• metalnews.fr

Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Pour tous les débats et discussions autour de la musique...
Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 794
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 26 avr. 2024, 23:49

Brought by Pain : Crafted by Society. Ce mini 3 titres est très bon, et on se prend à regretter que les membres soient occupés dans d’autres groupes très voisins mais plus importants. Au-delà de quelques concerts chez eux au Québec, un nouvel album serait en préparation très lente sur leur temps disponible.

Absolute Body Control : Wind[re]wind. Pour marquer leur résurrection, ça commençait par cette compilation de réenregistrements au goût des années 2000 de vieux morceaux déjà trentenaires. Et ça fonctionnait bien, pour peu qu’on apprécie l’Electro minimale.

In Vain : Solemn. Décidément avec eux les albums impairs sont les plus audacieux, les plus créatifs, et les pairs plus timides et massifs. S’agissant du cinquième, In Vain reprend la marche en avant et nous régale en repoussant encore un petit peu ses limites. Il est parti pour bien tourner.

Atrae Bilis : Aumicide. C’est toujours un bonheur de voir un groupe encore récent qui avait attiré votre attention par une certaine qualité dans l’originalité, confirmer une direction ambitieuse, raffiner ses riffs et élargir encore ses effets. Lui aussi va revenir régulièrement dans les prochaines semaines.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 794
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 01 mai 2024, 13:41

Haemorrhage : Grume. L’un des meilleurs albums de Goregrind jamais fait : une bonne louche de D-Beat Punky mais lourd s’ajoute à la base Carcassienne, avec une pointe de second degré, c’est irrésistible. Et même inoubliable, car je me surprends à bien le connaître alors qu’il ne s’agit pas d’un style réputé pour laisser des morceaux mémorables. La réédition contient aussi de nombreux bonus.

Martin Gore : The Third Chimpanzee. Cet EP prolonge l’album studio solo précédent et son Electro expérimentale sans paroles, purement synthétique et mélancolique.

System of A Down : Steal this Album ! Je n’ai jamais été fan de ce groupe mais c’est un classique essentiel du Metal non extrême, grâce à une discographie courte qui parvient à être très originale, inimitable, un son reconnaissable instantanément. Et pourtant c’est aussi aisément accessible, la créativité de leur mélange unique d’inspirations improbables étant empreinte d’une fraîcheur d’éternels adolescents, dans laquelle nous pouvons tous nous reconnaître à un moment ou l’autre.

Et j’approfondis des acquisitions des derniers mois, sans qu’il soit besoin d’y rajouter quelque chose.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
Arioch91
Messages : 36
Inscription : 21 oct. 2019, 15:58

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar Arioch91 » 06 mai 2024, 10:52

En ce moment, je n'écoute que deux albums. Impossible de m'en défaire et j'adore ça.

Darkthrone - It Beckons Us All (2024)

Image

J'ai pas aimé leurs périodes Heavy et Doom et je trouve cet album suffisamment diversifié pour que j'accroche mieux dessus. J'adore la mentalité de ces deux mecs : faire ce qu'ils veulent, comme ils veulent, quand ils veulent.

Hekseblad - Kaer Morhen (2024)

D'abord attiré par la pochette rappelant In The Nightside Eclipse d'Emperor, j'ai ensuite été intrigué par le nom de l'album : Kaer Mohren... Hé, mais c'est pas le nom de la forteresse des sorceleurs ça ?

Puis vient la musique. Du Black Metal riche en ambiances et émotions, inspiré et qui donne envie une fois l'album terminé de se le repasser.

Tout simplement pour l'instant mon album de l'année. On verra si le prochain Akhlys parviendra à lui ravir la place...

Image

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 794
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 06 mai 2024, 23:20

Coffins : Sinister Oath, The Fleshland. Même si je préférerais qu’il y ait un peu plus de Death dans leur formule, il y a une sale amertume fort plaisante. Ce sont des patrons dans leur créneau.

Underviewer : Wonders and Monsters. Le premier projet de Patrick Codenys et Jean-Luc De Meyer avant de rejoindre F242 fut réactivé en 2016, avec le réenregistrement des morceaux d’un répertoire laissé vieillir en cave durant près de quarante ans. Cette Electro Pop minimale, froide et savoureuse se ressent encore de l’esprit d’une époque où tout était expérimental car rien n’existait avant. Le style poétique des paroles est également typique du chanteur quand il est seul à écrire.

Akurion : Come Forth to Me. Découvert en retard il y a un an, le premier album de ce supergroupe de la scène Québécoise, m’avait laissé une excellente impression qui n’a pas varié. C’est du Death technique progressif exigeant, qui refuse certaines facilités de leurs confrères et compatriotes au profit d’une voie plus originale mais pas dérangée, qui mène bien quelque part.

Joy Division : Closer. Je me demande comment j’aurais réagi si j’avais découvert cet album à certaines périodes de ma jeunesse antérieures à celle où cela s’est fait. Même après l’avoir usé et exploré jusqu’au bout, cela reste une expérience particulière de s’y replonger, de retoucher des émotions si bouleversantes que d’autres ont su si mieux exprimer, sans même qu’ils se soient rendus compte qu’ils pondaient un chef-d’oeuvre terminal. J’y inclus bien sûr Martin Hannett, sans qui il ne sonnerait pas pareil.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 794
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 10 mai 2024, 13:39

Deux compiles promo d’Alfa Matrix de 2022 que j’avais mises de côté et oubliées. Cela me rappelle l’époque où j’avais soif de sons différents, pendant trois-quatre ans je m’étais plongé dans tout ce monde Cyber-Dark-Goth-Electro-Future-Pop… et je n’en ai rien retenu à long terme. À part de revenir vers la New Wave d’un côté, et de l’autre d’évoluer vers l’EBM originelle que j’avais vaguement aperçue de loin dans mes années étudiantes.

Brutal Truth : Evolution through Revolution. Quelle tarte dans les fesses ! L’album justifiait amplement la reformation du groupe. Furieux, barré, violent, fracassant… c’est le Grind chimiquement pur, un chef-d’œuvre du style.

The Gathering : Beautiful Distortion. Je ne l’avais pas essayé. Il est clair qu’en ayant arrêté quatre ans, plus la pause générale de la pandémie, le groupe s’est laissé pas mal oublier de ses anciens fans et de la plus jeune génération. Alors même qu’il avait conservé un certain statut après le départ d’Anneke van Giesbergen. Ce premier album en neuf ans est pourtant très plaisant dans la lignée Atmo’ classique, mais assez mélodique - ce qui me va bien.

Radiohead : Pablo Honey. De l’un à l’autre… C’est drôle parce que cet album avait été relancé surtout après le succès du suivant. À ce stade on les voyait comme la suite du U2 des années 90, tirés par un tube diffusé jusqu’à plus soif. Mais ils sont devenus beaucoup plus.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 794
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 13 mai 2024, 21:30

Pixies : Surfer Rosa/ Come on Pilgrim. C’est nul, mais j’avoue que c’est le départ de Steve Albini qui m’y a fait penser. J’avais des copains très fans et que j’en ai bouffé à l’époque en soirée. Cependant, j’étais déjà sorti de ma période de transition Grunge alors je n’ai jamais beaucoup accroché.

Mass Infection : For I Am Genocide. Les Béotiens montraient une progression par un album toujours aussi mélodique dans ses riffs, mais bourrin comme un premier centre Sud-Africain. Digeste, efficace, une jolie pochette de Jon Zig… typiquement le bon groupe de seconde catégorie comme Comatose en a assez peu (!)

Absolute Body Control : Shattered Illusion. Le premier album après plusieurs décennies d’intervalle ramenait tout le passé à la vie : la même ambiance froide et mélancolique sous les mélodies - faussement - naïves, comme si rien n’avait changé. Cela avait été pareil avec Klinik. Néanmoins on retrouvait aussi le même défaut : le père Ivens avait quand même perdu un peu de voix au fil du temps. Mais on lui doit tant.

Atrae Bilis : Aumicide. L’évolution était prévisible mais n’en est pas moins exigeante, avec plus d’effets d’atmosphère et des riffs toujours tordus encore mieux affinés. On se rapproche de Decapitated, c’est assez brillant mais ça reste ardu et il manque peut-être quelques riffs un peu plus faciles qui marqueraient l’attention des distraits et la mémoire de tout le monde.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 794
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 16 mai 2024, 19:00

Joy Division : Still. Cette compilation posthume était sortie à peu près en même temps que le premier album de New Order. Elle reprend des titres inédits sur album, dont certains importants. S’y ajoutait le dernier concert du groupe, poignant malgré la qualité médiocre des prises. Bref, c’est incontournable.

Machine Head : Hellalive. C’est clairement mon préféré des deux lives de Robb Flynn et son orchestre. Il est très bien produit, je ne crache pas sur la moitié des titres venus de la période néo finissante et l’autre moitié vient des deux premiers albums ce qui mettra tout le monde d’accord.

Morgoth : Ungod. Le remplacement de Mark Grewe au dernier moment par Karsten Jäger passe impeccablement. Mais le reste est un peu décevant : influencé par le succès des concerts de reformation orientés sur la première période de leur histoire, ils ont fait un disque de Death Metal à l’ancienne pur, sans la saveur Doom des débuts justement, trop classique alors que le combo avait fait sa réputation sur une évolution réussie. De toute façon, ils se mirent en pause trois ans après et le covid en a eu définitivement raison.

Koudeta : le premier album éponyme. Né à Bressuire, ce nouveau groupe compte notamment l’ancien bassiste de feu Trepalium, et une chanteuse Géorgienne. Ce Post-Thrash engagé influencé par le Heavy sonne très Ricain, classique, et rappelle le son des années 90. Pourquoi pas ?
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 794
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 20 mai 2024, 11:34

Massacre : Resurgence. Massacre aurait dû être l’un des premiers meneurs de la scène et a eu une carrière plutôt franchement chaotique, avec l’autoparodie comme seule voie de salut très imparfaite… Alors cet album est plutôt une belle surprise. Il reste fidèle au style frontal de “From Beyond”, Kam Lee a gardé sa puissance vocale, et ça fait son effet.

Skeletal Remains : Fragments of the Ageless. Finalement j’aime bien cette évolution depuis le précédent, déjà que j’appréciais les débuts. C’est brutal, puissant, maîtriser sans surjouer, tout à fait ce que le fan de Death Metal est en droit d’attendre d’un groupe de ce statut… et je ne vois pas de mal au “fan service” quand c’est inspiré.

In Vain : Solemn. L’univers du groupe est suffisamment large pour qu’on accepte que depuis le précédent il ne s’étende plus. La surprise n’est peut-être plus à l’ordre du jour mais c’est un disque brillant, où le métier des Norvégiens se ressent pour brosser des paysages et des émotions qu’il est facile d’aborder et qu’il est plaisant d’approfondir quand on y revient. Car il est à la hauteur de ses ambitions.

Brendan Perry : Eye of the Hunter. Moins productif que sa partenaire au long cours, cet album raffiné de Néo-Country Folk mélancolique et intimiste est resté longtemps son seul disque solo, un peu surprenant par son orientation très Américaine. Mais il emballe toujours malgré les années, car il était sincère.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 794
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 24 mai 2024, 23:05

GRIND : Songs of Blood and Liberation. Le premier album de ce groupe de vétérans mêlait brillamment Grindcore, Noise, Death Metal et Hardcore New School. Cela rappelle bien des combos de par chez moi, et c’est bien bon car l’expression d’émotions brutes est clairement leur priorité, et sur les premières écoutes c’est assez irrésistible, bien tassé sur une grosse demi-heure.

Le live d’Arnaud Rebotini pour Arte concerts au Trabendo en 2020. Un peu connu du grand public pour ses BO, on a reparlé de lui au printemps pour de mauvaises raisons. Avec sa banane et sa grosse gueule impassible dans son costume cravate, il commence son set assez soft comme du Jarre et insiste constamment sur ses bases classiques, Kraftwerk puis F242 étant même ouvertement cités plus loin entre autres. L’éternel retour. Certains pourraient apprécier son projet Black Strobe, qui est devenu Blues Rock dans son incarnation définitive, à condition de pardonner ce qu’il a reconnu.

Keluar. Le label français disparu Desire Records avait compilé les deux minis “Ennoea” et “Vitreum” en entrelardant les titres, de manière à faire un seul long format. La collaboration entre Zoé et Sid a été significative dans leurs carrières respectives, et vaut qu’on s’y arrête pour la grande qualité de cette EBM-DarkWave sobre, émouvante et percutante. Il a beaucoup tourné cet hiver.

GRIND : Grace and Misery. La suite, qui vient de sortir en avril, reprend le mélange en osant plus de sons clairs et plus d’émotions encore sur une plus longue durée. Y’a même un peu de chant féminin sur toute cette énergie à fleur de peau. Cela me réconcilie un peu avec la scène Allemande, par un biais assez inattendu.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 794
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 29 mai 2024, 14:07

Gatecreeper : Dark Superstition. C’est fou qu’un groupe ricain soit autant inspiré par la scène Death Européenne. La HM-2 reprend tous ses droits, mais ils montrent plus de métier et de talent que certains groupes Suédois qui inspirent clairement ce troisième album. C’est tellement classique, et même tubesque, qu’on a l’impression de le connaître déjà depuis longtemps en deux ou trois écoutes. Il va très vite s’assimiler, à voir si on s’en lassera aussitôt ou s'il va au contraire devenir une référence.

Modern Cubism : Les plaintes d’un Icare. J-L De Meyer donnait libre cours à ses passions littéraires en participant à ce projet de mise en musique de poèmes de Baudelaire. La base EBM Dark Wave allégée ne sert qu’à accompagner ces grands textes. Ça me change d’écouter quasiment de la chanson.

Kylesa : Static Tensions. Séquelle du concert de Dvne, cette exhumation me rappelle aussi le bon souvenir de l’unique fois où je les ai vus il y a une douzaine d’années déjà. Ce mélange de Sludge Stoner Psyché marche très bien par chez moi et même si ce n’est pas mon style favori, j’ai vu tellement de groupes de ce genre au long des ans que j’arrive à y prendre plaisir ponctuellement en plus des souvenirs que cela suscite.

Keluar : Panguna. Le dernier 3 titres du duo esquissait une direction intéressante vers quelque chose de légèrement plus épais et accrocheur, se rapprochant un peu du premier groupe de la chanteuse sans trahir l’identité sonore du projet. L’un s’est remis à son groupe principal en lui donnant une direction assez différente, et l’autre s’est épanouie dans un projet solo qui a ses charmes variés.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 794
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 02 juin 2024, 23:34

Kerry King : From Hell I Rise. Annoncé de longue date, voilà enfin ce faux nouveau Slayer. Dans le style comme dans les paroles et l’habillage typique des thèmes que l’auteur a traditionnellement apporté à son ancien groupe, il est conforme à mes attentes. Aux premières écoutes je suis plutôt surpris en bien par sa qualité, mais j’ai peur de le survaloriser du fait que je n’achète presque jamais de Thrash, restant bloqué à la vieille génération.

Noir Désir : Où veux-tu qu’je r’garde ? Pendant une époque charnière de l’adolescence, j’ai vraiment adulé toute la période avant “Tostaky”, je connaissais toutes les paroles par coeur… je voulais mieux que le Punk-alterno’ de base auquel j’avais été d’abord initié, tout en exigeant des textes en français (je me mets souvent des barrières idiotes !). Et puis, ce lycéen romantique qui avait un peu peur des musiques extrêmes a encore changé: en 2024, je ne me reconnais plus dedans, ce n’est qu’un souvenir où le plaisir brut est presque absent.

Haemorrhage : Anatomical Inferno. Le troisième album du groupe faisait mentir l’adage, car ce n’est pas celui que je recommanderais le plus pour découvrir. La production est un peu sèche, Punk ou Crust, et les compos sont un peu moins inspirées même s’il y a de bons moments.

Mass Infection : Shadow’s Became Flesh. Dernier disque en date, il remonte à cinq ans. Les changements de personnel n’avaient pas entraîné de changement de label alors que leur Death était devenu trop fin pour Comatose, franchement. En offrant plus de ralentis, lourds et même dissonants, les Grecs osaient une évolution sans pour autant renier totalement leur style antérieur. J’approuve cette prise de risque raisonnée mais je me languis d’une suite… Alors, replay.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 794
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 05 juin 2024, 21:36

Brutal Truth : Evolution in One Take : for Grindfreaks only ! C’est l’avant-dernier album rejoué en live studio. Il le valait bien, c’est une méchante calbote.

Absolute Body Control : Forbidden Games. Une compilation de versions rares et de reprises éparpillées, relevant toutes de la période de reformation. Cela n’apporte pas grand’chose, mais ça fait plaisir au fan…

Nailbomb : Point Blank. L’unique album du groupe de Max Cavalera et Alex Newport de Fudge Tunnel, dans la foulée de “Chaos AD”. Avec des invités, il déploie à fond les tentations Thrash Indus de ce grand classique, et je trouve cela plus consistant que Soulfly. Il a même bien vieilli.

Les deux albums de GRIND. Parmi les sorties de groupes plus établis, celui-ci a été une bonne découverte. J’aime bien leur mélange de styles qui ressemble à bien des combos de par chez moi, avec un zeste d’émotions et une belle progression en plus.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 794
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 10 juin 2024, 21:28

Brendan Perry : Ark. Alors que la reformation de DCD devenait évidente, ce deuxième album solo mettait les choses au point par rapport au sempiternel reproche qu’il n’avait rien fichu alors que son ex et future partenaire avait accumulé les publications pendant ce long intervalle. Avec une production ample et forte (comme en live), il se révèle le plus éclectique, le moins austère, et sans doute le plus important des trois.

Machine Head : Through the Ashes of the Empire. Même s’il était opportuniste j’avais beaucoup aimé cet album et je prends encore bien mon pied en le resservant. Cet étalage de puissance positive captant la vague montante du Metalcore était inspiré, comme libéré par l’arrivée de Phil Demmel et affermi par le retour d’Andy Sneap et Colin Richardson aux potards. Le statut de MH s’est fondé ici, en conquérant une nouvelle génération dix ans après celle de ses premiers fans.

Miranda Sex Garden : Carnival of Souls. Ce combo 100 % féminin est méconnu alors qu’elles sont là depuis longtemps et ont collaboré avec des grands. Reformées, elles sont passées à Paris il y a quelques jours. Même si je suis client d’un mélange Darkwave/ Gothique/ Post-Punk/ Néo-classique (ici dans sa version finale la plus expérimentale) je n’ai jamais eu la grande révélation, faute d’être ému. L’imagerie gentiment fétichiste et sensuelle peut attirer comme caricaturer. Mais ça vaut quand même le détour pour peu qu’on aime les genres cités, y’a du talent.

Deviant Process : Paroxysm. Le premier album ne cherchait pas à être original mais prenait le bon angle entre technicité et agressivité. J’en arrive à aimer les petits défauts de la prod’.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 794
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 14 juin 2024, 23:53

Decapitated : Anticult. J’ai toujours préféré les décapités aux autres poids lourds de la scène Polonaise, je regrette de les avoir loupés cet hiver. Ceci dit, je n’ai jamais eu non plus le déclic qui m’aurait permis de passer de la sympathie au fanatisme. Cet album-ci me fait parfois penser aux regrettés In-Quest.

Une promenade chez Chelsea Wolfe. Puisqu’on devrait peut-être la voir dans quelques mois. J’apprécie mieux ce genre d’artiste avec quelques années de plus. L’évolution d’un album à l’autre rend l’ensemble particulièrement intéressant.

Haemorrhage : Scalpel, Scissors… and Others Forensic Instruments ! Il me semble que c’est la première des nombreuses compiles récapitulatives de toutes sortes qui constituent au bas mot la moitié de leur discographie. La production est sèche, presque tous les morceaux étaient déjà connus, mais ils sont bons.

Joy Division : Substance. Cette compilation très postérieure fait pendant avec celle homonyme de New Order. Beaucoup de titres hors album y étaient rassemblés, dont des importants, et des versions alternatives de classiques parfois meilleures que les originales. Bref, incontournable.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 794
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 18 juin 2024, 22:15

Modern Cubism : Live Complaints. Il ajoute un peu de chaleur aux versions originales. Ça reste une curiosité, mais j’aime bien.

Mass Infection : Atonement for Iniquity. Cette édition remasterisée du premier album de 2006 est servie en une seule piste sur le CD, sans césures aux débuts des titres. C’est troublant mais on s’adapte, ce petit label est déjà bien brave de l’exhumer. Ce Death brutal un peu pesant et classique était de bonne qualité pour des débutants. Il est sensiblement différent de la version plus rapide et mélodique des suivants, et des dissonances du dernier.

Carnophage : Monument. On franchit la mer Egée vers le deuxième album de ce combo Turc, dont le troisième va arriver. C’est du Brutal-Technique rigoureux, à la façon d’Odious Mortem et bien sûr Suffocation, Cryptopsy, Soreption, Hate Eternal et plein d’autres joyeusetés approchantes derrière. Pour l’originalité, passez votre chemin.

Blood Axis : Blöt : Sacrifice in Sweden. C’est le groupe de Michael Moynihan, l’auteur de “Lords of Chaos”. Mais loin du Black, il s’agit d'Indus Martial où il récite des textes Nietzschéens sur des boucles de bruitages, avec parfois de la guitare Néofolk et surtout des samples de musique classique connue… Pas beaucoup d’intérêt et franchement connoté.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 794
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 23 juin 2024, 15:36

The Moon Lay Hidden Beneath a Cloud : Amara Tanta Tyri. Paix à l’âme d’Albin Julius décédé il y a deux ans. Le deuxième opus de sa mythique première formation est un fleuron de cette scène Indus néomédiévale, presque Ambient, franchement rituelle et pas encore vraiment martiale ou Néofolk. De nombreux morceaux très courts et assez variés font voyager l’auditeur dans une vieille Europe rêvée. Je comprends que ça puisse susciter des fantasmes politiques, mettre mal à l’aise ou fasciner, surtout qu’ils avaient cultivé le mystère jusqu’à leur séparation. Mais dans son genre, c’est clairement bon.

Severe Torture : Torn from the Jaws of Death. Ils reviennent et ils ne sont pas contents. C’est du Brutal, toujours proche de Vader ou Deicide… pas exactement ce que je préférais à l’époque mais cette formule n’en est pas moins largement plus goûteuse que le Slam devenu entretemps à la mode.

Absolute Body Control : A New Dawn EP. Dernier travail consistant du duo, consécutif aux confinements, ces six titres illustrent une continuité remarquable. En plus de quarante ans d’existence épisodique, ABC est devenu une référence de l’Electro Minimale Synth Pop indépendante.

AA Williams : Forever Blue. La première fois que j’achète quelque chose catégorisable dans le Post-Rock. Du Post-Thrash, du Post-Punk, du Post-Death, j’en avais bien… mais jusqu’à ma première rencontre avec l’artiste en 2019 au Bataclan (!) au hasard d’une première partie, et surtout la terrassante retrouvaille à l’automne dernier, je trouvais ce style trop atmosphérique et mou pour en écouter régulièrement. Il faut dire que l’œuvre d’Alex Williams se ressent beaucoup de sa formation classique, d’une forte influence du Metal, et exprime une sombre mélancolie parfaitement gothique… le vrai, le plus sobre. Et puis elle se fiche de nos classements.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 794
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 27 juin 2024, 22:08

Brutal Truth : End Time. Certains ont critiqué ce virage final vers un Grind Noisy barré (forcément barré). Pour ma part je le trouve cohérent et très réussi, je ne m’ennuie même pas avec le long titre final.

Camerata Medionalense : Atalanta Fugiens. Ils reviennent avec un disque inspiré par un ouvrage éponyme d’illustrations alchimiques du début du XVIIe siècle. Toutes les paroles sont donc en bas-latin. Musicalement c’est un retour au style classique du collectif, mêlant avec une finesse rare classique de la Renaissance et Dark Wave tendance martiale, même si la première partie insiste plus sur le classique et la seconde inversement - sauf le titre final reprenant une fugue comprise dans le livre. Ce n’est pas très long, mais c’est très varié et interprété avec une rigueur de professionnel formé au solfège. Il va m’occuper encore quelque temps.

Buried : Oculus Rot. Le retour des ex-Pyaemia, venus rappeler la recette du Brutal à l’ancienne, sans ses dérivations qui n’ont fait que le ramollir ou le caricaturer. Toute résistance est dérisoire.

La fanfare de reprises Metal (et un peu de Rock) de la place en bas de chez moi. Avant, ils venaient le samedi midi depuis plusieurs années, depuis les beaux jours c’est le soir. C’est assez sympa de se taper MetallicA, Megadeth, RATM, AC/DC, SoAD, Slayer (!), Rammstein et d’autres sous ce format juste en ouvrant ses fenêtres, même si le concept s’est bien répandu maintenant. Pastors of Muppets a été une inspiration majeure pour plein de gens, finalement.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 794
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 01 juil. 2024, 18:18

Clan of Xymox : Exodus. On n'attend plus de grande surprise depuis très longtemps. Il démarre avec un bon single digne des grandes heures des débuts de la reformation, qui annonce que ce quatorzième volume insistera sur les synthés. Ensuite cela s’envase un peu avec des titres lents. Puis, ça repart sur la face b avec des tempos dansants assez efficaces aux premières écoutes. Il y a du mieux par rapport à “Limbo”, sous cette pochette facile mais relativement moderne par rapport à l’esthétique habituelle de Mojca.

Ulcerate : Cutting the Throat of God. Les Néo-Zélandais s’affirment un peu plus comme un modèle de stabilité au très haut niveau, ce renouvellement dans la parfaite continuité d’un coup à l’autre montre parfaitement ce qu’est l’éternel retour. L’insistance sur des tempos lents et les passages aériens font de ce septième album le plus Sludge, le plus Neurosien depuis bien longtemps.

The Grieving Process : Assimilated Deformation. Gros mini ou petit album, c’est le principal vestige d’un groupe de la côte est séparé depuis un moment maintenant. J’avais bien aimé le growl nature et les riffs à la Cryptopsy et Misery Index, à l’époque. Beaucoup y voyaient du Deathcore. En tout cas maintenant je ne supporte plus cette caisse claire aigrelette - si à la mode par ailleurs.

Modern Cubism : Tout le firmament autour. Le second album studio s’attaque à l'œuvre du poète Belge du XXe siècle Norge, avec le soutien de sa famille. Le vocabulaire de l’auteur est simple, mais ses vers portent à la réflexion et à un certain amour des beautés simples de l’existence, qui vaut le détour. L’arrangement Electro, bien qu’assez basique, y donne une tonalité particulière.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 794
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 05 juil. 2024, 22:28

Machine Head : The Blackening.L’album de la décennie” est franchement surcoté. Il n’a pas la rage des débuts, ni l’émotion du précédent comme du suivant. J’attends la reprise finale de “Battery” pour avoir une érection franche… Prendre le virage du Metalcore était la meilleure chose à faire pour conquérir une autre génération, mais je ne vois toujours pas ce que ce disque mollasson et fadasse a de génial.

Joy Division : Permanent. Cette autre compilation est d’intérêt limité pour ceux qui possèdent déjà la discographie du groupe, il n’y a qu’un titre inédit et une version légèrement remaniée de “Love Will Tear Us Apart” comme nouveautés.

Coroner : Death Cult. La première démo est légendaire, avec Tom G Warrior au chant. Elle n’a rien perdu de son impact, c’est du très haut niveau comme peu de débutants y parviennent.

Deviant Process : Nurture. C’est bon d’y revenir, je l’avais un peu oublié et c’est pile mon style de Death technique mais bien assez velu, intense voire capiteux musicalement. Les morceaux relativement longs n’y perdent pas d’agressivité, mais il manque juste un ou deux titres facilement mémorisables, ou le riff qui colle à jamais au cerveau, pour se hisser au niveau d’un chef-d’œuvre.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 794
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 09 juil. 2024, 13:03

Nitzer Ebb : Basic Pain Procedure. Au stade de ce premier album (augmenté d’un petit live de bonne qualité), ils étaient aussi précoces qu’Emperor ou Sepultura dans d’autres genres. Cela ressemblait beaucoup à DAF, et pas encore à quelque chose d’aussi testostéroné que la suite.

Hyperdontia : Harvest of Malevolence. Je le teste au cas où. C’est sans surprise mais je trouve qu’ils progressent quand même. Cette scène Danoise apparue est une des meilleures choses qui soit arrivée à la famille extrême ces dernières années.

Morgue : Close to Complete Darkness. Venu rapidement après le réenregistrement du précédent et le lancement d’un nouveau projet parallèle, il se révèle comme une bonne synthèse des diverses influences et périodes de l’institution cévenole : le tempo ultra brutal des débuts, la saleté massive et Noisy, et surtout les constructions dissonantes mais à la mode Black, inspirées de Deathspell Omega. Quelques riffs sont mémorables, et le chant est revenu au guttural pur. Il mériterait de ne pas être négligé entre toutes les sorties du moment.

Skemer : Toasts & Sentiments. Il est étonnant qu’un membre d’Amen-Ra se lance dans un projet aussi différent. Il est avec le mannequin Kim Peers qui ne se limite pas à chanter. C’est de la Cold Wave romantique mais relativement sèche et dure, à la Belge, Je n’ai pas le coup de foudre, mais c’est pas mal.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 794
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 14 juil. 2024, 13:53

Haemorrhage : Loathesongs. Les reprises formant l’essentiel de ce court album reflètent bien les influences du groupe, tirant vers le Black, le Punk et le Death Suédois au-delà du Goregrind. Quelques compos originales font la rallonge. Avec un bon mix et une bonne pêche, les Madrilènes taillent bien dans le gras sur ce coup.

Brendan Perry : Songs of Disenchantment. Dix reprises de rebetiko, musique qu’il a découverte dans son enfance en fréquentant la communauté grecque d’Australie. C’est dommage de les chanter en anglais, mais il a peaufiné un son cristallin et son plaisir à l’exercice est communicatif.

Jigsore Terror : World End Carnage. L’unique album de cet amusement parallèle de membres de Birdflesh et General Surgery, qui commence à approcher des vingt ans. Moins humoristique que l’un et moins viandard que l’autre, ce Grind Death un peu Crust et fort abrasif peut plaire à pas mal de monde et n’a pas du tout vieilli.

Twin Tribes : Shadows ; Ceremony. Le duo Latino Texan est rapidement devenu l’une des têtes de gondoles de la dernière génération Post-Punk Dark-Wave, et ils vont sillonner la France à la rentrée. Je n’avais jamais vraiment essayé et c’est vraiment emblématique de la tendance actuelle : du Cure avec force réverbe. Sympathique, mais pas de quoi avaler les kilomètres de mon point de vue.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."


Revenir vers « Discussions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités

cron

Who Is Online

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités

Birthday

Aucun membre ne fête son anniversaire aujourd’hui.

Contact Us