joué à fort volume.

The Chameleons : What Does Anything Mean ? Basically. Le deuxième album était sensiblement moins bon mais n’était pas raté, tout en restant dans le même style de mélodies hautes et éthérées sous les manettes de deux producteurs promis à un brillant avenir.

Beyond Creation : Algorythm. Ayant obtenu un statut certain avant cette troisième copie fort attendue, les Montréalais étaient tellement dans la maîtrise que ce disque trop parfait derrière sa pochette si sobre en déçoit quelque peu. L’intro pompeuse ou l’intermède pour piano et orchestre étaient tellement prévisibles… Le fond Death technique laissant la part belle aux soli de guitare et à une basse en liberté l’était tout autant par rapport aux premiers albums. Peut-être que l’investissement de certains membres dans des projets secondaires un peu plus velus y est pour quelque chose. On ne passe pas un mauvais moment, mais j’espère que ça ne va pas devenir un groupe sans âme.

Recoil : Unsound Methods. Je regrette de ne pas m’être vraiment intéressé plus tôt au travail indépendant d’Alan Wilder. C’était son premier album après son départ de DM, alors que ses anciens collègues sombraient. Remarquez que ce mélange d’Electro, Trip-Hop, Post-Rock est lui-même bien morose quoique somptueux, bien parent encore du DM de l’époque. Les différents vocalistes parlent plus souvent qu’ils ne chantent d’ailleurs, même si la qualité des parties chantées marque l’auditeur. C’est vrai que cela pourrait passer pour une BO de Lynch, comme disaient certains critiques.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

bernie laplante
Messages : 4
Inscription : 21 févr. 2022, 16:26

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar bernie laplante » 25 févr. 2022, 06:27

Le dernier Shape of Despair (1ère écoute en cours). J'adore ! Ils se renouvellent avec style je trouve. C'est moins désespéré j'ai l'impression (et ça ne plaira donc peut-être pas à certains qui étaient peut-être habitués à autre chose, de plus lourd, de plus massif, de plus mélancolique). C'est plus éthéré et c'est comme s'ils étaient passé du funeral doom au shoegaze (j'exagère énormément hein). Pourtant on retrouve tout ce qui fait que Shape of Despair est Shape of Despair (les nappes de synthé, les voix légères en background, etc). J'aime vraiment beaucoup. Du Shape of Despair avec un petit truc en plus, de nouveau, de frais (comme s'ils avaient trouvé une sorte de sérénité ?). J'y retourne !

Avatar de l’utilisateur
Simony
Messages : 715
Inscription : 09 juil. 2016, 13:58
Localisation : Grand Est

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar Simony » 25 févr. 2022, 08:03

Totalement d'accord Bernie sur SHAPE OF DESPAIR.
De mon côté j'ai une petite préférence pour le précédent qui m'avait vraiment mis sur le cul. Là le côté éthéré que tu décris très bien m'attire un peu moins, mais ça reste un put**n d'album.
All is well that ends in hell

Avatar de l’utilisateur
Simony
Messages : 715
Inscription : 09 juil. 2016, 13:58
Localisation : Grand Est

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar Simony » 25 févr. 2022, 10:21

THE CURE _ Pornography : un incontournable inusable !
All is well that ends in hell

bernie laplante
Messages : 4
Inscription : 21 févr. 2022, 16:26

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar bernie laplante » 25 févr. 2022, 12:25

Fetal Blood Eagle - Indoctrinate
Image
On a l'impression que c'est du Aborted (forcément c'est Sven de Caluwé, reconnaissable entre tous, qui est au micro), mais c'est plus cool niveau riffs (bien que la batterie ne soit pas trop en reste et que la prod en mette plein les esgourdes).
Un bon 6,5/10 je dirais, même si ça reste de "l'industriel"/passe partout.

Assez déçu par contre par l'album solo de George Fisher. Alors je m'y attendais un peu vu que c'est produit par Jamey Jasta (dont je suis assez fan avec Hatebreed pourtant, mais sa patte à tendance à être un peu trop reconnaissable... ça manque d'originalité quoi... bon même si la première de ses deux collaborations avec Dee Snyder est pas mal ceci dit -), mais j'espèrais quand même un truc qui déboîte).
5,5 (voir 6 dans un bon jour) sur 10.
La pochette est très chouette par contre je trouve :
Image
Dernière édition par bernie laplante le 25 févr. 2022, 16:15, édité 1 fois.

bernie laplante
Messages : 4
Inscription : 21 févr. 2022, 16:26

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar bernie laplante » 25 févr. 2022, 16:13

Un p'tit dernier pour la route, Fallensun, du mélodeath (j'en écoute de plus en plus, je sais pas si c'est grave docteur ? je suis un gros fan par exemple de Wolfheart en particulier - et de Tuomas Saukkonen plus largement -, même si les derniers sont beaucoup moins bons que les deux premiers) canadien de qualité (à mettre à côté de Sacrificed Alliance et autres), petit coup de cœur du moment :


Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 27 févr. 2022, 22:40

Fear Factory : Fear is the Mindkiller. Ce mini de remixes par les deux génies pensants de FrontLineAssembly était un beau pied de nez à l’époque où le Death était la nouvelle pointe fine de la musique extrême et que FF ne paraissait pas très original au milieu des autres. En fait, toute l’intuition qui a porté la suite était déjà là.

Les Thugs : Electric Trouble / Dirty White Race. Avec le Noir Désir d’avant Tostaky, c’est la bande-son de mon année de terminale, quand je commençais à me lasser du Punk en français sans trop savoir où aller. Je suis certain que ces guitares Noisy m’ont préparé à apprécier en live ce son de brouillard assez courant dans tout un pan de la scène indépendante. Et quelle carrière pour ce groupe né comme une affaire de famille qui fut signé successivement chez Sub Pop et Roadrunner avec ce que représentaient ces labels au début des années 90 !!!

Front 242 : USA 91. Pour l’”EBM day”, ressortons ce live récemment publié ramenant à une époque charnière du combo, qui était sur le point de faire évoluer définitivement son style et expérimentait au cours de sa tournée américaine des samples ou des effets parfois repris sur l’album suivant, ou des idées abandonnées ensuite. Ce sont ces dernières qui rendent ce témoignage vraiment intéressant, entre tradition et influence de genres nouveaux à l’époque - et eux-mêmes peu ou prou inspirés de l’EBM.

Inerth : Void. Venant de Madrid, voilà une belle tentative de réincarnation de Godflesh, pochette comprise. Les fans orphelins devraient apprécier.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 02 mars 2022, 20:24

Skeletal Remains : Devouring Mortality. Confirmant pleinement la progression et les espoirs engrangés, cet album aurait fait un malheur en 1991. Certes pour maintenant il ne fait que perpétuer très brillamment un Death Metal tel qu’il existait alors, avec même une illustration de Dan Seagrave. Mais ils ne le pastichent point comme d’autres. La sincérité fait que ça fonctionne pleinement. Il est juste dommage qu’en live ils ne se lâchent pas autant que ce que ces titres mériteraient. Et pour un album aussi floridien, il est pourtant mixé par un autre Dan, Swanö !

Corrupter : Descent Into Madness. Je ne sais pas si ce projet parallèle à Morgue et Mutism sera durable, mais le petit album qui l’inaugure explore un terrain prévisible depuis longtemps quand on connaît les goûts de certains membres. Ce Death dissonant est très sombre, plus proche encore de Deathspell Omega qu’Ulcerate eux-mêmes. Un je ne sais quoi Black, souligné par l’invitation de Meynac’h de Mutiilation à pousser quelques choeurs démoniaques, qui fait plus penser aux Slovaques de Ceremony of Silence. Les vocaux, assez monolithiques, soulignent une ressemblance aussi avec Portal, mais la guitare reste heureusement bien mieux lisible dans toute cette obscurité. Certains riffs auraient carrément pu servir pour la période Noise de Morgue.

The Sisters of Mercy : BBC Sessions 1982-1984. Cette compilation des lives en radio à l’époque où c’était encore un vrai groupe, la plus populaire, est un cadeau magnifique. Le son est remarquable, meilleur qu’en studio à certains égards. Au-delà d’une paire d’inédits (un titre jamais gardé en studio et une reprise du grand classique de Dolly Parton) on comprend pourquoi Eldritch et son orchestre conserve un tel aura avec un répertoire si mince : certaines interprétations sont franchement habitées, ou prennent des contrepieds jouissifs envers les versions originales.

First Fragment : Gloire éternelle. Là, on touche sans surprise un sommet de technicité qui mêle Heavy, Néoclassique et Flamenco à un liant Death Metal. On saluera à nouveau l’effort sur le français, que la scène du Québec sait mieux que quiconque couler dans ce cadre si peu propice à la langue de Félix Leclerc. Cet album est rempli jusqu’à la gorge, c’est également notable pour ce genre. Mais à ce niveau de démonstration je n’arrive plus à apprécier, à y trouver une sincérité derrière tous ces plans admirablement créés. C’est peut-être gratuit de ma part, mais ça m’avait fait un peu pareil quand je les avais vus sur la tournée du premier album. Heureusement il y a suffisamment de groupes qui ont une approche sensiblement plus bourrue, y compris sur les rivages du Saint-Laurent, pour que j’y trouve mon bonheur. Ou Obscura, qui reste sur la crête au fil des albums sans trop y trébucher jusqu’ici - à mon goût.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 05 mars 2022, 18:16

Holy Gang : Free ! Tyson Free ! Le projet de Richard 23 de F242 avec des membres de La Muerte (groupe culte et tout aussi Belge qui venait de se débander) s’est contenté de pondre un seul mini. Mais il avait bien marqué les années 90 avec son tube éponyme devenu un classique bonnard. L’ensemble est à l’avenant, de l’Indus Metal à la manière de Ministry ou des Krupps, diablement efficace.

Baest : Danse macabre. Cet album débutant n’offre que du Death bas du front mais c’est fait avec maîtrise et enthousiasme. L’album est assez court, surtout qu’il y a des interludes, mais ces jeunes Danois sont hyperactifs (3 albums en 4 ans !) et semblent promis à un bel avenir. Néanmoins je ne comprends pas trop les critiques qui veulent absolument les affilier exclusivement à la scène Suédoise de la grande époque : ils ont autant à voir avec la scène Américaine ou les pontes du gros riff gras Asphyx-Bolt Thrower, ils mélangent un peu tout pour faire leur propre machin qui s’en trouve à la fois classique et frais. Ou plutôt, si, je comprends : la mode de la scène HM-2 est tellement forte que les labels se croient obligés d’y rattacher tout ce qui sort.

The Temple. Franchemeng, ils auraient pu le sortir sous le nom d’Ulcerate ça n’aurait choqué personne, juste laisser voir une petite évolution. C’est un parfait after pour une soirée whisky et Bolt Thrower ! Et je préfère définitivement cette approche plus fine, moins bruitiste, que celle de Portal et compagnie.

Recoil : Liquid. Là ce n’est plus que du Trip-Hop Electro Ambient avec des vocaux parlés quasi exclusivement féminins. Heureusement les rythmiques sont suffisamment marquées pour ne pas sombrer dans la sieste. Ce serait dommage, vu la qualité des invitées (Diamanda Galas encore au premier rang). Il y a un morceau en catalan, qui passe bien.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 08 mars 2022, 22:29

Les deux albums de Morost. C’est une jolie découverte, pour parler comme Pernaut. Ça me rappelle quand j'avais découvert Paean, autre bon groupe de Death progressif issu d'un petit pays d'Europe.

Suffocation : Live in North America. Sorti seulement il y a quelques mois, c’est une compilation live des dernières prestations avec Frank Mullen en 2018. Nous, européens, l’avions déjà perdu depuis plusieurs années. Ce format haché sabre un peu la truculence habituelle du chanteur historique ainsi que la dynamique propre à un concert complet. Mais avec un set de vieux classiques et le son sec et dur concocté par Chris Donaldson, pas la peine de vous pousser pour aller dans le pit.

The Young Gods : Live Noumatrouff 1997. L’ouverture psychédélique étant faite à cette époque, ce concert est comme ceux qu’ils font de nos jours, promenant l’auditoire entre Rock Industriel et plané stratosphérique.

Baest : Venenum. Avec le recours au tchouka-tchouka, la similitude avec Bloodbath devient éblouissante. À mesure, les gros riffs à la Morbid Angel reprennent le dessus. C’est primaire, ce n’est pas compliqué à composer mais ça marche diablement ! Moi qui suis très Américain en matière de Death Metal, parfois un groupe d’une autre obédience vient m’emballer (Tomb Mold il y a quelques années, aussi).
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 12 mars 2022, 16:48

Whispering Sons : Endless Party. Les vrais grands talents se découvrent parfois dès le premier mini, voire dès le premier morceau. Il reste impressionnant, pour des débutants.

Fear Factory : Demanufacture. C’est l’une des pierres angulaires de ma discothèque, l’un de mes premiers albums de Metal extrême (encore très récent à l’époque), l’un des très rares albums que j’ai en plusieurs versions, dont les riffs m’ont tétanisé du premier coup. La puissance du chant si parfait en studio tant en growl qu’en clair (je me demandais parfois si c’était bien le même chanteur), la rigueur Death Metal de la batterie alors que je découvrais ce genre depuis peu, la propreté du son pour l’époque, l’audace des compositions et la conception de ce disque comme un ensemble… Avec le recul, s’est révélé un autre effet moins immédiat mais déterminant : il m’a brutalement reformé un lien fin mais tenace avec toute la scène Electro et Indus à une période où je rejetais tout cela (comme beaucoup de gens à cette époque), avant d’y revenir lentement mais inexorablement bien des années plus tard. En quelque sorte, ce disque savait à l’avance vers où j’évoluerai…

Sigür Ros : Agaëtis Byrjün (orthographe non garantie). Avec la langueur imposée par les confinements successifs, je n’avais pas eu l’idée de regoûter à du Post-Rock immersif depuis longtemps. C’est l’un des plus populaires, mais c’est vraiment pas le plus lourd.

Dormant Ordeal : It Rains, It Pours. Au commencement, ils mélangeaient un Death à la Morbid Angel avec une approche plus moderne et barrée à la Decapitated voire plus loin encore, avec des intermèdes, ce qui donnait une version Polonaise et un peu plus Death du Gojira des débuts.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 15 mars 2022, 11:38

Journées pluvieuses, journées musiqueuses.

Recoil : subHuman. C’est un disque d’Electro-Ambient-Trip-Hop sympathique. Mais je comprends qu’Alan Wilder n’ait plus voulu s’investir ensuite dans la préparation de nouveaux albums. Pour quelqu’un qui a la passion d’expérimenter, de rechercher des arrangements, se rendre compte qu’on avait fait deux fois le même album amène au constat qu’on a tout dit.

Baest : Necro Sapiens. Les calembours à base de “Necro” marchent toujours (demandez à Asphyx). Remarquez, tout ce côté adolescent attardé qui leur colle aux baskets des paroles aux clips en passant par leurs dégaines n’est pas si déplaisant. C’est un peu l’apogée maîtrisée de leur style de Death classique, bien syncopé et gentiment surproduit, fédérateur et efficace. Même ce rythme soutenu de sorties rappelle les temps originels où chaque futur père fondateur sortait un album tous les dix-huit mois.

Skeletal Remains : The Entombment of Chaos. Il y a deux ans, je le trouvais très Morbid Angel. Y’en a, certes ; mais avec du recul ce n’est qu’une inspiration parmi les autres dans cet hommage vivant au Metal de la mort de l’Antiquité Légendaire.

Whispering Sons : Performance/Strange Identities ; White Noise. Les deux singles entre l’EP et le premier album.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 19 mars 2022, 18:56

Misery Index : Rituals of Power. Il est vraiment suprême. Ils sont parvenus à faire de leur Grind Death propre et agressif un machin hyper intense tout en y apportant une grosse part mélodique et Crossover qui aurait dû les planter cruellement, en théorie. En fait, ce disque me fait penser à Slayer.

Whispering Sons : Image. Un chef-d'œuvre les nerfs à vif. Ce disque cathartique est à Bruxelles ce qu’”Unknown Pleasures” est à Manchester. Même avec juste le son (sans image…), c’est théâtral, spectaculaire. Malgré leur jeunesse, ils ont saisi ce trait essentiel du meilleur Post-Punk originel.

Demiurgon : Above the Unworthy. Du Death brutal Italien nature, avec des growls sans filtres, des riffs simples et efficaces et une batterie dominant le mix. Un plaisir simple.

Obscura : A Valediction. J’y reviens souvent, je me rends compte… Sa forte part de nouveauté dans la carrière du groupe me plaît bien, en allant piocher dans des genres voisins qui sont forcément familiers à l’auditeur.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
Simony
Messages : 715
Inscription : 09 juil. 2016, 13:58
Localisation : Grand Est

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar Simony » 21 mars 2022, 15:27

Des classiques indémodables :
CORONER _ Punishment For Decadence
PENTAGRAM _ Be Forewarned

Et puis le reste
DEEP PURPLE _ Stormbringer : j'avais déjà pas bien accroché à Burn, celui-ci me parle déjà beaucoup plus mais ça me conforte dans l'idée que je vais rester sur la période Ian Gillan du début des 70's tout de même. De In Rock à Who Do We Think We Are, dernier album qui me manque donc de cette période.
All is well that ends in hell

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 22 mars 2022, 23:38

Killing Joke : The Death and Resurrection Show. Ce documentaire est en accès libre sur youtube depuis quelques jours. Il est long comme l’histoire captivante de ce groupe unique le mérite au fil de ses nombreuses périodes. Il y a des intervenants fort prestigieux (Jimmy Page, Peter Hook, Dave Grohl évidemment…). La passion de Jaz Coleman pour le mysticisme dans toutes ses formes y apparaît comme déterminante, beaucoup mieux encore qu’à travers les albums. Ses projets parallèles orchestraux, ses voyages, un peu négligés par le fan moyen mais bien illustrés ici, montrent un profil d’un personnage décidément spécial. On voit aussi que néanmoins, l’interaction entre les membres au long des époques a été cruciale, comme les changements ont chacun eu un impact certain. Certaines anecdotes légendaires sont développées et apparaissent donc vraies.
C’est un travail exceptionnel, encore mieux qu’une biographie écrite, sur un sujet qui le valait bien. Tous les fans doivent le voir.

Siege of Power : Warning Blast. Après la fin d’Hail of Bullets, certains membres ont embauché le batteur historique d’Asphyx et Chris Reifert en personne (Autopsy, Death…) pour faire quelque chose d’assez différent. C’est du Death Thrash très Punk, très nature et direct, aux compos délicieusement basiques mais avec un son correct. Cela changera les fans d’Autopsy drogués aux rythmes lents et sales, et les fans plus jeunes qui auraient une conception trop clichesque du Death old-school. Une suite est en gestation et je serai client.

Whispering Sons : Several Others. Il se ressent d’un succès venu un peu trop vite aux yeux de ses auteurs, à peine sortis de leur coin peinard et confrontés en quelques mois à un statut inattendu et la pression corrélée. Pour reprendre le contrôle, ils ont fait ce qu’ils voulaient en intégrant du piano et beaucoup de compositions plus intimes.

Napalm Death : Resentment is Always Seismic. Ce n’est qu’un mini avec deux reprises dans le tas, mais il porte une telle rage et montre tellement de créativité après des décennies d’activité pas franchement tranquille… J’y suis beaucoup revenu depuis un mois qu’il est entré chez moi.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
Simony
Messages : 715
Inscription : 09 juil. 2016, 13:58
Localisation : Grand Est

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar Simony » 23 mars 2022, 22:24

PARADISE LOST _ Gothic indémodable !

J'entre dans un classique CLAWFINGER / BLACK SABBATH car ça fait trop longtemps que j'ai pas écouté ces 2 groupes là ! Et on commence avec :
CLAWFINGER _ Deaf Dumb Blind
BLACK SABBATH _ Black Sabbath
All is well that ends in hell

Avatar de l’utilisateur
Simony
Messages : 715
Inscription : 09 juil. 2016, 13:58
Localisation : Grand Est

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar Simony » 25 mars 2022, 14:07

On continue le cycle CLAWFINGER / BLACK SABBATH

CLAWFINGER _ Use Your Brain : très similaire à Deaf Dumb Blind, la production en plus imposante, ce groupe à ce quelque chose de spécial quand même !
BLACK SABBATH _ Paranoid : rien à jeter
All is well that ends in hell

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 28 mars 2022, 15:02

Dormant Ordeal : We Had It Coming. Comme un certain nombre de groupes, c’est au deuxième album qu’est venu le virage vers la dissonance. Quand c’est réussi, l’évolution vers la radicalité est très payante et c’est bien le cas. Il y a quelques vrais moments de bravoure qui avaient attiré mon attention malgré une durée bien courte.

Verthebral : Regeneration. On dirait à s’y méprendre un de ces albums de la deuxième division du Death-Thrash conquérant du début des années 90. Mais de ceux qu’on aime ressortir trois décennies plus tard. Sauf que c’est un disque de 2017. Et que ça vient du Paraguay !

Rein : Transmutation. Deux nouveaux morceaux et deux remixes, dans le prolongement complet du style de l’album, juste pour dire qu’on lâche pas.

Carcass : Torn Arteries. Qu’est ce qu’il en reste six mois après ? C’est vrai qu’on aurait préféré un “Heartwork contre-attaque” à ce “Surgical Steel : le fils de la vengeance”... C’est du Death mélodique de première division, mais insuffisant pour les plays-off, avec toutes ces autorepompes.

Black Sabbath : The End. J’ai été longtemps incapable de m’intéresser beaucoup à tout ce qui était avant le Thrash et de dépasser le stade du simple respect historique envers le Sab’. Après avoir bouffé un paquet de concerts de Doom et Stoner au fil des ans, je suis parvenu à apprécier pour elle-même l'œuvre des Pères Fondateurs. Si bien que j’ai pris mon pied devant le concert d’adieu rediffusé par Arte qui est très bien filmé.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
Simony
Messages : 715
Inscription : 09 juil. 2016, 13:58
Localisation : Grand Est

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar Simony » 29 mars 2022, 08:31

CLAWFINGER _ Clawfinger, A Whole Lot Of Nothing, Zeros & Heroes, Hate Yourself With Style ou comment le groupe a fini par tourner en rond et a adopté le son de KORN. L'album éponyme est vraiment l'aboutissement de ce qu'il pouvait faire dans leur style pour le rendre audible à un maximum de monde, A Whole Lot Of Nothing en est le prolongement qui bascule déjà un peu vers le easy-listening. Je ne me suis jamais attardé sur leur dernier album de 2007 et je reste donc sur leurs 4 premiers albums qui montrent une panoplie de leur style qui me suffit.

BLACK SABBATH _ Masters Of Reality, Volume 4, Sabbath Bloody Sabbath avec le temps j'aime beaucoup ces albums également, des expérimentations qui trahissent des consommations abusives de certaines substances mais ça se tient encore très bien sur ces albums là.
All is well that ends in hell

Avatar de l’utilisateur
Simony
Messages : 715
Inscription : 09 juil. 2016, 13:58
Localisation : Grand Est

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar Simony » 01 avr. 2022, 09:54

BLACK SABBATH _ Never Say Die, Live At Last, Heaven And Hell, le cycle BLACK SABBATH continue. Le premier reste un bon album pour moi et pas seulement pour sa chanson titre ultra efficace, il y a des choses qui me surprennent et j'aime bien l'ambiance de l'album. Le live permet un bon résumé en mode best of de cette première partie de carrière dont j'ai occulté Sabotage et Technical Ecstasy car je ne les ai qu'en vinyl et que je suis sur ma platine CD, mais ça viendra ensuite. La période Dio est quand même excellente, ce Heaven And Hell est vraiment un de mes préféré de ce groupe qui regorge de classiques !
All is well that ends in hell

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 01 avr. 2022, 12:37

Demiurgon : The Oblivious Lure. Du Death brutal légèrement plus typé que le précédent, avec quelques riffs plus originaux, des extraits de films et la moitié des paroles dans la langue de Pavarotti.

Knut : Wonder. C’est terrible de ressortir des albums quand l’un des membres meurt, mais l’homme est ainsi fait. Du reste, voilà longtemps que je n’avais écouté du HC Sludge compliqué comme la carte des vingt-six cantons.

The Chameleons : John Peel Sessions. Les titres sonnent différemment dans ces sessions de live radio, et pour un groupe qui a justement un son aussi personnel c’est une redécouverte.

Fear Factory : Remanufacture. Sorti à une époque où j’étais complètement désintéressé de l’Electro, je l’ai acheté des années après. D’autant que sur le moment, il avait installé un lourd malentendu sur l’avenir du groupe. Je préfère les remixes de Rhys Fulber, logiquement. Pas seulement parce qu’il avait plus d’expérience que Junkie XL, mais aussi parce qu’il est plus proche de l’univers de FF. Ils ont bien fait néanmoins de laisser tomber ce format par la suite.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
Simony
Messages : 715
Inscription : 09 juil. 2016, 13:58
Localisation : Grand Est

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar Simony » 05 avr. 2022, 15:34

BLACK SABBATH _ Mob Rules & Born Again : assez décrié, surtout le deuxième, j'aime bien ces deux albums. Le titre "The Sign Of The Southern Cross" ou "Born Again" sont deux raisons d'apprécier ces opus même si on s'accordera sur le fait qu'ils ne sont pas au niveau des plus grands standards du groupe.
All is well that ends in hell

Avatar de l’utilisateur
Simony
Messages : 715
Inscription : 09 juil. 2016, 13:58
Localisation : Grand Est

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar Simony » 06 avr. 2022, 17:49

BLACK SABBATH _ Dehumanizer & Greatest Hits : ce Dehumanizer est parmi mes préférés de toute la carrière du groupe. Et un petit best-of des années Ozzy jusqu'au Never Say Die pour finir ce cycle, ce groupe est monstrueux tout simplement !

GODGORY _ Way Beyond : album acquis pas cher à l'époque mais c'est aujourd'hui daté je trouve et ce que j'avais trouvé sympa à l'époque ne m'évoque plus rien désormais.

MEGADETH _ Rust In Peace . Live : Le line-up de l'époque Mustaine/Ellefson/Broderick/Drover joue LE classique du groupe en entier. Sorti en 2010, écouté quelques fois à l'époque et plus jamais sorti de la discothèque et pour cause. L'interprétation est sans âme et ces interventions du public gonflées au-delà du raisonnable ruine totalement le résultat déjà tout juste sympathique.
All is well that ends in hell


Revenir vers « Discussions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités

Who Is Online

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités

Birthday

Aucun membre ne fête son anniversaire aujourd’hui.

Contact Us