• metalnews.fr

Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Pour tous les débats et discussions autour de la musique...
Jefflonger
Messages : 92
Inscription : 08 déc. 2016, 17:35

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar Jefflonger » 12 déc. 2020, 18:47

Verthebral : Abysmal Decay. Venu du Paraguay (autant dire de nulle part, mais quand même d’Amérique du Sud ce qui n’est pas anodin pour un fan d’extrême), ça nous balance du Death méchant à la Morbid Angel période “A” (avec des traits de Deicide ou Hate Eternal), avec des riffs et une production étonnante qui reconstitue à s’y méprendre le son du Morrissound de l’époque. Il ressemble assez au nouveau Skeletal Remains.

Je viens de commander Verthebral, un peu d'exotisme ne fait pas de mal

Avatar de l’utilisateur
Simony
Messages : 715
Inscription : 09 juil. 2016, 13:58
Localisation : Grand Est

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar Simony » 13 déc. 2020, 16:39

Angellore > Rien ne devait mourir : retour sur cet album magnifique !
Paradise Lost > Icon : inutile d'expliquer pourquoi on l'écoute, un classique !
All is well that ends in hell

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 16 déc. 2020, 20:00

Un retour sélectif sur mes achats métalliques de cette année pour faire le bilan annuel… Hors Metal ce sera beaucoup plus simple, et pour les concerts je vous dis pas !

Belenos : Argoat. Je ne suis pas fan de Black pur, mais je préfère de très loin la démarche plus sombre et extrémiste des Bretons pour mêler Metal et musique Folk que toute la scène finlandaise de surdopée au Heavy Power festif.

Prong : The Cleansing. Grand classique du Thrashcore des années 90, bien qu’il ne puisse prétendre à mon goût aux places de tête d’un classement. Tommy Victor avait de l’ambition et a tenté ensuite une évolution intéressante vers l’Indus.

Coroner : RIP. Un autre classique, du Thrash tout court cette fois. Son inspiration puisée dans le classique baroque et la maîtrise des Trois Suisses ont laissé un apport inoubliable malgré une production aujourd’hui datée.

Klinik : Nineties. Ressortie au moment où arrive le nouveau Dive, cette quatrième compile est consacrée cette fois aux années où Marc Verhaeghen a maintenu la marque en solo après le départ de Dirk Ivens (pour fonder Dive...). Cette période d’Electro Indus Ambient est potable malgré les limites du style, ce format abrégé évitant l’indigestion d’une décennie productive (autre trait habituel de ce format).
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 20 déc. 2020, 12:10

Psycroptic : The Watcher of All. Difficile de n’avoir que deux titres à juger. Mais les Tasmaniens s’y montrent plus bourrus et modernes que d’habitude. C’est peut-être le début d’une légère inflexion qu’ils ont voulu sceller par cet EP comme un avertissement pour la suite.

Dive : Where do We Go from Here ? Un bon disque, assez court, dans la pure tradition Electro-Indus rythmée, froide et épaisse du projet. Les rares paroles collent bien aux temps qui courent. Les vieux fans longtemps frustrés le renfileront avec plaisir comme de vieilles chaussures, et pour les autres cela peut être l’occasion de découvrir.

Spinningheads : Change the Game. Né autour d’anciens de Tantrum et Morgue, ce groupe laissa un unique album de HC New School Noisy et un peu plus, avant de se séparer au moment où une évolution se dessinait par des titres qui n’ont jamais dépassé le stade du live. Je les ai souvent vus et plusieurs membres sont toujours impliqués dans la scène, c’était un peu le groupe phare de la scène locale avant que d’autres camarades ne percent réellement quelques années plus tard (Verdun, Stuntman, Goodbye Diana, Marvin, etc). Quinze ans après, l’album est toujours bon même s’il est très classique.

Chimaira : l’album éponyme. Le mieux, pour survivre à un chef-d'œuvre, est d’en pondre un autre. Avec l’aide de Kevin Talley et toujours Colin Richardson, celui-ci déploie une puissance plus réfléchie, un peu moins directement agressive.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
Simony
Messages : 715
Inscription : 09 juil. 2016, 13:58
Localisation : Grand Est

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar Simony » 20 déc. 2020, 12:50

OPETH _ Morningrise : mais quel album !
IRON MAIDEN _ Killers : oui on ressort un peu les classiques
CYPRESS HILL _ Black Sunday : c'est du Hip-Hop d'accord mais j'aime bien l'ambiance de ce groupe. C'est d'ailleurs le seul qui trouve grâce à mes oreilles dans ce style.
All is well that ends in hell

Avatar de l’utilisateur
Jus de cadavre
Messages : 332
Inscription : 30 oct. 2016, 18:04
Localisation : Rennes / Vitré

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar Jus de cadavre » 26 déc. 2020, 18:11

INQUISITION - tout
Ce groupe me fascine, il y a quelque chose de magique dans leur musique. Mon plus grand coup de coeur Black Metal de ces 10 dernières années...
"If you want a picture of the future, imagine a boot stamping on a human face, forever."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 26 déc. 2020, 23:35

Merciless : The Awakening, The Treasures Within. Les deux premiers albums du groupe Suédois homonyme de nos Alsaciens, dont le tout premier était sorti sur le label d’Euronymous. Ce Death-Thrash n’a rien d’original mais on retrouve le son d’une époque.

Napalm Death : Time Waits for No Slave. Dans la droite lignée des précédents, cet album reste encore plein de rage et inspiré, à défaut d’avoir apporté beaucoup de nouveauté par rapport aux autres.

Detachments : Lost Patrols Pt 1. Cette compilation de brouillons parfois très aboutis parmi une majorité d’ébauches laisse des regrets. Déjà, si le chant était un peu plus chargé et pas mis simplement pour marquer la ligne sur le patron, on en aurait moins.

Coroner : Punishment for Decadence. C’est peut-être l’album le moins marquant de Coroner de par sa grande proximité avec le précédent, mais c’est l’un des plus efficaces qui soient en matière de Techno-Thrash pourtant.

… et les best of annuels de No Clean Singing et de sites musicaux non Metal, pour voir si je n’ai pas raté des perles. La première étape consiste déjà en un parcours rapide de l’ensemble et de prendre des noms à réexaminer plus attentivement dans l’hiver. Les pseudo-sélections de trente noms sans commentaires sont sans utilité, qu’il y ait des liens ou pas, ceux qui se contentent de rendre cela mériteraient sanction !
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
Simony
Messages : 715
Inscription : 09 juil. 2016, 13:58
Localisation : Grand Est

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar Simony » 30 déc. 2020, 23:09

TYPE O NEGATIVE _ Bloody Kisses : album magistral
TYPE O NEGATIVE _ October Rust : album magistral
CRETUS _ Dux Mea Lux : un maxi que j'avais acheté sur un coup de cœur, un bon Heavy Rock qui me rappelle beaucoup l'énergie d'un UGLY KID JOE qui fricoterait avec les sonorités les plus lourdes. Je n'ai plus jamais entendu parlé de ce groupe Canadien il me semble, dommage cet EP annonçait d'excellentes choses.
AC/DC _ Ballbreaker : après l'album live, c'est cet album qui m'a remis sur le chemin des Australiens et je garde une tendresse pour cet album qui renferme quelques pépites bien plus puissantes que ce qu'ils proposent habituellement ("The Furor")
IRON MAIDEN _ The Final Frontier : je l'avais un peu délaissé mais je le trouve très cohérent et avec de très bons titres dessus. Bon de toute façon je suis fan de ce groupe donc avis assez peu objectif !
ABIGOR _ Totschläger - A Saintslayer's Songbook : le nouvel album que je ne vais pas tarder à commander. Ce groupe est juste énorme.

Découverte au hasard sur YouTube :
GÄRGÄNTUÄH _ Dödenlicht : du Black Metal de fort belle tenue. C'est bien haineux avec un soutien des synthé très bien intégré au reste et quelques voix monolithiques vraiment intéressantes. La première démo des Néerlandais est sortie en cassette chez New Era Productions et une sortie vinyle semble se profiler. A suivre.
All is well that ends in hell

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 01 janv. 2021, 19:55

Empalot : Tous aux cèpes. Godzilla avait ce projet parallèle, dont c’est le seul véritable album, sorti avec retard entre “Terra Incognita” et “The Link” sur un pied plus réduit. Au moment de lancer Gojira au niveau international, Empalot a été définitivement abandonné. Reprenant le nom d’un quartier de Toulouse dont ils voyaient le nom sur l’échangeur du périphérique quand ils y passaient, les frères Duplantier et leurs collègues disaient faire du “Terroir Metal”. Concrètement, c’est plutôt du bon Metal fusion foutraque à la Mr Bungle et Carnival in Coal, inspirée par leurs souvenirs d’adolescence campagnarde aux confins de la forêt des Landes. Il paraît que les concerts étaient assez théâtraux, incluant mise en scène, costumes et sketches en interludes. Une réédition de la courte intégrale serait une bonne idée, je suis sûr que ça se vendrait très bien dans le monde entier vue la notoriété conquise par Gojira.

Master : Master. Parmi les premiers classiques fondateurs du Death Metal, Master était bien D-beat et faisait le pont vers Motorhead et Discharge au-delà du Thrash… mais ce n’est pas franchement l’un des plus marquants à l’arrivée, par manque cruel de riffs.

Cryptopsy : Blasphemy Made Flesh. Malgré un son de batterie détestable (à mon goût) et quelques facilités de débutants qu’ils étaient, ce premier album venu du pire creux de la vague des années 90 a ses bons moments qui justifient qu’il ait été réédité.

Wake : Confluence. Un mini de trois titres pour bien confirmer, si besoin était, qu’il n’y aura pas de retour en arrière.

The Klinik : Live at Wave Gotik Treffen 2004. Ce live tout à fait officiel rend compte d’un concert lors d’une reformation ponctuelle avec Dirk Ivens, empruntant donc au répertoire classique du projet, démontrant admirablement combien on peut faire fort avec peu. Pris directement à la table de mixage, on n’y entend que très peu le public ce qui fait un peu concert retransmis en période de confinement.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 07 janv. 2021, 20:02

Chimaira : Resurrection. L’album le plus ambitieux et le plus varié, très brillant, marqué par le retour du batteur historique et des synthés.

Spectres. À Vancouver il n’y a pas que de l’Electro-Indus et le fou Townsend, ce groupe-ci fait du Post-Punk insistant sur le deuxième terme, très proche de ce que font en France Frustration ou Rendez-Vous. Quoique, le dernier album recherche plus d’émotion.

Skelethal : Unveiling the Threshold. Beaucoup de groupes du revival courent après Entombed, Grave, Dismember et Carnage, mais avec ce Death violent et putride, jouant savamment de la HM-2 et du vibrato, ces compatriotes pourraient régner sur la Suède comme les Bernadotte ! Ils ont su capter certaines subtilités notamment dans les quelques parties acoustiques.

Detachments : Chain of Command. J’avais très mal reçu cette compilation de quelques titres nouveaux suivie de beaucoup de raretés plus anciennes, car les inédits n’étaient encore une fois que des ébauches de Synth Rock faites seul, assez molles avec un chant très grave n’arrangeant rien. Mais il y a quelques bonnes idées dans le tas qui avivent les regrets. Et il y a aussi un remix par feu Andrew Weatherall.

Plague : Portraits of Mind. Les Athéniens atteignent dès ce premier coup un très bon niveau de Death de l’ancienne école, situé précisément entre Death, Massacre et Morgoth, avec une sincérité qui les affranchit des effets pervers qu’aurait une inspiration trop copieuse. Il va pas mal tourner.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
gabalgabow
Messages : 327
Inscription : 20 mai 2017, 16:38

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar gabalgabow » 08 janv. 2021, 13:31

En écoute:
CATHETER/ LAUGHING DOG Split tape
Du grindcore/ death grind qui claque pas mal!

https://youtu.be/564xFQ6_1jY
Underground tape label/ webzine/ Distro:
http://nihilistic-webzine-distro.fr

Avatar de l’utilisateur
Simony
Messages : 715
Inscription : 09 juil. 2016, 13:58
Localisation : Grand Est

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar Simony » 11 janv. 2021, 08:17

TYPE O NEGATIVE _ Slow Deep And Hard : amis de la poésie, bonsoir !
THE SMASHING PUMPKINS _ Mellon Colie And The Infinite Sadness : j'ai mis beaucoup de temps à l'apprécier et même si je ne l'écoute pas souvent, les 2CD passent bien quand même
MOTÖRHEAD _ Overnight Sensation : clairement un excellent album et pas seulement un album de plus de la part de cette légende.
THE CURE _ Seventeen Seconds : il est parfait ! Le son, les compositions, tout est excellent.
NOMAD SON _ First Light : en en parlant il y a peu avec un copain, j'ai eu envie de me le réécouter. En effet, je ne me rappelais plus de ce chant forcé. Dommage, cela reste un bon album tout de même.
All is well that ends in hell

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 13 janv. 2021, 00:01

Napalm Death : Utilitarian. Cet album clôt magistralement la longue période de Grind Death Punky reprenant les patrons d’”Utopia Banished” sur une production légèrement compressée, en y greffant de petites expérimentations comme ce saxo martyrisé parfaitement pertinent de John Zorn ou quelques vocaux clairs mieux utilisés qu’à une certaine époque.

Verthebral : Regeneration. On comprend que les chasseurs de tête de Transcending Obscurity se soient arrêtés sur cet excellent début, totalement axé déjà sur un Death de tradition Floridienne recréant à s’y méprendre le son du Morrissound avec une écriture qui soutient la comparaison trente ans plus tard avec les grands classiques, malgré peut-être un affaiblissement véniel sur les derniers titres.

Des révisions d’achats de l’an dernier et des retours sur des sorties que je n’avais finalement pas achetées. Par exemple Ulthar est pas mal, proche de plusieurs groupes que j’écoute, mais ce pied dans le Black Metal donne des émotions différentes qui ne m’intéressent pas trop.

Coroner : No More Color. Délaissant le néobaroque et ne versant pas encore dans l’expérimental, cet album est le plus sobre de Coroner, un modèle intemporel de Thrash un peu technique mais parfaitement efficace.

Découverte de Raskolnikov tandis qu’on attend fiévreux le retour d’un autre groupe de Post-Punk Genevois… Ce trio mérite de sortir du lot dans la florissante scène Cold Wave du 21e siècle, même si j’y trouve plus de dandysme que de mélancolie. Peut-être qu’en insistant...
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 16 janv. 2021, 22:06

Autodafeh, de l’EBM old-school de Suède qui rendait un hommage idolâtre et obsessif à Front 242 sur ses premiers albums là où la plupart lorgnent bien plus vers Nitzer Ebb et DAF. Et puis ils s’enlisèrent dans un renouvellement maladroit par la Future Pop la plus pataude.

Glorious Depravity : Ageless Violence. Avec des membres de Pyrrhon, Woe, Mutilation Rites, Unrest et autres groupes, cette superformation balance du gros Death brutal à la Morbid Angel, Deicide, Suffocation, Cannibal Corpse, plutôt que les influences citées officiellement. Ce n’est pas original mais c’est correctement fait.

Cryptopsy : None So Vile. L’un des chefs d’oeuvre de Cryptopsy et un classique éternel du Death Metal, alliant comme jamais brutalité et mélodie, créant cette intensité qui fait que nous aimons ce style, ces disques d’une bonne demi-heure qui nous éreintent autant qu’un grand album de musique “normale” qui dure le double.

Chimaira : The Infection. Tentant une nouvelle avancée sous l’influence du Metalcore, les Ohioains offraient un disque massif et lent, avec beaucoup de breaks, lourd comme jamais… et patatras ! C’est indigeste, barbant. Le charme se rompit pour bien des fans qui restaient nombreux, et comme le métalleux pardonne rarement le premier coup de faiblesse des groupes qu’il a connu en pleine gloire, Chimaira passa le reste de sa carrière à courir après cet accident, selon une histoire répétée tant de fois.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 20 janv. 2021, 23:29

Soft Kill : Dead Kids, RIP City. Finalement cet album virant vers un Post-Punk Shoegaze tristounet mais allégé offre quelques bons moments à côté de titres plus faibles. Le problème est que Tobias Grave a déjà sorti des choses bien marquantes dans un passé encore récent et qu’on est habitué à une certaine exigence dès qu’il bouge… et parfois à quelques déconvenues aussi.

Paean : Livium. Le mini album inaugural d’un groupe Estonien, qui s’avançait brillamment sur les brisées d’Opeth ou Edge of Sanity. Ils m’ont réconcilié avec ce style au moment où je m’allais m’en éloigner du fait des évolutions de ses têtes de file.

The Faceless. Avec leur Deathcore Prog Technique un peu Djent ils résument assez bien les tendances de la dernière décennie, bien qu’un plat mélangeant trop de choses n’ait plus beaucoup de goût au final. La reprise de “Shake the Disease” (Depeche Mode) résume assez ce qu’ils veulent faire. The Faceless annonçait des groupes un peu plus directs comme Allegaeon. J’aime bien Abhorrent, le groupe de Death plus pur de leur ancien batteur Lyle Cooper.

Napalm Death : Apex Predator - Easy Meat. C’est effarant de pousser encore son niveau après tant d’années, quand on a acquis un statut qu’il suffirait d’entretenir pour combler de nombreux fans. Le son n’était pas aussi puissant depuis quinze ans. Napalm revenait plus enragé que jamais, encore plus Punk et encore plus tenté par l’Industriel. Un bel adieu pour Mitch Harris (qui écrase d’ailleurs complètement Shane Embury dans le mix), sur l’un des meilleurs albums après une discographie déjà monumentale.

The Klinik : Eat your Heart Out. Pour cette reformation du duo, ils étaient revenus plutôt au style des origines inspiré plus franchement de l’Indus avec un son plus compressé, presque plus doux. L’album est court mais rappelait pour l’éternité la personnalité à part d’un des groupes les plus intéressants de la première scène EBM, en plein revival (le titre annonce suffisamment la couleur).
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 23 janv. 2021, 19:02

Agressor : Symposium of Rebirth remasterisé. Voilà un album qui gagne beaucoup à l’actualisation sonore. À l’époque c’était un point faible de tout ce que sortait Agressor, même dans son contexte. Je n’ai jamais énormément adhéré à ce Death Thrash constellé d’expérimentations médiévales diversement inspirées, mais ils étaient parmi les pionniers en France et dans le Midi : l’un des tous premiers à faire du Death Metal, le premier signé sur un label étranger et l’un des premiers à oser un mélange. Et c’est logiquement aussi l’un des tous premiers groupes de Metal indépendant que j’ai vu sur scène à l’époque.

Coroner : Mental Vortex. Quelle claque, encore aujourd’hui ! Le virage osé vers un Thrash expérimental n’a rien perdu de sa pertinence, car il s’accompagnait d’un épurement de certaines formes et ne prétextait aucun ramollissement. On aime encore plus Coroner pour avoir emmené et convaincu ses fans dans des terrains peu connus à l’époque, c’était comme une nouvelle grande découverte.

Aepoch : Aepochalypse. Beaucoup de commençants qui aspirent à faire du Death technique sonnent comme du bourrin plus recherché que d’habitude. C’est bien le cas de ce mini inaugural, malgré un titre en deux parties qui annonçait l’intention de fond. Avec ses versions démos en doublon et sa reprise de Death, il tire une durée comparable à celle d’un vrai album. Mais surtout, ça emballe sans difficulté.

Camerata Mediolanense : Musica Reservata. D’entrée il s’agissait de fonder une esthétique exigeante, élitiste, en mêlant musique de la Renaissance à grandes voix expressives (encore qu’elles puissent parfois surprendre à ce titre), motifs Néo Folk martiale et Néoclassique franchement gothique, avec plein d’instruments inattendus, sur des paroles en Italien. C’est encore un bel exemple de tension fructueuse entre la formation classique de la chef de projet et les styles de prédilection de ses collaborateurs. Ce premier album m’avait d’abord suscité une étrange attirance sur un terrain que je n’apprécie qu’en surface habituellement, mais il me plonge de plus en plus profondément à chaque audition.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 27 janv. 2021, 13:34

Baest. Parallèlement à une bande de jeunes groupes Danois particulièrement sombres, eux reprennent plutôt le style plus traditionnel d’Illdisposed et d’un croisement entre la vieille école Suédoise classique (particulièrement Bloodbath) et Bolt Thrower. De quoi séduire du monde.

Mekanik Disorder : Cold & Strong. On ne s’attend pas à voir ça surgir d’Andalousie. Le projet de Cesar Cruz propose une EBM traditionnelle mélodique coupée à l’Electro minimale, en quatre langues différentes selon les titres. C’est sobre et frais, pour nuancer un peu la notice d’emballage, et je l’avais bien usé à la découverte car il est évident que nous avons écouté en grande partie les mêmes classiques (enfin, surtout lui quand même !).

Asphyx : Necroceros. Il n’y a plus d’effet de surprise ni d’attente fébrile maintenant. La première face montre un groupe qui maîtrise ses bases sans avoir à pousser dans le rouge, à un tel point que ça manquerait d’agressivité. Ce point se corrige sur la seconde face et on est sans conteste en présence d’un bon album, même si ce n’est peut-être pas le meilleur de la période de reformation définitive. Le registre historique, que Martin van Drunen ne peut plus épancher dans feu Hail of Bullets, est abondamment utilisé (ce qui me va très bien).
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 30 janv. 2021, 23:28

Aepoch : Awakening Inception. L’unique album complet des Canadiens (Ontariens malgré leur style qui laisserait présumer qu’ils viennent de l’est de la rivière des Outaouais). Leur Death technique-mais-agressif plaira aux fans de Neuraxis, Obscura, la seconde moitié de carrière de Death, etc.

Necrophagist : Epitaph. Le travail de Muhammed Suicmez a influencé un wagon de groupes que j’écoute, et pourtant je n’ai jamais été emballé par ses soli à rallonges omniprésents sur des sentiers parfois peu conventionnels. En live, le déclic ne s’est pas produit. Je retente, sans plus de succès.

Camerata Mediolanense : Campo di Marte. Démarrant sur des compositions lentes et contemplatives quelque soit le style, ce deuxième album est exigeant à l’approche malgré un choix de continuité. Mais les titres finaux sont plus emballants et deux même franchement marquants.

Et d’agréables réexamens d’achats récents.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
Simony
Messages : 715
Inscription : 09 juil. 2016, 13:58
Localisation : Grand Est

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar Simony » 01 févr. 2021, 16:54

BLACK SABBATH _ Sabbath Bloody Sabbath
MEGADETH _ Rust In Peace
THE GREAT OLD ONES _ EOD
All is well that ends in hell

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 05 févr. 2021, 23:02

Chimaira : Coming Alive. Le disque audio du dvd live, reprenant un concert de Noël dans leur fief de Cleveland. La programmation est copieuse, l’interprétation massive dans l’esprit de l’album précédent sans dénaturer toutefois les titres plus anciens. Qu’est-ce que ça nous manque (les concerts et Chimaira) !

Cryptopsy : Whisper Supremacy. Cet album reste pour moi un repère, un étalon pour le Death brutal comme technique prouvant que tout cela est bien musique, à un point d’intensité et de puissance rarement atteint. Aussi important que les classiques venus dix ans avant. On retient souvent aussi le chant plus “coreux” de Mike diSalvo qui rappelle au surplus qu’un bon growl nature sera toujours plus marquant qu’un beuglement pitché de partout. Une bonne partie de ma discothèque actuelle est issue de la rencontre avec ce disque, bien que j’écoutais déjà du Death Metal depuis quelques années quand c’est arrivé.

Aeternam. On passe de Montréal à Québec avec ce groupe que je ne connaissais pas franchement malgré mon attention supposée envers cette scène… et qui fait du Death Folk oriental. Le dernier opus de 2020, le plus ambitieux, pourrait passer pour un album caché d’Orphaned Land avec un coup de mou d’inspiration (Kobi Farhi est d’ailleurs invité). Les précédents servent du Death Thrash avec des orchestrations Behemothesques arabisantes, bien produit mais un peu redondant malgré un très bon chant.

Mekanik Disorder : Out of Context. Le second disque tentait une évolution en douceur assez réussie vers une Electro Pop froide mais ornée de bonnes mélodies, de bons motifs de synthé et même d’instruments à corde tout ce qu’il y a de plus organiques par moments. Tout ça toujours en alternant anglais, castillan, allemand et néerlandais. Un bon projet de deuxième division, dont on aimerait avoir une suite malgré les années qui passent.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

GérardKlein03
Messages : 7
Inscription : 03 févr. 2021, 22:30

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar GérardKlein03 » 09 févr. 2021, 09:57

Tout de suite, là maintenant, dès à présent (comment ça, je suis lourd :lol: ),

Ba'a: Deus qui non mentitur

L'album est court mais va à l'essentiel, le chant de Hreidmarr est toujours aussi bon. J'ai une petite préférence pour cet album à celui de Glaciation pour le moment

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 11 févr. 2021, 20:41

Paean : Scorn of Eternity. Pour les déçus d’Opeth, cet album de Death progressif à concept venait à point. Le voisinage géographique, peut-être. Mais les Estoniens montraient une personnalité propre dans les compos et les riffs. Quel dommage que la suite n’ait pu naître !

Napalm Death : Coded Smears and More Uncommon Slurs. La seconde compile d’inédits dans une profuse carrière comblait les fans qui attendaient le nouvel album depuis un certain temps. Elle illustrait aussi l’homogénéité acquise par le groupe sur la douzaine d’années concernées, par opposition à la première.

Camerata Mediolanense : Madrigali. L’album est court et ne propose pas de créations entièrement originales - à part un intermède Ambient. Il y a surtout des reprises de chansons populaires de la Renaissance ou du XXe siècle, avec des arrangements musicaux de poèmes choisis. C’est encore plus hétéroclite que les précédents du fait de l’achèvement sur un titre carrément Electro, mais j’aime le projet d’Elena Previdi à cause de son éclectisme choisi. Ont suivi une quinzaine d’années d’activité très limitée, je suis content de ne pas avoir été fan de la première heure, tiens.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 17 févr. 2021, 13:47

Aepoch : The Scryer. La production n’est pas idéalement réussie pour ce gros mini qui vaut presque un album avec sa demi-heure de durée. Sur le fond c’est toujours du bon Death technique, assez bourrin, avec des compos plus allongées sans y perdre ni y gagner.

Future Faces : Euphoria. Cet album attendu est de saison, glacial, avec une production étouffée, mais épais par la présence de nombreuses couches de synthé qui réduisent la guitare à une portion congrue. Au-delà de cette petite surprise le résultat est situable entre le premier disque de New Order, la trilogie noire du Cure, et même le Dead Can Dance des débuts. Encore qu’il y a des traces incontestables d’EBM à la Klinik. Je pense que ça va me plaire, et donc vraiment pas de remords à en avoir acheté une version digitale de trop.

Asphyx : Necroceros. Les claques attendues font forcément moins mal, mais c’est toujours bon à encaisser. Et dire que pendant si longtemps Asphyx était le symbole de toutes les carrières en dents de scie selon le personnel présent, l’exemple du Death Metal comme mode d’une certaine époque des années 90 vite dépassée...

Talk Talk : It’s My Life. C’était quand même l’une des meilleures choses que nous a laissé la New Wave, bien au-delà de deux gros tubes qui ne sont qu’une pointe émergée d’un superbe ensemble. En plus l’évolution Post-Rock des albums suivants forcera le respect des grincheux.

Chimaira : The Age of Hell. La relance en formation restreinte puisait certes dans le style de l’éponyme et de “Resurrection”, mais restait quand même trop marquée par l’envie de coller au Beatdown et aux breaks adoucissants destinés à un public moins extrême. C’est digeste mais on n’en retient pas grand chose une fois l’album fini.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 20 févr. 2021, 23:03

Coroner : Grin. Le Metal peut être à la fois extrême, expérimental, cohérent et bouleversant. “Grin” en est une preuve et un repère toujours valable (à défaut d’être vraiment comparable à d’autres albums d’autres groupes) qu’il est bon de se reprendre. À cette époque, les mélanges et les prises de risque étaient moins fréquents dans le Metal indé que maintenant.

Cryptopsy : And Then You’ll Beg. Suite fort bienvenue du précédent toujours avec Mike di Salvo au chant. C’est forcément un cheveu en dessous mais c’est comme comparer deux sommets proches sur la même chaîne montagneuse.

Revulsion. Ouh, je vais aimer ce Death Metal Finnois (Finnois car y’a pas un nom à consonance suédoise parmi le personnel), bourrin et old-school mais un peu mélodique par moments. On commande.

Front 242 : Geography. Formé de nombreux petits morceaux instrumentaux et quelques vrais titres avec voix plus élaborés, c’est un album témoin de l’esprit d’une époque unique, où l’on découvrait les potentiels d’appareils encore rudimentaires, sous les influences de Kraftwerk, de l’Indus et du Post-Punk. Le groupe se réfère encore souvent au souffle de ce premier essai, en dépit de ses évolutions futures… ou peut-être justement à cause de cet esprit pionnier.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 26 févr. 2021, 14:29

Oranssi Pazuzu : Valonielu. Ce n’est pas le dernier, je sais. Finalement c’est intelligent de faire du Black Psyché, ça peut plaire à pas mal de gens venant d’horizons différents, du fan d’Enslaved au consommateur de Death Prog en passant par l’amateur de Stoner un peu couillu, voire celui de Death Sludge à côté du Beumeu cérébral élitiste...

Verthebral : Regeneration. Avec les imperfections typiques d’un premier essai, ce son qu’on croirait réglé par Scott Burns, le choix d’un Death pur de tradition et ce growl naturel, on se croirait en 1992 quand on repérait un bon nouveau groupe dans le flot des sorties mensuelles d’un style en pleine bourre !

Massacra : Sick, Enjoy the Violence. à la suite de la vidéo de David Martin mise en avant-première sur Metalnews. Je suis arrivé dans le Metal extrême au moment où le groupe arrêtait, et j’ai découvert pour de bon trop tard. Je ne trouve pas le virage Thrashy Rock spécialement emballant, et tellement typique des années 93-94 quand un paquet de combos de Death ont voulu sortir de leurs bases, on dirait même carrément du Gorefest. Mais avant, c’était intensément bon, proche de Verthebral d’ailleurs.

Camerata Mediolanense : Vertute, honor, bellezza. Après quatorze ans de quasi-absence puis de préparation laborieuse, ce retour reprenait les mêmes ingrédients que jadis, mais en poussant plus la part Gothique sous différentes formes (Electro, Rock, Ambient, Indus, Dark Folk martiale, etc, etc...) par rapport à la part musique de chambre, autour de textes empruntés à Pétrarque. Même si les apports modernes sont assez classiques, cela crée un mélange à la saveur différente d’avec la première période, qui peut dérouter certains mais qui n’est nullement kitsch à la mode du Nord des Alpes… En tout cas moi je tiens ce disque pour un chef-d'œuvre puissant, certains titres me mettent les poils à la verticale !

Et diverses sorties Death Metal du moment. Certaines commandes sont en cours mais ça va mettre plus de temps qu’avant.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 03 mars 2021, 13:59

Ulcerate : Stare into Death and Be Still. Au fond, Ulcerate a toujours sorti des disques de qualité très régulière et la différence tient à quelques détails qui peuvent faire passer l’un ou l’autre un peu en-dessus ou en-dessous de la pile. Cela dépend aussi de où est-ce qu’on en est par rapport à tout ce style au moment où il sort, subconsciemment.

Impaled Nazarene : Suomi Finland Perkele, Ugra-Karma. Il n’y a aucun second degré mais c’est pourtant jouissif à ce niveau, autant que le mix Punk et Black est efficace. Je découvre d’ailleurs une reprise de NON dans le tas.

Napalm Death : Throes of Joy in the Jaws of Defeatism. Ce rapprochement vers l’Industriel et le Noise, certes présent depuis longtemps aux marges de la production de Napalm Death, les fait encore grimper d’un demi-étage après 35 ans de carrière. C’est encore plus puissant, plus ample, plus crade et déterminé.

Future Faces : Euphoria. J’y reviens à réception de l’album physique, parce qu’il m’a finalement emballé, après un petit temps d’adaptation à ce son étouffé. Il retrouve la recette du vieux Clan of Xymox avec une écriture actuelle. Autrement dit, un Post-Punk très froid où les synthés ont la part belle, façon “Closer” et New Order des débuts, avec une pointe d’EBM traditionnelle à la place des influences Disco, qui réunit des mondes proches mais habituellement parallèles.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
Simony
Messages : 715
Inscription : 09 juil. 2016, 13:58
Localisation : Grand Est

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar Simony » 05 mars 2021, 14:03

OXIPLEGATZ _ Sidereal Journey : ce doit être l'âge car à l'époque j'avais trouvé ça plutôt bidon comme album. Désormais je lui trouve une qualité de composition et un sens de mélodie qui me plait bien.
GOJIRA _ The Way Of All Flesh : le dernier album du groupe qui ait provoqué l'envie d'achat chez moi. J'avais cependant presque oublié combien il regorgeait de riffs bien Death Metal.
BATHORY _ Under The Sign Of The Black Mark : il est bon de replonger dans des classiques de temps en temps et celui-ci en est un pour moi.
NAWAHARJAN _ Lokabrenna : j'étais complètement passé à côté de cet album de Black Metal. On retrouve dans ce groupe Skandaz, un ex-ACHERONTAS (live) et ex-CHTHONIC CULT. Et bien vous m'croirez, vous m'croirez pas, ça s'entend ! Excellent album !
SARGEIST _ Unbound : j'aime vraiment bien le virage pris par ce groupe avec cet album. Certes, c'est plus facile d'accès mais là aussi, il y a un sens du riffing qui est vraiment bon !
All is well that ends in hell

GérardKlein03
Messages : 7
Inscription : 03 févr. 2021, 22:30

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar GérardKlein03 » 06 mars 2021, 18:27

The night flight orchestra: Internal affairs
Premier album d'un groupe monstrueux.

Moonspell: Heritage
J'ai préféré l'écouter en ligne pour me faire mon avis car cet album représente encore une évolution pour les portugais. Peu de chant extrême, plus aérien mais l'ensemble est cohérent. A réécouter, c'est pas mal du tout même si ça ne sera pas aussi bon qu'Extinct.

Therion: Leviathan

A force d'écoute, je dois admettre qu'il est plutôt bien, même si on n'arrive pas au niveau de Theli et Vovin mais après plusieurs années expérimentales (j'ai à peine écouter le précédent , triple album, difficilement digeste), ça fait du bien de retrouver le groupe dans ce qu'il sait faire de mieux.

Tribulation: Where the gloom becomes sound

Un groupe coup de coeur depuis peu, ce mélange entre chant extrême et esthétique gothique est excellent.

Epica: Omega

1 écoute pour l'instant, ça sonne très bien, très épique et symphonique. Ils maitrisent le sujet.

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 09 mars 2021, 20:04

Chimaira : Crown of Phantoms. Réalisé avec un personnel presque entièrement nouveau alors que le groupe avait perdu l’attention générale, c’est pourtant un bon disque qui renoue avec le style classique de l’album éponyme. Je me souviens : nous étions d’accord à ce sujet avec Mikaël “Bleu” de Season of Mist et Miserable Failure la dernière fois que je l’ai vu.

Massive Attack : Blue Lines, Mezzanine. Beaucoup de mes copains non metalleux écoutaient le trio (élargi) de Bristol dans ma jeunesse, c’était rare de passer à côté en soirée. Ceci dit, même si les racines Hip Hop et Dub étaient loin de mon univers, la qualité immersive, la lourdeur puissante de leur son et l’excellence des collaborations invitées ne pouvaient laisser indifférent.

Opprobrium : Serpent Temptation + Supernatural Death. En réalité, c’est le premier album de l’Incubus de Floride dans la version avec Scott Latour au chant, réédité avec la démo antérieure par Relapse. Le chant encore clair tourne cette version vers les racines Thrash de cette période où tout commençait.

Front 242 : Back Catalogue. Cette compilation du premier album et surtout des minis qui l’ont suivi est essentielle. Si tu n’aimes pas ça, tu n’aimes pas l’EBM ! Les tâtonnements expérimentaux se structurent à mesure autour d’un rythme binaire devenu central, avec une inspiration harmonique venue du Post-Punk d’outre-Manche et une imagerie mili en voie d’affirmation.

Et du Death Metal en vrac. Ad Nauseam brise les clichés d’une scène Italienne hyper homogène, ils ont beaucoup écoutés Gorguts et du Jazz. Firespawn, qui avait l’intérêt pour les fans d’Entombed aujourd’hui endeuillés de proposer un Death plus pur et lourd sans les prendre à rebrousse-poil.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 13 mars 2021, 22:44

Pharmacist. En un an et demi d’existence, ces Japonais ont déjà une discographie conséquente. C’est normal, c’est du Gore Death Metal à la Carcass période “Symphonies…” et compagnie. Cela rappelle une époque où ce genre avait plus de visibilité.

Revulsion. Si l’on est intrigué par la maîtrise démontrée par ce premier album, c’est parce qu’il est l'œuvre d’un groupe existant depuis une dizaine d’années qui a bien pris son temps. Pourtant, ce n’est que du Death 24 carats, sans aucune fioriture ni le moindre commencement d’effet. Ce choix amène à se concentrer sur les compos, qui sont suffisamment variées pour qu’on ne s’ennuie pas sur une grosse demi-heure au tempo généralement médian. Le son naturel laisse les cordes des guitares un peu relâchées à la façon du Sludge, ce qui crée un léger brouillard de bon effet.

Un vieux petit live d’Angelo Branduardi. Au-delà de la première image de chanteur pour enfants qui lui colle à tort, c’était surtout l’ultime troubadour. Son Rock-Folk-Prog médiéval reste une bonne illustration de l’esprit des 70’s, capable d’attirer quelques fans du Zeppelin.

Camerata Mediolanense : Le vergini folli. Au lieu d’un album à l’architecture globale pensée, pour la première fois ce sont des titres écoutables sans ordre particulier, mais unis par deux choses. D’abord les textes : uniquement des poèmes d’amour en Italien, avec encore du Pétrarque mais aussi des auteurs moins connus. Musicalement, le piano prédomine l’accompagnement ce qui rend le propos plus intime et homogène, mais l’appauvrit un peu aussi malgré des compos assez réussies (une formation classique peut servir) et une interprétation engagée.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 18 mars 2021, 22:51

Coroner. La compilation éponyme finale, embrochant ensemble des titres inédits encore plus atmosphériques que ceux de “Grin”, des autoreprises, des interludes, des reprises et des remixes. Cela consolait un peu le fan.

Verthebral : Abysmal Decay. L’une des bonnes découvertes du premier confinement replonge dans les sensations d’un lointain passé, quand un groupe venu de nulle part arrivait avec le son du Morrissound pour offrir sa contribution à la fondation du Death, dans ce qu’il pouvait avoir de bien malsain (avec un sample de femme fouettée, par exemple).

Dive : Where Do We Go from Here ? En préparation à l’imminente sortie chez Absolute Body Control. Le champ d’exploration Indus-EBM du projet est assez riche pour qu’on ne s’ennuie jamais sur des albums courts.

Gatecreeper : An Unexpected Reality. On fait vite le tour de cet EP mais il est marrant. Une première partie mitraille au grindcore, la seconde bien plus longue n'est qu'un titre de Raw Funeral Doom. Ils se sont baladés dans deux styles marginalement liés au leur, comme pour élargir l'étiquette déjà bien collée. Cela relance l'intérêt pour la suite.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

GérardKlein03
Messages : 7
Inscription : 03 févr. 2021, 22:30

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar GérardKlein03 » 20 mars 2021, 10:14

Arcturus:La masquerade infernale

Tu te dis qu'à l'époque, pour pondre une telle oeuvre, il fallait être sacrément perché, c'est toujours aussi saisissant plus de 20 après. Quelle claque!!!

Amorphis: Queen of time

Encore un excellent album des finlandais, toujours cette touche mélodique si typique au groupe.

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 22 mars 2021, 19:38

Entombed : Clandestine en live symphonique. Hommage… au semi-clochard de mon quartier qui se promène avec un bonnet “Entombed” ramassé on ne sait où depuis des mois, alors qu’il n’a clairement aucune idée de ce que c’est. L’adaptation de l’unique album non chanté par feu L-G Petrov surprend car elle n’a rien à voir avec la démarche d’un MetallicA : c’est une vraie adaptation par la réécriture qui cherche à employer tous les instruments plutôt sur le mode d’un concerto pour orchestre voire de la fugue, et non d’une symphonie (y’a qu’à voir l’alternance des vocaux growlés classiques et des choeurs). Le résultat est très sombre, et rend honneur à la qualité des versions originales.

Plague : Portraits of Mind ; Future Faces : Euphoria. Il n’y a aucun rapport entre les deux à part que ce sont des premiers albums achetés récemment qui tournent souvent, car ce sont deux jolies réussites chacune dans un style bien identifiable.

Cryptopsy : None So Live - Montréal 2002. Un excellent live de brutal, accrocheur à souhait et en français dans le texte, pris au terme de la période indiscutable des Québécois. Martin Lacroix était bon, il aurait pu rester plus longtemps s’il n’avait pas ses propres projets.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 25 mars 2021, 11:08

Buried : Oculus Rot. Ouille… Ne vous fiez pas à cette jaquette de zombie comics ressemblant à Vic Rattlehead, c’est violent au-delà de la Mégamort. En rassemblant deux anciens de Pyaemia et deux collègues de leurs autres groupes, l’attente était forte et n’est pas décue. Ils remettent les choses au point sur ce qui aurait dû suivre leur premier groupe et sur ce que doit être le Death brutal authentique, qui ne se cache derrière aucun pitch ni effet et encore moins le gravity blast sur caisse bien claire, qui maîtrise tout sans tomber dans la démonstration. On entend même le souffle du micro deux secondes avant la tornade. Fans des premiers Suffocation, préparez les compresses avant l’audition.

Front 242 : No Comment. Ce mini a été intégré par Epic aux rééditions de 1992 qu’on trouvait très facilement à une époque, alors que le contenu est largement inclus dans la compilation “Back Catalogue” également rééditée alors, mais sous des versions parfois modifiées. Pour la peine on l’a un peu augmenté. C’est de l’EBM fondamentale autant que fondatrice.

General Surgery : Necrology. Relapse a réédité il y a quelques années cet EP qui restait quasiment le seul témoignage de la première période d’existence du groupe, quand des membres de Dismember (...) lançaient ce projet parallèle alors que leur groupe principal n’avait pas encore sorti son premier album non plus, vers 1990. Sur une vingtaine de minutes c’est du Goregrind d’orque des cavernes presque aussi bon que le Carcass disponible à cette époque, inspiration assumée de la blague.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 30 mars 2021, 20:54

Des nouveautés sympathiques (Dvne, par exemple, fort bon dans son genre).

Liaisons Dangereuses. Voilà l’un des disques fondateurs de l’EBM, peut-être le plus influent aujourd’hui tant il est apprécié de toute la scène Electroclash qui le sample ou en joue des titres régulièrement. Il y a quarante ans, formé par des membres de DAF et Einstürzende Neubauten alors débutants, cet album apportait une Electro binaire nappée d’effets industriels, avec des vocaux uniquement en français ou en castillan d’une qualité certaine - alors que tout le personnel était allemand. Les tubes les plus accrocheurs restent un peu plus doux que l’EBM définitive, ce qui explique une meilleure popularité. Elle se justifie de toute façon par la grande qualité de l’ensemble.

Incubus : Serpent Temptation. Cette fois c’est la version rééditée par Nuclear Blast avec les vocaux gras de Francis Howard et une pochette bien plus jolie que l’originale. Et par ce simple changement, le Thrash un peu lourd de la version Latour devient un Death vieille école comparable aux vieux Death (the band), Sepultura, Obituary et à Skeletal Remains de nos jours.

Keelhaul : II. Une grosse référence venue de Cleveland qui mélangeait HC, Mathcore et Sludge. Y’avait du riff en sueur ! Ils n’ont pas laissé une vaste discographie mais elle est irréprochable.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 01 avr. 2021, 19:50

MetallicA : S&M 2 DVD. N’étant pas plus emballé que ça par l’audio, j’ai mis six mois à me motiver pour attaquer la vidéo. Pourtant le produit gagne à être visionné.
La différence de forme est grande par rapport à la collaboration avec Kamen, de par l’emploi de la configuration habituelle pour MetallicA en arène, avec le groupe au centre et l’orchestre autour. Le public est beaucoup plus présent (et les portables aussi, car en 1999...). Des deux chefs, Outwater qui intervient principalement dirige sans baguette mais avec une certaine présence, Tilson Thomas est plus classique. Ils s’amusent bien, comme leurs musiciens semblent apprécier des sensations inédites. Pour ce qui est du groupe, on retrouve la grosse machine sans surprise, avec néanmoins Rob en retrait dans son jeu, Kirk trahissant une tension légèrement accrue pour être hors de la routine (et exhibant une bête Stratocaster pour “Nothing Else Matters”, James plus charismatique que jamais et Lars qui paraît encore plus misérable techniquement au milieu de tous ces instrumentistes.

Wayne Isham garantit une belle photo et s’est lui aussi amusé à glisser un effet de noir et blanc sur un titre. L’usage accru de la multivision est pertinent, mais il glisse trop de plans du public dans la première partie comme c’est fréquent. Quelques détails conservés insistent sur l’intensité du spectacle, son côté le plus vivant qui tranche avec la solennité de l’expérience Kamen. Et ce même si beaucoup d’arrangements qu’il avait écrits ont été repris tels quels pour cette nouvelle tentative, car le compositeur Bruce Coughlin (qu’on aperçoit à peine malgré sa contribution essentielle à l’événement) a dû estimer ne pas pouvoir faire mieux. Comme sur les CDs les longs discours à l’intermède dilue sévèrement la dynamique enclenchée par un show pourtant bien monté en sauce jusque là. Les reprises de musique russe ou a capella derrière sont d’excellentes idées mais elles étendent longuement ce temps calme jusqu’à la ligne droite finale de tubes obligatoires.

On peut dire beaucoup de choses sur le porte-avion MetallicA, son business, ses facilités, et les défauts de ce second volet. Mais la joie dégagée par ce gros spectacle fait beaucoup de bien en ces temps de grande famine.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 04 avr. 2021, 22:52

Asphyx : Necroceros. Après des lustres d’existence chaotiques le groupe reformé a acquis un rythme de croisière qui marque ce quatrième album de la période renaissance. Mais c’est bon, ça monte même à mesure que les titres s’enchaînent. Puis un titre débile, ça donne toujours une certaine saveur.

Cryptopsy : Once Was Not. Je l’avais apprécié à son arrivée : le départ de Levasseur compensé par le retour de Lord Worm (pas forcément pour son chant mais pour son rôle historique dans le groupe), les petites expérimentations au synthé et la guitare sèche, ça me plaisait bien. Avec le recul le mixage apparaît défectueux et l’album s’écoute agréablement sans plus, avec un côté froid, littéraire et un peu Black unique dans l’histoire de Cryptopsy.

Absolute Body Control : A New Dawn EP. Le vieux duo s'est réactivé pour bosser quelques titres inspirés par le premier confinement de l'an dernier. Ça fait bizarre de voir arriver dans ses collections la première oeuvre inspirée par l'expérience collective encore en cours. Sur le fond, c'est toujours la même formule electro minimale, les fans ne seront pas déstabilisés et si l’on veut découvrir, on aura un parfait aperçu de tout ce qui a précédé.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 08 avr. 2021, 19:13

Buried : Oculus Rot. On y revient, parce que c'est un bon gros caramel bestial dans le buffet. Il n’y a aucun effet de style pour se faire valoir ou se singulariser, c’est juste un assaut de brutalité intelligente dans le droit fil de ce qu’était déjà Pyaemia : pas de caisse claire, pas de pitch vocal à la noix, pas de basse en folie surmixée, pas d’extraits de films qui durent deux heures ni rien d’autre... que du naturel maîtrisé. Ils ont fait le choix de ne se cacher derrière aucun artifice pourtant admis par le code, et ça mériterait d’être reconnu par le public.

Decaying Purity : The Existence of Infinite Agony. Le death Turc est toujours bien velu et cornu. Fans de Morbid Angel, Immolation, Deicide, Suffocation (encore), ça s'adresse à vous.

Incubus : Beyond the Unknown. Le chef-d’oeuvre du groupe, qui lui a acquis un respect universel définitif malgré tout ce qui a pu suivre. Leur Death-Thrash atteignait un niveau d’agressivité impressionnant encore aujourd’hui, comparable à ce que faisaient aussi Sepultura ou Slayer en cette même année 1990, avec les moyens du Morrissound dont on reconnaît à l’aise la marque à l’oreille.

Raison d’être : un peu de tout. Il faudrait sans doute un mois d’écoute en continu pour arriver au bout de la discographie de Peter Andersson, pilier historique de la Dark Indus Ambient et de feu le label légendaire Cold Meat Industry. En tout cas, c’est de la pure et de la bonne, les connaisseurs le savent et les curieux peuvent aborder le genre par lui sans risquer tromperie sur la marchandise.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
Simony
Messages : 715
Inscription : 09 juil. 2016, 13:58
Localisation : Grand Est

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar Simony » 09 avr. 2021, 11:42

SEANCE Fornever Laid To Rest : Death Metal !
LED ZEPPELIN Houses Of The Holy : pas très à l'aise les quelques expérimentations très 70's de cet album mais quelques très bons moments quand même
CERTA MORTIS Caput Mortuum : cet album publié chez Feu Follet / Acid Vicious offre un Black Metal très respectueux des années 90 du genre mais ça n'empêche pas d'être un très bon album.
All is well that ends in hell

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 13 avr. 2021, 23:05

General Surgery : Left Hand Pathology. Après une longue séparation, le projet parallèle revenait comme un groupe sérieux pour un premier album qui ne dérogeait pas à la direction tracée auparavant : c’est un bon gros Goregrind carcassien comme on n’en fait plus trop quinze ans plus tard. Ce qui les distingue est que c’est mieux carré, plus puissant et lourd que l’original et la moyenne des autres zélateurs. On y revient avec plaisir maintenant que ce sous-genre connaît un certain reflux.

Portion Control. C’est une vieille référence de l’Electro-Punk-Indus, venue de Londres il y a quarante ans, toujours active. C’est épais et sombre mais plus accrocheur et rythmé que l’austère Indus pure et dure. Cela annonçait l’EBM et ce n’est pas un hasard qu’on continue à souvent l’y raccrocher même si cela dépasse les codes de ce style.

Front 242 : Official Version. Après avoir lourdement contribué à fonder le style, ils l’emmenaient plus loin en enfilant gros tubes rythmiques ; titres tout aussi dansants mais plus complexes et épais que naguère annonçant le Big Beat ; enfin quelques morceaux lents, industriels qu’on aurait tort de zapper.

Des nouveautés Death Metal, où le Creeping Fear surnage.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
fabien
Site Admin
Messages : 584
Inscription : 09 juil. 2016, 10:38
Localisation : Antony
Contact :

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar fabien » 14 avr. 2021, 14:30

J'ai découvert Oes Galliath (album Sous l'oeil fermé des paradis) via une news du 11 novembre. J'ai mis 1 mois ou 2 à l'écouter.

Problème, depuis, je n'écoute plus que ça... Impossible de m'en défaire...

Une ambiance brutale et dépressive qui m'a prise aux tripes. C'est parfois brutal mais la mélodie reste présente comme une lame de rasoir qui parcours erratiquement les veines d'une future TS.
Le rythme de Luna Fecundis est hypnotique, les vers de Gérard de Nerval finisse d'achever la transe que me procure ce morceau. Et on enchaîne avec un extrait d'un film que j'ai découvert pour l'occasion et qui est le reflet visuel de ce que représente la musique du groupe d'un point de vue auditif : Martyrs (2008) de Pascal Laugier. Et je ne suis pas spécialement fan de films d'horreur.
La même ambiance pachydermique, la même poisse, la même horreur, la même intelligence, le même crochet invisible qui se glisse sous ta peau pour t'emmener jusqu'au bout, la même douleur et le même épuisement lorsque le film ou l'album s'achève... Outre la musique, je crois que ce sont aussi les paroles qui accrochent. En français, mais sur une voix erraillée (y'a du Shining là dedans), avec des textes de poésie... crust. C'est compréhensible et d'autant plus impactant... Je ne m'en remets pas, je crois...

Depuis cette double découverte, j'ai :
- acheté l'album en digital
- acheté la discographie du groupe (excepté cet album magistral, rien de transcendant)
- vu Martyrs 4 fois
- vu le making of 2 fois
- visionné 5 interviews de Pascal Laugier
- appris par coeur le poème El Desdichado de Gérard de Nerval et lu une analyse de ce poème
- contacté "France d'oïl productions" pour leur dire que cet album m'avais mis par terre (et je crois qu'ils s'en foutent :D ).
- contacté le guitariste du groupe pour lui témoigner de l'impact de leur musique. S'en est suivi un bel échange.

bref, ce que j'écoute là maintenant, tout de suite : Oes Galliath / Sous l'oeil fermé des paradis...
Et je vous invite à en faire autant...

Avatar de l’utilisateur
Jus de cadavre
Messages : 332
Inscription : 30 oct. 2016, 18:04
Localisation : Rennes / Vitré

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar Jus de cadavre » 16 avr. 2021, 19:33

WULKANAZ bordel de dieu ! LE BM COMME IL DOIT SONNER !!!
"If you want a picture of the future, imagine a boot stamping on a human face, forever."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 17 avr. 2021, 23:46

Dearly Beheaded : In a Darkened Room. Le mini inaugural de l’un des plus intéressants groupes de la deuxième division du ThrashCore Power Metal des années 90, voire le meilleur qui aurait pu accéder à la première. En un gros quart d’heure, c’est presque parfait avec un bon son pour l’époque par Simon Efemey, des riffs cohérents et accrocheurs grâce à la batterie, un chant étonnamment mélodique, recette qui sera aboutie avec l’album à suivre.

Von Magnet. L’un des trucs les plus originaux qu’il m’ait été donné d’entendre. Né à Londres il y a bientôt quarante ans, ce projet français mêlait musique Industrielle et Flamenco avec un tas de langues diverses pour les paroles, dans un style très expressif. Le projet est au moins autant scénique que sonore, il ne se déploie vraiment que dans ses spectacles qui relèvent clairement de la danse contemporaine. Avec le temps, le répertoire s’est ouvert naturellement aux musiques orientale, tribale et manouche, sans renier les bases. Il est difficile d’apprécier le son sans la performance visuelle, on retrouve le côté arty qui est très présent depuis l’origine dans toute une partie de la scène industrielle.

Dkay.com : Decaydenz. Pour s’occuper pendant la période de sommeil des Krupps au début du millénaire, Jürgen Engler avait monté ce projet solo avec des intérimaires de session et des invités (Doro Pesch ?!?). Au final, ce Metal Indus Pop est bien trop facile et fade pour être marquant.

Cryptopsy : The Unspoken King. Avec un personnel toujours instable, ils tentèrent un virage DeathCore mélodique… dont ils ne se remirent jamais tout à fait. Bien joué ou pas, c’est de qualité lambda pour ce style, trop timide. Et surtout ce n’était vraiment pas ce qu’attendent les fans après une discographie déjà fournie, pour ainsi dire parfaite jusque là, et franchement extrême. En plus l'habillage sombre aggravait le sentiment de tromperie. À l’époque, je les ai défendus pour leurs états de service antérieurs et parce qu’ils s’étaient vite rendus compte de l’erreur, mais le métalleux est généralement rancunier.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 21 avr. 2021, 22:42

At Death's Doors I. Premier volume d’une compilation légendaire publiée par RoadRacer (futur Roadrunner), dont presque tous les participants sont restés au premier rang de l’Histoire du Death Metal, y compris Dan Seagrave.

Muse : Drones ; Simulation Theory. J’ai du retard sur ce groupe qui m’intéressait il y a quinze ans (je les ai même vus). Les deux ont des durées plutôt concises, appréciables. J’apprécie le côté plus direct et le retour à des moyens plus simples caractérisant le premier, qui n’y perd rien en variété, on a une synthèse des deux périodes. L’autre est plus pompeux avec ces inspirations de la culture Pop enfantine des années 80, j’aime moins. Mais au fond, Muse est un groupe Prog’, je le maintiens.

Raskolnikov : Hochmut kommt vor dem fall ; Lazy People will Destroy You. C’est bien dans le genre de Post-Punk mélancolique que je devrais aimer, mais je n’y arrive pas pour l’instant… Pourquoi ? Est-ce simplement parce que j’y sens plus une sensibilité esthétique qu’un vrai besoin de dépasser une épreuve par la musique ?

General Surgery : Corpus in Extremis - Analyzing Necroticism. Avec un changement de chanteur et une pression accrue pour des compos vraiment nouvelles, le contexte était autre. Mais il y a peu de différence au final, un son un peu à la Tatgren (de par la participation de Peter in de Betou qui sait tout faire), un rendu général plus Crust, plus proche du Grind des origines. Le growl plus ordinaire du nouveau y était aussi pour sa part.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 26 avr. 2021, 11:47

Consommons Français :

Baise ma hache : F.E.R.T. Au fond je n’avais jamais essayé depuis qu’on en parle, et on en a parlé assez pour qu’un non beumeu comme moi soit titillé. Hélas, je suis toujours aussi allergique que naguère aux déclamations de Hreidmarr, au-delà de son intéressante personnalité. L’ensemble, on dirait du KPN avec une production plus généraliste, capable de plaire à plus de monde tout en jouant à se faire peur avec une certaine sémantique. Cela peut aussi emballer les nombreux étrangers fans de Black “French Touch”.

Loudblast : Manifesto. J’avais rapidement embrassé les Lillois quand j’ai découvert le Metal extrême, c’est l’un des premiers que j’ai vu en concert. Mais les incessants virages stylistiques contrôlés d’un album à l’autre (Clearcut compris) et l’émergence d’une concurrence de qualité pendant la première longue période d’arrêt du groupe ont fini par m’en décrocher au bout de quelques années. C’est sévère sans doute, car il y avait des choses sympathiques et ce dernier album est franchement bon.


Opprobrium : Discerning Forces. Au cours d’un voyage dans leur Brésil originel, les frères Howard ont trouvé la motivation de relancer leur groupe. Mais le nom d'Incubus était développé ailleurs entretemps… L'album reste bon en première partie, plus lambda sur l'autre face, croisant Sepultura et Obituary avec un son un peu gras par Harris Johns, et à une époque où le Death était en grave débandade.

Front 242 : Front by Front. L’album le plus abouti de la période classique, même les titres lents sont devenus des tubes du genre, confirmation pour un faux trio parvenu au sommet de son art, de son influence et tête de file du genre.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."

grozeil
Messages : 5
Inscription : 26 avr. 2021, 00:56

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar grozeil » 26 avr. 2021, 15:13

Aujourd'hui, des trucs pas sortis de l'étagère depuis un bout de temps :
- Morgul : Sketch of Supposed Murder : quelques ambiances sympas, mais sans plus.
- Hexvessel : When we are death : le projet 70's du leader de Grave Pleasures et feu Beastmilk. Quelques titres sympas, mais bon, je préfère la couleur 80's de ses autres projets.

Du coup, retour aux valeurs sûres avec 3 de The Third and the Mortal. Un chef d'oeuvre!!!

Avatar de l’utilisateur
Simony
Messages : 715
Inscription : 09 juil. 2016, 13:58
Localisation : Grand Est

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar Simony » 26 avr. 2021, 15:41

Front By Front de FRONT 242, mon album préféré du groupe. Tant de souvenirs avec cet album !
All is well that ends in hell

grozeil
Messages : 5
Inscription : 26 avr. 2021, 00:56

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar grozeil » 27 avr. 2021, 14:53

Aujourd'hui, quelques nouveautés de l'année que je n'avais pas eu le temps d'écouter consciencieusement :
- Asphyx : Necroceros, pour moi, Asphyx est un peu l'alpha et omega du death old school bas du front, j'adore. Rien de neuf par rapport aux trois précédents albums, ça doome, ça riffe, ça gueule, bref, j'adore.
- Moonspell : Hermitage, pas mal mais n'arrive pas au niveau de leur chef d'oeuvre (AMHA), Extinct
- Paradise Lost : Obsidian ; quelques titres super, mais aussi quelques trucs pour remplir, comme toujours avec ce groupe. Pour moi, il est largement meilleur que Medusa et The Plague Within, et au niveau du style, je le rapprocherais de la période Faith Divides us. Pas la meilleur période à mon goût, mes préférences allant à Draconian Times et Tragic Idol.
- Secrets of the Moon : Black House. Ecouté une fois, remisé sur l'étagère jusqu'à aujourd'hui. La seconde écoute passe beaucoup mieux, mais bon... Ce sera pas non plus le disque de l'année.

Avatar de l’utilisateur
Jus de cadavre
Messages : 332
Inscription : 30 oct. 2016, 18:04
Localisation : Rennes / Vitré

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar Jus de cadavre » 30 avr. 2021, 16:59

Je suis en pleine découverte de AZARATH en ce moment. Cette buterie intégrale ! Du Behemoth version vraiment méchante quoi. Excellent !
"If you want a picture of the future, imagine a boot stamping on a human face, forever."

Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 570
Inscription : 30 oct. 2016, 18:41

Re: Qu'est-ce que vous écoutez là tout de suite?

Messagepar RBD » 01 mai 2021, 15:31

Dkay.com : Deeper into the Heart of Dysfunction. Second album du projet intérimaire de Jürgen Engler des Krupps, il est rempli à ras bord d’Electro Metal Poppy agréable sur l’instant mais dont on ne retient rien ensuite, à part une reprise peu pertinente de “Ghostrider”.

Dearly Beheaded : Temptation. Cet album n’a rien perdu de son originalité ni de sa force, et garde donc le même intérêt qu’en 1996 par rapport à Pantera et Machine Head réunis. Le chant clair et l’orientation mélodique très anglaise n’ont jamais eu d’équivalent dans ce courant. Le son massif et propre des guitares (par Richardson) allié à une batterie puissante emballe inexorablement le popotin, sans tomber dans les facilités qui ont condamné tant d’autres dans un oubli sans appel.

At Death’s Door II. Là encore, il n’y a quasiment que des groupes qui ont accédé à une reconnaissance générale, des pères fondateurs, à part un qui a vite arrêté (Sorrow) et l'autre qui n'était qu'un projet parallèle de Controlled Bleeding (institution de l'Indus Noise) qui ressemble plutôt à du Godflesh. Deux autres groupes déjà apparus dans le premier volume réapparaissent : Death (à tout saigneur, tout honneur) et… Atrocity, dont on a peine à se souvenir qu’ils étaient dans ce quartier au départ. L’illustrateur aussi est tombé dans un parfait oubli, et c’est bien normal vue la mocheté de la couverture.
http://rbdlivereports.blogspot.fr/

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".
"Là où les recrues se mettent à rire, les soldats éprouvés sont graves."


Revenir vers « Discussions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités

cron

Who Is Online

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités

Birthday

Aucun membre ne fête son anniversaire aujourd’hui.

Contact Us